Thursday, Apr. 18, 2019

Et les Plumes d’or de la saison de danse 2009/2010 sont attribuées à…

Ecrit par :

26 juillet 2010

|

Catégorie :

La saison 2009/2010 s'est officiellement terminée pour moi vendredi. Place donc au bilan, et à la remise des Plumes d'or, cérémonie la plus courue du web, je n'en doute pas une seconde.

Ne sont inclus que les spectacles de danse et les comédies musicales. Je laisse de côté les opéras, concerts classiques et pièces de théâtre, n'ayant pu en voir assez dans l'année pour faire un classement.

Remise de prix effectuée en toute subjectivité et avec une once de mauvaise foi, bien entendu.

Spectacles en compétition :

- West Side Story (Broadway) (rien que pour ça, je devais inclure les comédies musicales dans ce classement)

- Le gala des étoiles du XXIe siècle (TCE)

- Giselle (ONP, Le Riche/Dupont)

- Joyaux (ONP, avec le Défilé)

- Soirée Millepied/Paul/McGregor (ONP)

- Démonstrations de l'Ecole de danse (ONP)

- Soirée Ballets Russes (ONP) (Je triche un peu, je ne l'ai vu qu'à la télévision)

- La Dame aux Camélias (ONP, Moussi/Ciaravola/Heymann/Pech)

- Siddharta (ONP, Dupont/Le Riche)

- Siddharta (ONP, Bélingard/Osta)

- Siddharta (ONP, Renavand/Bullion)

- Giselle (Ballet National de Cuba, Enghien)

- Trois soirées Hommage à Jerome Robbins (ONP, avec moult distributions)

- La Bayadère (ONP, Letestu/Martinez)

- Three Solos and a Duet (Mikhail Baryshnikov et Ana Laguna, Théâtre de la Ville)

- Carte blanche à Ouliana Lopatkina (Ouliana Lopatkina, Théâtre Montansier de Versailles)

- La Petite Danseuse de Degas (ONP, Osta/Ganio)

- Kaguyahime (ONP, Gillot/Bullion)

- Kaguyahime (ONP, Renavand/Phavorin)

- Kaguyahime (ONP, Letestu/Chaillet)

- Cours public (Ballet de Novossibirks, Théâtre du Châtelet)

- Soirée Balanchine (Ballet de Novossibirks, Théâtre du Châtelet)

- Le Lac des Cygnes (Ballet de Novossibirks, avec Polina Semionova, Théâtre du Châtelet)

- La Bayadère (Ballet de Novossibirks, avec Diana Vishneva, Théâtre du Châtelet)

- Fame (Casino de Paris)

Et maintenant, place aux résultat (roulements de tambour).

Plume d'Or du plus beau spectacle : La Dame aux Camélias. J'ai découvert ce ballet en vrai cette année. J'ai non seulement été très touchée par l'interprétation de Delphine Moussin, subjuguée par Isabelle Ciaravola, mais j'ai eu aussi un vrai coup de foudre pour ce ballet en lui même. Une œuvre admirablement bien construite, une chorégraphie inventive portée par la musique de Chopin. Un ballet qui m'a mis un coup au cœur et les larmes aux yeux.
Egalement nominés : Le Lac des Cygnes par le ballet de Novossibirks, Carte blanche à Ouliana Lopatkina.


Plume d'Or de l'instant de grâce : Ouliana Lopatkina à Versailles.
Egalement nominée : Aurélie Dupont dans Giselle.

Plume d'Or du spectacle le plus horripilant : La Petite Danseuse de Degas. Denis Levaillant devrait être interdit à vie de toute nouvelle composition de ballet.

Plume d'Or du ballet le plus soporifique : Répliques, de Nicolas Paul.

Plume d'Or du plus bel acte blanc : Le 3e acte de La Bayadère (ONP) ex aequo avec le 2e du Lac des Cygnes (ballet de Novossibirks).

Plume d'Or du "Je touche un mythe du doigt" : Mikhail Baryshnikov au Théâtre de la ville.
Egalement nominé(e)s : Ouliana Lopatkina à Versailles, West Side Story à Broadway.


Plume d'Or du ballet bonne humeur : The Concert avec Dorothée Gilbert.

Plume d'Or de la découverte : Kaguyahime.

Plume d'Or du meilleur danseur : Nicolas Le Riche (qui, de toute façon, aura toujours la Plume d'Or du meilleur danseur jusqu'au jour de se retraite) (Je suis faible).
Egalement nominés : Mathias Heymann, Stéphane Bullion.

Plume d'Or de la meilleure danseuse : Dorothée Gilbert pour l'ensemble de son œuvre et des progrès fulgurants qu'elle fait à chacun de ses passages en scène.
Egalement nominées : Aurélie Dupont dans Giselle, Agnès Letestu dans La Bayadère, Polina Semionova dans Le Lac des Cygnes.

Plume d'Or du jeune fougueux bondissant : Mathias Heymann (mention spécial pour son Idole Dorée, mention un peu moins spéciale pour sa Rose).
Egalement nominé : Daniil Simkin.

Plume d'Or du Hot Guy : Jérémie Bélingard dans Siddharta.
Egalement nominé : Alessio Carbone dans Kaguyahime.


Plume d'Or de la déception masculine : José Martinez dans La Bayadère.

Plume d'Or de la déception féminine : Marie-Agnès Gillot pour l'ensemble de son œuvre (sauf Rubis).

Plume d'Or de la révélation féminine : Elena Lytkina (Ballet de Novossibirks).
Egalement nominée : Alice Renavand.

Plume d'Or de la révélation masculine : Audric Bezard.

Plume d'Or du meilleur partenariat : Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche dans Giselle.
Egalement nominé(e)s : Agnès Letestu et José Martinez dans Diamants, Aurélie Dupont et Manuel Legris dans In the night, Agnès Letestu et Stéphane Bullion pour l'ensemble de leur œuvre. 


Plume d'Or du pire partenariat : Marie-Agnès Gillot et Karl Paquette dans En Sol.

Plume d'Or de la meilleur guest-star : Manuel Legris dans In the night.
Egalement nominée : Polina Semionova dans Le Lac des cygnes.

Plume d'Or de la meilleur production : Giselle (ONP).

Plume d'Or des meilleurs costumes : Joyaux (ONP).

Plume d'Or des pires costumes : ceux du troisième acte du Lac des Cygnes (Ballet de Novossibirks).

Plume d'Or du moment karaoké : le final de Fame.


Plume d'Or de la production un peu poussiéreuse par manque de moyen, mais on s'en fiche tellement les danseur(se)s s'investissent : Giselle par le Ballet National de Cuba.
Egalement nominé : Le Lac des Cygnes par le Ballet de Novossibirsk.

Plume d'Or de la danseuse qui devrait être nommée étoile, et qui continue à persévérer malgré les blessures et ses sous-distributions scandaleuses : Myriam Ould-Braham.

Plume d'Or du "Bon, je n'aurais pas forcément pensé à lui pour un titre d'étoile, mais il a l'air tellement sympa et gentil qu'on lui pardonne tout" : Stéphane Bullion.
Egalement nominé : Karl Paquette.

Plume d'Or du "Vous voulez pas me nommer étoile ? Très bien ! Je vais faire ma carrière de soliste à l'étranger" : Mathilde Froustey.
Egalement nominée :  Eleonora Abbagnato.

Plume d'Or du "OhMonDieu, encore 13 ans" : Emilie Cozette (Je suis une horrible personne).

Plume d'Or du "OhMonDieu, plus que 4 ans" : Nicolas Le Riche.

Plume d'Or du "Non, ne pars pas à Vienne, reviens !" : Manuel Legris.

Plume d'Or du "Alors, la retraite, c'est pour quand ?" : Brigitte Lefèvre.
Egalement nominé : Patrice Bart.

Et vous, quelles Plume d'Or aimeriez-vous décerner cette saison ? Quels spectacle ou artistes vont ont marqués ?

Crédits Photos : Sébastien Mathé/ Opéra national de Paris (1), Julieta Cer­van­tes (2) Anne Deniau / Opéra national de Paris (3).

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(8) commentaires

  1. fée Dragée
    27 juillet 2010 at 13:20

    J’attri­bue­rais une plume d’or des “pas­sa­ges” méri­tés à Aubane Phil­bert et Flo­ri­mond Lor­rieux… Pour leur pro­mo­tion au con­cours interne de l’Opéra Natio­nal de Paris… et une plume d’or du plus grand scan­dal de ce con­cours à… Mathilde… ainsi qu’à Eléo­nore Gué­ri­neau…

  2. Alice
    28 juillet 2010 at 13:52

    Je suis d’accord pour Myriam Ould-raham. C’est scan­da­leux qu’elle ne soit pas nom­mée.
    D’accord aussi pour Cozette. On se demande com­ment ils déci­dent des nomi­na­tions à l’ODP…
    Par con­tre je ne par­tage pas ton enthou­siasme pour la Giselle de Dupont-Leri­che. Je les ai trouvé sopo­ri­fi­ques et je n’ai pas été tou­chée.

  3. blaesm
    30 juillet 2010 at 03:52

    J’ajou­te­rais à mon tour :
    - Plume d’or du départ qui aurait dû faire réflé­chir la direc­tion et dont on com­prend bien pour­quoi elle est par­tie mais qu’est-ce qu’elle nous man­que ! : Fanny Fiat (qui se voit acces­soi­re­ment attri­buer une Plume d’or du site inter­net dont on regarde les
    vidéos en bou­cle)
    - Plume d’or des sujets par­tis très dis­crè­te­ment à la retraite et qu’on regrette : Natha­lie Aubin (OK, elle est par­tie en juillet 2009, mais c’est cette sai­son qu’on s’en est vrai­ment aperçu) ; éga­le­ment nomi­nés : Céline Talon et Gil Isoart
    - Plume d’or du talent quasi-mira­cu­leux cons­cien­cieu­se­ment et scan­da­leu­se­ment blo­qué par la direc­tion : Eléo­nore Gué­ri­neau

    Et tant que j’y suis, hors Opéra de Paris :
    - Plume d’or de la joie de dan­ser, de l’enthou­siasme et de la frai­cheur : l’ensem­ble de la troupe du Bol­choi (“Flam­mes de Paris” ; retrans­mis­sion en direct)

    - Plume d’or de l’élé­gance au moment des saluts (qui se con­fond avec la Plume d’or de la pré­ve­nance du dan­seur à l’égard de sa par­te­naire) : Denis Savin (Nina Kapt­sova : “Flam­mes de Paris”) ; éga­le­ment nominé : Léo­nid Sara­fa­nov (Anna Zha­rova ; Bal­let de Novos­si­birsk, “Baya­dère”)

  4. fée Dragée
    5 août 2010 at 17:00

    Eh oui, Fanny est partie... Elle a de nouveaux projets... bonne chance à elle... Elle n'aurait jamais été reconnue, je crois... Et il semble de source proche de la danseuse, qu'Eléonore Guérineau quittera bientôt Paris pour une autre scène... Européenne... Je me dois de rester discrète, mais quelques rumeurs courent de-ci de-là... Parfois les rumeurs se confirment disons...

  5. Amélie
    6 août 2010 at 19:14

    @fée Dragée:Pour Eléonore, ça serait du côté d'un ancien danseur étoile parti diriger uen autre compagnie... Si cela se confirme, dommage pour le public parisien, mais c'est une décision courageuse.

  6. le petit rat
    18 août 2010 at 09:37

    alors pour reprendre tes catégories
    plume d'or du meilleur spectacle Kaguyahime, parce que la chorégraphie est juste merveilleuse.
    Je suis bien d'accord pour la petite danseuse de Degas qui est à l'image de son chorégraphe, vulgaire, donc je lui remets la plume de" c'est bientôt ta retraite ou tu comptes insulter encore beaucoup de danseuses en répétition?"
    Egalement d'accord avec toi sur Le riche même si Mathias frôle le podium. Pour la meilleure danseuse, pour moi aucune doute Aurélie Dupont, du coup partenariat parfait dans tous les ballets (giselle, amoveo, bayadère).
    Je te trouve sévère avec gillot. Elle a le physique qu'elle a mais c'est une artiste intéressante qu'il faut vraiment voir dans des ballets particuliers. moi je l'ai adoré dans kaguyahime. Bon en plus c'est une chorégraphe géniale et une artiste d'une rare humilité. moi dans cette catégorie j'aurai mis stéphanie Romberg. pour l'artiste masculin le plus horripilant j'aurai mis le danseur de la troupe les ballets de st pétersbourg absolument atroce il a laché la danseuse trois fois.
    plume d'or coup de coeur jeune fougueux tout ce que tu veux Mathias, merveilleux dans tout ce qu'il touche et tellement gentil ouvert, un ange.
    plume d'or de l'artiste invité: jiri bubenicek. a ne pas manquer son frère qui danseras avec le ballet de hamburg en novembre.
    meilleurs costumes: la dame aux camélias
    meilleurs musique: la dame aux camélias

  7. Poppy
    31 octobre 2010 at 12:50

    Je suis globalement d'accord avec tes "plumes d'or"... Surtout pour Myriam (que j'ai vu sur scène avant-hier dans Paquita... Sublime) et Mathilde (dont je suis la carrière depuis son entrée au Ballet).

  8. Amélie
    31 octobre 2010 at 17:31

    @Poppy:Quelle chance pour Myriam ! Elle est tellement peu distribuée que je guette chacune de ses apparitions. J'espère avoir une place de dernière minute samedi prochain.

Réagissez

Répondre à Poppy Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial