Tuesday, Nov. 12, 2019

Giselle à l’ODP : qui sera sur scène ?

Ecrit par :

24 septembre 2009

|

Catégorie :

La première duballet Giselle à l'Opéra de Paris est ce soir (et avec moi dans le public en prime). Le ballet sera donné jusqu'au 12 octobre, et je ne saurais trop comment vous dire d'y aller si vous en avez l'occasion.

En attendant, voici les distributions, sous réserve de changement de dernière minute et ponctués de mon avis tout personnel, bien entendu. 

Aurélie Dupont (Giselle), Nicolas Le Riche (Albrecht), Marie-Agnès Gillot (Myrtha), Karl Paquette (Hilarion) : les 24, 27 et 29 septembre.
Si ce n'est pas de la distribution de stars qui promet d'être sublime ! Aurélie Dupont et ses équilibres légendaires, Nicolas Le Riche qui soulève les foules, Marie-Agnès Gillot qui est une Myrtha par excellence et Karl Paquette chouchou du public et toujours engagé dans ce qu'il fait. C'est ce qu'on appelle un programme de rêve, et que j'aurais pu choisir les interprètes, je n'aurais pas pris d'autres danseur(se)s  Le truc, c'est que le public veut plus que du "très bien" avec ça, et s'attend à quelque chose d'exceptionnel. En gros, j'ai vraiment hâte d'être à ce soir, mais j'ai aussi au fond un tout petit peu peur d'être déçue par rapport à ce que j'en attends. Paradoxe quand tu nous tiens.  


Delphine Moussin (Giselle), avec Karl Paquette (Albrecht) et Marie-Agnès Gillot (Myrtha) le 25 septembre, Benjamin Pech (Albrecht) et Emilie Cozette (Myrtha) le 9 octobre.
Voila ce qui peut sembler une distribution intéressante. Dans le sens où je n'aurais pas forcément pensé à ces danseur(ses) là, mais qu'il s'agit souvent d'interprètes que j'apprécie beaucoup. Je n'ai jamais vu Delphine Moussin dans un premier rôle, mais elle m'interpelle toujours lorsque je la vois sur scène, donc pourquoi pas. Karl Paquette ne m'a jamais séduite plus que ça, mais vu les commentaires enthousiastes qu'il provoque chez tout le monde, je me dis que j'ai dû rater quelque chose. Je lui laisse donc une autre chance. Benjamin Pech, je ne l'ai vu que dans des pièces contemporaines où il m'a toujours beaucoup plus. Voila l'occasion de le voir dans un rôle purement classique. Quant à Emilie Cozette, je suis curieuse de voir ce qu'elle peut donner sans Nicolas Le Riche pour la tirer vers le haut.

Isabelle Ciaravola (Giselle), Stéphane Bullion (Albrecht), Laura Hecquet (Myrtha) : le 28 septembre
Une seule représentation pour la nouvelle Etoile, bouh ! Voila une date qui risque d'être complète. Régulièrement, les balletomanes s'enthousiasment tous unanimement pour une danseuse, souvent à raison d'ailleurs. Cela dure quelques mois, où absolument tout le monde la trouve subliiiiiiiime dans tout ce qu'elle fait. Aucun conflit sur ses prestations. Et en ce moment, c'est comme ça, tout le monde surkiffe Isabelle Ciaravola. Son partenaire ne m'inspire pas spécialement, Laura Hecquet en Myrtha beaucoup plus ! On était dans le même collège en 4ème ou 3ème pour l'anecdote.

Agnès Letestu (Giselle) et José Martinez (Albrecht), : les 1er, 3 et 6 octobre
Je rêve où ça fait hyper longtemps qu'ils n'ont plus dansé ensemble ? C'est drôle, mais cette distribution ne me fait pas forcément rêver, et je ne saurais pas trop dire pourquoi. J'aime bien ces danseur(se)s, mais j'ai du mal à les imaginer dedans. Ils auront Nicolas Paul en Hilarion, que je connais assez peu et ça serait peut-être une bonne occasion de le découvrir, et au choix Laura Hecquet, Stéphanie Romberg ou Emilie Cozette en Myrtha.

Clairemarie Osta (Giselle), avec Benjamin Pech (Albrecht) le 4 octobre, Mathieu Ganio (Albrecht) les 10 et 12 octobre.
Pour le coup, c'est surtout Osta-Ganio qui me tente. Ok, c'est surtout Ganio en fait. J'adhère totalement à ce danseur, que je beaucoup trop peu vu danser l'année dernière. C'est moi où il est tout le temps blessé ? Bref, j'ai vraiment très envie de le voir dans ce rôle, et un duo avec Clairemarie Osta semble être plutôt bien trouvé. Pour elle, c'est plutôt bizarre. Soi je suis séduite complètement, soit c'est encéphalogramme plat. 


Dorothée Gilbert (Giselle), Mathias Heymann (Albrecht), Stéphanie Romberg (Myrtha), Yann Bridard (Hilarion) : les 8 et 10 octobre
Seulement deux dates pour ce couple, c'est un scandale. Voila deux jeunes danseur(se)s que j'apprécie vraiment, vraiment beaucoup. Mais je n'ai jamais pu les voir dans des rôles dramatiques, demandant un gros travail d'interprétation. Inutile donc de dire que l'idée de les voir dans Giselle me plaît énormément. J'ai assisté la semaine dernière à une répétition publique, et ça ne m'a que conforté dans mon sentiment. Lui est totalement fait pour les rôles de jeune premier, sans pour autant en faire quelque chose de mièvre. Elle m'a semblé déjà totalement dans son rôle, alors qu'il lui reste encore trois semaines de répètes. Elle était vraiment impressionnante dans le pas de deux du deuxième acte, que l'on a pu voir. Les quelques places restantes risquent de s'arracher. Dieu du Pass'Opéra jeune, entendez mes prières.

Voila pour les couples principaux. Dans le rôle d'Hilarion, on retrouvera également Emmanuel Hoff. Pour les rôles de sujets, à noter la titularisation d'Amandine Albisson-Pivat dans l'une des deux Willis et dans le pas-de-deux des paysans, décidément très en vue. Les distributions complètes ICI.

© Danser en France /Balletto

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial