Tuesday, Oct. 23, 2018

Festival Montpellier Danse 2014 : le programme

Ecrit par :

6 mars 2014

|

Catégorie :

Le festival Montpellier Danse a dévoilé sa programmation pour 2014. Cette 34e édition aura lieu du 22 juin au 9 juillet prochain. La plupart des spectacles se tiendront à l’Agora, un ancien couvent des Ursulines du XVIIe siècle. 53 représentations, 17 spectacles différents dont 14 créations sont au programme.

Montpellier Danse est l'un des rendez-vous incontournables de la danse contemporaine. Chaque année, les grands chorégraphes s'y pressent pour y montrer leur dernière création. 2014 ne fait pas exception à la règle. Dommage de n'avoir que si peu de chorégraphes femmes.

montpellier-danse-2014

Les têtes d'affiche

Angelin Preljocaj revient à Montpellier Danse pour terminer Empty Moves, sur une musique de John Cage, une pièce plus intimiste que Banche-Neige ou Les Nuits. La deuxième partie de cette pièce avait été créée lors de ce festival en 2007, la troisième le sera lors de cette édition, qui présenta le ballet dans son intégralité. Autre habitué, le danseur de flamenco contemporain Israel Galván présente Solo. Cette création sera une pièce on ne peut plus épurée : lui seul sur scène, avec comme unique musique le bruit de ses pieds nus dans le sable.

Emanuel Gat présentera sa nouvelle pièce, Plage Romantique, spécialement conçue pour la Cour de l’Agora. Sidi Larbi Cherkaoui sera aussi de cette 34 édition avec sa dernière création fondée avec la danseuse Yabin Wang. 生长genesis, le titre de la pièce, réunira quatre danseurs chinois et trois danseurs de la compagnie du chorégraphe, pour une réflexion sur notre rapport au corps perçu comme soustrait à la nature. Plus néo-classique, Alonzo King viendra avec sa (formidable) troupe à Montpellier pour une soirée mixte : Concerto for two violinsQuintett et Resin.

Wayne McGregor est toujours aussi infatigable. Après une création pour le Royal Ballet, il repart sur les routes pour présenter sa dernière pièce pour sa propre compagnie, Atomos. Une chorégraphie très visuelle où les interprètes interagissent avec des mouvements en 3D. La nouvelle création de Jan Fabre, Attends, attends, attends... (pour mon père), sera aussi présentée, une "réflexion sur le temps et la variabilité de ses rythmes, une exploration sur l’art de la procrastination". Salia Sanou, l'une des figures de proue de la danse en Afrique, montrera pour la première fois en France Clameur des arènes. Cette pièce s'attache aux traditions de la lutte en Afrique de l'Ouest, sport extrêmement populaire là-bas. Enfin Enfant de Boris Charmatz, qui a déjà beaucoup tourné en France, prend un petit tour de prolongation à Montpellier Danse.

 

Les jeunes talents

Issue de la Batsheva Dance Company, Sharon Eyal est désormais chorégraphe. Elle présente lors de cette édition de Montpellier Danse l'une de ses premières pièces, HouseHooman Sharifi, chorégraphe iranien expatrié en Norvège, est en résidence à l'Agora. Il présentera à Montpellier Danse sa dernière création, Every order eventually looses its terror, tournant autour de l'auto-sacrifice, le deuil et l'amour. Matthieu Hocquemiller viendra avec sa création Nou, "Le sexe. Et la danse. Le sexe et la danse". Nacera Belaza créera sa chorégraphie Les Oiseaux.

Venue du Portugal, Marlene Monteiro Freitas présentera sa nouvelle pièce de marfim e carne – as estátuas também sofrem. Cette chorégraphie regroupant quatre performers, est à prendre comme “un bal de figures immobiles, un bal grotesque". Enfin Flag de Yann Lheureux est composé de trois solos explorant les pratiques urbaines : le hip hop, le vélo BMX et le Yamakasi. Figures d'exploit et  interrogation sur la sensibilité et la fragilité des interprètes.

 

Rencontres et expositions

Le Groupe Urbain d’Intervention Dansée (G.U.I.D.) d'Angelin Preljocaj interprétera des pièces du chorégraphe dans l'espace public de quelques villes proches de Montpellier. Même exercice pour Salia Sanou et son Souvenirs de la Rue Princesse. Emanuel Gat, Wayne McGregor ou Alonzo King donneront quelques Grandes leçons, des cours de danse pour tous publics sur une place de Montpellier. Divergence FM, la radio-libre de la ville, s'installera aussi dans l'Agora avec trois émissions spéciales, réunissant en public critiques et interprètes, pour évoquer les spectacles présentés.

Trois documentaires - La nudité, Le pied et Des corps atypiques ? - mélangeant archives et témoignages sur tous types de danse, seront aussi projetés. Enfin Grégoire Korganow exposera ses photos du festival sur les danseurs et danseuses en sortie de scène, exposition qui évoluera au fil de Montpellier Danse.

Toutes les infos pratiques sur le site de Montpellier Danse.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(3) commentaires

  1. Bien-être à Barcelone
    7 mars 2014 at 0 h 12 min

    Effectivement, très beau programme. Je connais et adore Sidi Larbi Cherkaoui et Israel Galván.

  2. Alice
    12 mars 2014 at 10 h 58 min

    Peu de femmes chorégraphes? Ah mais Amélie, on ne peut pas tout avoir! On ne peu pas être sur-représentées, de préférence sans tête mais avec gros plan sur nos fesses et nos jambes chaussées de talons aiguilles (plus c'est haut mieux c'est et en plus tout le monde sait que les cours de ballet, contempo, hip hop, flamenco, etc se font exclusivement sur talons aiguilles, c'est la panoplie traditionnelle de la danseuse) sur des affiches et être chorégraphe. Pour chorégraphier c'est mieux d'avoir une tête.

    • Amélie
      17 mars 2014 at 16 h 54 min

      @ Bien-être : Une belle affiche de danse contemporaine (par contre, êtes-vous vraiment obligée d'utiliser ce type de pseudo ultra-commercial et vite assez pénible ?).

      @ Alice : Mais je n'y avais même pas fait attention... Ce sont pourtant des détails auxquels je suis vigilante, mon cerveau n'a pas encore tous les bons réflexes.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial