Wednesday, Jun. 26, 2019

Il était une fois… la véritable histoire de Roméo et Juliette

Ecrit par :

13 avril 2011

|

Catégorie :

Entre ce blog et Roméo et Juliette, l'histoire est loin d'être terminée. D'ici au 1er mai, vous allez encore avoir droit à quatre autres compte-rendus. Pour être sûr-e de bien tout suivre, il est grand temps de faire aujourd'hui le point sur l'histoire. Roméo et Juliette, on croit que c'est simple, il l'aime, elle l'aime, ils se tuent et clap de fin. Que nenni, c'est bien plus compliqué. 

Après Siegried le prince alcoolo, voici donc la véritable histoire de Roméo la bonne poire et Juliette.

r_j-pujol-ganio.jpg

Il était une fois, il y a bien longtemps, une banale et stupide guerre de voisins qui a très très mal terminé. Les Capulet et les Montaigu ne se supportent plus, et passent leur temps à se massacrer. Personne ne sait plus bien pourquoi, et personnne n'ose poser la question, de peur d'un nouvel affrontement. Malheureusement, comme on était à Vérone au XVIe siècle, il n'existait pas encore de Pascal le Grand Frère, d'Henri Leconte et autres caméras de TF1 pour résoudre le conflit. Seul un Prince, qui semble avoir quelques légers problèmes d'autorité, essaye vaguement de résoudre le problème. 

Donc les Capulet (en rouge) et les Montaigu (en vert) passent leur temps à se déchirer. Pire que les supportes OM/PSG. Mais malgré la haine, ils avaient chacun dans leur camp un jeune tourtereau à l'esprit pur. 

Du côté des Capulet, il s'agit de Juliette, une ado bien naïve, malgré sa nourrice qui passe son temps à faire des galipettes avec le premier venu dans la pièce d'à côté. A 15 ans, elle joue encore à cache-cache et à 1, 2, 3 soleil avec ses amies. Forcément, lorsque ses parents lui montre son fiancé, l'inutile Pâris, ça lui fait un certain choc. Juliette a un cousin, Tybalt. Pas très stable, le Tyblat. D'un côté, il est comme son petite frère et joue avec elle à Trois petits chats, avant de devenir comme son père et de la jeter dans les bras de Pâris. Comme tout bon Capulet qui se respecte,Tybalt déteste les Montaigu, à un point psychologiquement inquiétant. Il y a du refoulement et un sur-moi qui essaye de s'exprimer dans cette obsession. 

stephane-bullion-tybalt.jpg

Chez les Montaigu, il y a Roméo, la bonne poire de service. Il court après Rosaline, mais n'a toujours pas compris après une bonne centaine de refus qu'elle n'en avait rien à faire de ses effets de mèche romantiques. Roméo a deux super potes : Benvolio, qui ne sert à rien (aussi inutile que Pâris dans l'échelle de la dramaturgie) et Mercutio. Ce dernier passe son temps à peloter la nourrice de Juliette, à un point qu'on se demande si ce n'est pas pour mieux cacher son attirance pour Roméo. Du Noureev sans un peu de gay friendly, ça ne serait de tout façon pas du vrai Noureev. 

Un soir, les Capulet organisent un grand bal masqué. Et c'est là que les potes de Roméo ont l'idée du siècle : s'incruster à la fête. Forcément, en partant de là, ça ne pouvait que mal finir. Roméo est moyen pour, mais en bonne poire qu'il est, il se laisse entraîner. Chez les Capulet, c'est la folle ambiance. Tout le monde dansent en déchiquetant le drapeau des Montaigu. Tybalt est au four et au moulin, partagé entre le désir de mener la bataille et celle de caser sa cousine avec Pâris, surtout qu'elle est plutôt réticente. 

Et c'est là que tout arrive. Roméo avance, Juliette recule, ils se touchent du doigt. Le ciel se déchire, le tonnerre éclate, le monde s'écroule, le temps s'arrête, un chant de victoire retentit. Coup de foudre. Hyper réaliste, ça se passe tellement comme ça dans la vraie vie. Mais Roméo et Juliette ont 15 ans, et 15 ans, c'est l'âge con. Avant la fin de la soirée, l'affaire est pliée, ils se connaissent depuis quelques heures, mais c'est sûr, ils vont passer leur vie ensemble. 

Fin du premier acte chargé, le deuxième n'est pas mieux. 

Le lendemain matin. Les Montaigu et les Capulet s'étranglent joyeusement, rien de tel qu'une bonne dispute pour bien commencer la journée. Mais Roméo et Juliette s'en fichent, eux, ils s'aiment, ils savent ce qu'est le véritable amour. La nuit tombée, ils se retrouvent dans une chapelle pour se marier. Parce que ces deux ados sont prêts à trahir leur famille, quitter leur ville pour le restant de leurs jours, faire mourir de chagrin leur parent, mais coucher avant le mariage, il n'en est tout simplement pas question. Sarah Palin a fait plus de victimes collatérales qu'on ne l'imagine.  

rj-pujol-ganio.jpg

Re-lendemain matin, re-bagarre. C'est que ça commence à devenir lassant. Mercutio a un grand jeu : faire croire à ses amis qu'il est touché et qu'il meurt. Très intelligent ce Mercutio décidément. Que voulez-vous, la chèvre de Monsieur Seguin n'avait pas encore été écrite. Cette fois-ci, ça se passe plutôt mal. Tybalt, à défaut d'être psychologiquement équilibré, est un bon lanceur de couteau, et touche Mercutio. Ce dernier se vide de son sang devant l'hilarité de ses amis qui croient qu'il fait encore semblant. Quand tout le monde finit par comprendre qu'il est vraiment mort, forcément, c'est un choc. Benvolio, qui a décidé de faire quelque chose après deux actes de totale inutilité, met un couteau dans la main de Roméo et le pousse à les venger. Il n'y a jamais personne pour faire le sale boulot décidément. Roméo est moyen pour, mais en bonne poire qu'il est, il s'exécute et tue Tybalt. Arrive celui qui vient toujours trop tard, le prince. Le coupable est tout désigné, la bonne poire Roméo, qui doit s'exiler. 

Troisièmes acte, on n'est pas au bout de nos peines. 

Avant de partir en exil à Mantoue, Roméo se rend chez Juliette pour leur première (et dernière, les pauvres, s'ils savaient) nuit d'amour. Chez Juliette, ce n'est pas la joie non plus. Elle a fait un rêve, le fameux rêve space indispensable à chaque ballet, où son mariage est synonyme de mort. Déjà qu'elle n'était pas trop pour Pâris, ça n'arrange pas les choses. Surtout que ses parents ont décidé de ne plus se laisser mener par le bout du nez, tu vis chez nous, tu nous obéis, et puis c'est tout.

Juliette va chercher du réconfort chez le Frère Laurent. Après les avoir mariés en cachette, il va lui fournir de la drogue, parcours exemplaire. Tout est sous contrôle : Juliette avale une potion qui la fait passer pour morte, Roméo est prévenu, il va la chercher dans le caveau, ils s'enfuient et vont avoir beaucoup d'enfants. Dommage, Frère Laurent n'avait pas prévu l'insécurité grandissante des routes italiennes, et le fait que son messager allait se faire tuer avant d'arriver à bon port. 

Chez les Capulet. Juliette hésite. Ses parents ? Roméo ? Ses parents ? Roméo ? Ses parents ? Roméo ? Ses parents ? Roméo ?... Ça dure une bonne trentaine de minutes. La pauvre n'est pas aidée par les fantômes sanguinolents de Tybalt et Mercutio. Finalement, Roméo et la potion sont le maillon fort. 

Le lendemain, Pâris arrive tout fiérot pour le mariage. Sauf que la promise est retrouvée morte. La constatation est d'ailleurs plutôt rapide si je puis me permettre. En moins d'une minute, l'affaire est pliée sans même les réflexes de bases (prise de pouls, bouche-à-bouche, massage cardiaque, NFS-chimie-iono...) (c'est ça les balletomanes qui regardent trop de séries médicales). 

rj-final.jpg

Et là, tout s'enchaîne. Benvolio, croyant bien faire mais encore une fois ne faisant que foutre la merde, va prévenir Roméo. En voyant Juliette, lui non plus n'a pas les réflexes de bases, et se tue aussitôt avec la fiole de poison, qui, en bon romantique qui se respecte, garde toujours avec lui. Juliette se réveille, le voit mort, et se tue avec son poignard. Bilan : cinq morts en moins d'une heure, et quelques survivants qui les auront sur la conscience pour le reste de leur vie.

Du sang, des larmes, le drame shakespearien dans toute sa splendeur.   

© Photos 1 et 3 :  Agathe Poupeney / Photos 2 et 4 : Laurent Philippe

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(12) commentaires

  1. Aurélie
    13 avril 2011 at 20:20

    Magnifique! =D>

  2. Karine
    13 avril 2011 at 21:42

    J'adore ! Bravo !
    Je ne regarderai plus jamais cette histoire de la même façon !
    J'applaudis des 2 mains et des 2 pieds ! =D>

  3. yududu
    13 avril 2011 at 23:24

    Je suis une japonaise, mais, je comprends bien votre description avec le sens de l'humour. Je l'adore! Demain soir, je vais savourer Juliette interprétée par Agnés!!

    La dernière fois que je vois R&J était 98 Laurent HIlaire & Fanny Gaïda. Le temps passent très très vite.

  4. Une passionnée
    14 avril 2011 at 14:04

    Tout simplement énorme! J'aime cette histoire de R&J revue et corrigée!

  5. Bernard
    14 avril 2011 at 19:52

    Forcément sans " Pascal le grand frère " , ça peut pas marcher ! :D

    Bon en résumé c'est " DALLAS ! " =D>

  6. Amélie
    15 avril 2011 at 12:51

    @ tout le monde : héhé, merci :D Les soaps américains n'ont décidément rien inventé ;)

    @ Yududu : Cela devait être une magnifique représentation ! 

  7. Fred
    18 avril 2011 at 15:22

    C'est exactement ce qu'il fallait au néophyte que je suis :)
    Avec ça, je vais tout comprendre mardi soir !

  8. estelllllle
    8 janvier 2013 at 20:12

    pouvai vous me donné une autre oeuvre du même genre ( couple uni par la mort?) merci

  9. mimi
    24 janvier 2013 at 23:48

    J'ai l'honneur de vous écrire ça mais je sais pas comment je vais exprimer mon impression vers cette histoire. C'est magnifique.adorable. :-)(-:

  10. Pepetrotro
    1 février 2013 at 18:26

    =D> bravo pour cette histoire avec de super détaille

  11. lilou
    29 décembre 2014 at 20:18

    Pour estellle, même si ça fait super longtemps qu'elle a posé sa question: exactement le même type, on a Pyrame et Tysbée.

  12. anonyme
    9 avril 2018 at 14:57

    J'ai déjà lue cette pièce des dizaines de fois et la j'avoue que ce texte m'a tué, l'humour était génial surtout quand ça parlait de l'unitile Benvolio et de la bonne poire Roméo.

Réagissez

Répondre à Amélie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial