Monday, Sep. 23, 2019

La Sylphide : qui voir danser sur scène ?

Ecrit par :

22 juin 2013

|

Catégorie :

EDIT 3 juillet : Mathieu Ganio, Dorothée Gilbert et Aurélie Dupont sont retiré-e-s des distributions, qui sont profondément modifiées. À voir sur le site de l'Opéra de Paris.

 

Après neuf ans d'absence à Paris, La Sylphide de Pierre Lacotte fait son retour au Palais Garnier dès le 22 juin. Entre des Étoiles maison, une prestigieuse invitée et quelques jeunes talents, les distributions s'annoncent variées, et dans l'ensemble plutôt séduisantes. Habituel tour d'horizon.

 

La distribution "S'il n'en fallait qu'une"

Evgenia Obraztsova, Étoile invitée du Bolchoï (la Sylphide), Mathias Heymann (James), Mélanie Hurel (Effie), Muriel Zusperreguy et Emmanuel Thibault (le pas de deux des Écossais) : les 24 (gala Arop) et 28 juin. Avec Éléonore Guérineau et Allister Madin (le pas de deux des Écossais) : les 2 et 8 juillet.

Vous ne connaissez pas Evgenia Obraztsova ? Alors n'attendez plus et précipitez vous sur une de ces quatre dates. Cette danseuse, formée au Mariinsky et aujourd'hui au Bolchoï, est un joyau : une technique hors-pair mais toujours en légèreté, une musicalité et un moelleux magiques, une présence... Elle est une pure leçon de danse classique. Le rôle de la Sylphide lui va parfaitement, et son partenaire parisien est on ne peut mieux choisi. Le tout feu tout flamme Mathias Heymann est plus en forme que jamais depuis son retour, éblouissant et précis. On imagine sans problème ce couple en scène, qui devrait avoir une belle complémentarité. Bref, pas d'hésitation.

Evgenia Obraztsova dans La Sylpide - Théâtre du Mariinsky

Evgenia Obraztsova dans La Sylpide - Théâtre du Mariinsky

 

Les distributions qui devraient aussi promettre de belles soirées

Aurélie Dupont (la Sylphide), Mathias Heymann (J ames), Muriel Zusperreguy (Effie), Éléonore Guérineau et Allister Madin (le pas de deux des Écossais) : le 5 juillet. Avec Eve Grinsztajn (Effie), Muriel Zusperreguy et Emmanuel Thibault (le pas de deux des Écossais) : le 9 juillet. Avec Eve Grinsztajn (Effie), Éléonore Guérineau et Allister Madin (le pas de deux des Écossais) : les 11 et 13 (matinée) juillet.

Aurélie Dupont et Mathieu Ganio, c'est un couple qui en général fonctionne bien. À moins de deux ans de la retraite, elle est toujours aussi lumineuse en scène. Lui est brillant dans ce genre de rôle, montrant toute son élégance et sa précision. Les seconds rôles se révèlent tout aussi séduisants (Eve Grinsztajn, Éléonore Guérineau, Allister Madin...). De belles soirées en perspective.

 

Dorothée Gilbert, (la Sylphide), Mathieu Ganio (James), Mélanie Hurel (Effie), Muriel Zusperreguy et Emmanuel Thibault (le pas de deux des Écossais) : le 22 juin, les 1er, 4 et 6 juillet.

Je suis un peu moins convaincue par ce couple, n'étant pas persuadée qu'ils aient grand chose à se dire en scène. Mais leur partenariat fonctionne bien tout de même, ils sont stylistiquement sur la même longueur d'onde. La Sylphide de Dorothée Gilbert devrait être spécialement séduisante. L'Étoile n'a pas forcément dominé la scène parisienne cette saison, peut-être parce qu'elle n'avait pas vraiment de rôle fait pour elle. La Sylphide est typiquement le genre de personnage où elle montre toute sa valeur.

Aurélie Dupont - La Sylphide

Aurélie Dupont - La Sylphide

 

La distributions des jeunes talents

Amandine Albisson (la Sylphide), Yannick Bittencourt (James), Valentine Colansante (Effie), Laurène Levy et Marc Moreau (le pas de deux des Écossais) : les 12 et 15 juillet.

Oui, je sais, sur le papier, ça sonne bizarre, mais pourquoi pas finalement. Presque tout le monde est d'accord sur les qualités de soliste d'Amandine Albisson. Mais la Sylphide ? Cela semble être à l'opposé de ce qui lui va bien. Une interprétation est toutefois d'autant plus séduisante lorsqu'elle est à contre-emploi. Ces soirées seront d'autant plus un challenge pour Yannick Bittencourt, danseur de grande valeur mais souvent oublié, James sera son premier grand rôle. La répétition publique a plutôt titillé la curiosité, ce pourrait être la belle surprise de fin de saison.

La-Sylphide_Mathieu-Ganio

 

La distributions "Pourquoi pas ?" 

Mélanie Hurel (la Sylphide), Pierre-Arthur Raveau (James), Muriel Zusperreguy (Effie), Mathilde Froustey et Marc Moreau (le pas de deux des Écossais) : le 29 juin en matinée.

Pierre-Arthur Raveau dans les chaussons de James, je pense que tout le monde s'accordera à dire que c'est une idée plaisante. Il devait faire sa prise de rôle avec Myriam Ould-Braham, couple qui semble on ne peut mieux assorti. Mais retrait de cette dernière oblige, c'est finalement Mélanie Hurel qui assurera le rôle principal, dont la jolie musicalité devrait bien s'accorder avec le personnage. Quant au partenariat, il ne tombe pas forcément sous le sens, et les deux artistes auront finalement peu de temps pour s'accorder. C'est peut-être là que la soirée sera la moins intéressante.

À noter que cette date sera la dernière de Mathilde Froustey, qui sera dès le 1er juillet au San Francisco Ballet. Les danse addict devraient donc remplir la salle.

 

La distribution "Pourquoi pas...  mais quand même pas super convaincue"

Ludmila Pagliero (la Sylphide), Vincent Chaillet (James), Valentine Colasante (Effie), Héloïse Bourdon et Fabien Révillion (le pas de deux des Écossais) : les 10 et 13 juillet.

Même en faisant de louables efforts d'ouverture d'esprit, j'ai du mal à m'enthousiasmer sur ce partenariat. Après Evgenia Obraztsova, Ludmila Pagliero devrait sûrement être la plus technicienne des Sylphides, les pièges de Pierre Lacotte ne lui font pas froid aux yeux. Mais est-ce vraiment le genre de personnage qui convient à cette danseuse assez terrienne ? Et puis les mois et rôles ont beau passer, c'est une danseuse qui a du mal à me toucher. Vincent Chaillet ne devrait pas démériter, mais est-ce vraiment le genre de danseur qui soulève les foules dans ce genre de répertoire ? Pas vraiment.

Pour être sincère, je ne pense pas une seconde que ces représentations soient ratées. Mais je ne pense pas non plus qu'elles restent dans les mémoires. C'est le genre de soirées honnêtes, pas mauvaises, mais on ne va pas non plus lancer dix minutes de rappel, et finalement on l'oublie assez vite. Dans un agenda creux, cela aurait presque pu me tenter. Mais Paris offre en juillet des affiches assez riches pour laisser les "soirées juste honnêtes" de côté.

 

La distribution "À vous de voir"

Ludmila Pagliero (la Sylphide), Florian Magnenet (James), Alice Renavand (Effie), Mathilde Froustey et Marc Moreau (le pas de deux des Écossais) : le 23 juin. Avec Héloïse Bourdon et Fabien Révillion (le pas de deux des Écossais) : le 29 juin et le 3 juillet.

Je ne doute pas que Florian Magnenet ne mette tout son cœur dans le personnage, mais dans ce genre de chose, ses limites sont vraiment trop visibles. Mis à part qu'il est grand, pourquoi est-il donc si souvent programmé dans ces personnage virtuoses qui ne le mettent pas spécialement en valeur, alors qu'il y a quand même plusieurs jeunes solistes brillants qu'il serait intéressant de lancer... D'autant que, si le couple du dessus paraissait finalement assez équilibré, celui-là paraît plus difficile. Ludmila Pagliero a parfois tendance à écraser son partenaire si elle ne trouve pas assez de répondant en face, ce qui semble parti pour. Les intérêts envers les seconds rôles ne sont par contre pas des moindres.

 

Bien entendu, ces avis n'engagent que moi, et vous êtes les bienvenus pour les confirmer/démentir en commentaire.

Et vous, quelle distribution vous tente le plus ? Laquelle allez-vous voir ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(32) commentaires

  1. Joelle
    22 juin 2013 at 12:21

    Allez... je me lance ! J'ai vu hier soir D. Gilbert/M. Ganio pour la répétition générale. Monsieur très en forme ! Ovationné un max ! Madame a mis plus de temps, mais a très bien terminé. En revanche on sentait M. Hurel plus en retrait. J'ai bien aimé A. Gasse dans le rôle de Gurn. M. Zusperreguy pas mal dans le pas de deux, mais son partenaire E. Thibaut a encore mieux assuré. S. Phavorin est super dans le rôle de la sorcière ! :) Matinée du 23 juin : je crains un peu avec FM, mais Ludmilla devrait parfaitement assurer, et nous verrons Mathilde F. dans le pas de deux !!! (dernière fois sans doute snif... pour un petit moment). J'ai une très vilaine pensée qui me trotte dans la tête : comme FM n'a pas pu assurer le 1er juin dernier une représentation de l'Oiseau de Feu et a été remplacé en dernière minute par M. Heymann, je me prends à rêver... C'est très vilain/pas gentil, je m'en excuse ! :) Gala du 24 juin : ai récupéré en dernière minute des places pas trop surtaxées avec le duo Mathias/Evgenia. On sera au premier rang d'orchestre, peut-être trop près, mais au moins je n'aurai pas de grande tête devant moi ou de rebord de balcon de loge pour me gêner la vue ! Ensuite le 2 juillet, de nouveau Mathias/Evgenia... Dire que j'avais pris ces places pour voir Myriam OB... Snif bis ! Bon, je ne vais quand même pas faire la fine bouche ! Et puis le samedi 13 juillet en matinée, avec Aurélie/Mathieu, ça devrait le faire !!! Je me tate encore pour aller tester une des dates avec les petits jeunes, mais il faut que j'aille voir Signes aussi....

  2. Anne
    22 juin 2013 at 12:33

    J'y vais le 6 juillet. Pour avoir vu la vidéo de la Sylphide 3684 fois sur Youtube, je suis ravie de voir Mathieu Ganio et Mélanie Hurel dans ces rôles et le personnage de la Syphide semble convenir comme un gant à Dorothée Gilbert pour sa technique et son style.

  3. a.
    22 juin 2013 at 13:14

    Je verrai Albisson/Bittencourt et j'en suis assez contente! D'autant que je n'ai jamais vu Colasante, ce sera l'occasion. J'aurais bien aimé voir Hurel cependant, j'admire son travail de bas de jambe (mais pas trop celui du dos...) Evidemment je rêvais d'Obrasztova... j'en RÊVAIS, mais impossible de me rendre à Paris sur ces dates... j'enrage!! La dernière fois que j'ai vu la sylphide, c'était avec E. Maurin et Manuel Legris, c'était.... pfffff.... il va falloir les oublier un peu pour être cléments avec ces jeunes danseurs dont je me réjouis cependant de la prise de rôle. Je trouve cela bien de faire confiance et de lancer les jeunes gens.

  4. Joelle
    23 juin 2013 at 18:13

    "Matinée" très réussie à Garnier où Ludmilla a très bien dansé et su éviter les difficultés concoctées par Pierre Lacotte (qui est venu saluer le public à la fin). F.Magnenet ne s'en est pas trop mal tiré (moins pire que ce je craignais...), mais rien à voir avec le côté aérien de Mathieu Ganio il y a deux jours! A. Renavand très bien dans le rôle d'Effie et Mathilde aussi dans le pas de deux des Ecossais, même si son partenaire avait l'air d'avoir un peu de mal à suivre le rythme. Dernière vision pour moi a priori de M. Froustey sur la scène de Garnier en corps de ballet sylphidien... Bon on se motive, demain c'est Mathias avec Miss Evgenia ! (et peut-être encore une Mathilde cachée parmi les Sylphides ???) :) F. Alu était là parmi les écossais, ainsi qu'Hugo Vigliotti ! Je commence à reconnaître plus de têtes, y'a du progrès !!!

  5. georges
    23 juin 2013 at 23:21

    Bonsoir, Je me tâte de voir ce ballet au cinéma le 27 juin, comme c'est en différé connaissez vous la distribution qui serra captée?

    • Anne
      24 juin 2013 at 14:34

      En fait ils vont rediffuser le film tourné en 2004 avec Mathieu Ganio, Aurélie Dupont et Mélanie Hurel + Isabelle Ciaravola et Gil Isoart dans le pas de deux des Ecossais. Pour info, vous pouvez le voir en entier sur Youtube.

      • georges
        24 juin 2013 at 15:49

        Merci Anne. Je l'ai en DVD. C'est limite de l'arnaque surtout que le prix de la séance est cher pour une retransmission!

        • Miam23
          25 juin 2013 at 15:19

          Merci pour cette précieuse info, car j'ai failli tomber dans le piège !

          • Amélie
            26 juin 2013 at 19:24

            @ Joëlle : Si tu te retrouves avec des doublons de distributions que tu ne veux pas revoir, tu peux toujours les revendre sur Bourse Opéra ! Ceci dit, deux doses de Mathias/Evgenia, je ne dirais pas non non plus ;)

            @ Au vu des échos de la première, ça ne l'est peut-être pas tant que ça pour Dorothée Gilbert, mais elle a le temps de peaufiner son rôle.

            @ a. : Ce devait être un beau souvenir cette distribution... Mais oui, c'est bien de faire places aux jeunes. Et pour Evgenia, on vous racontera pour vous consoler un peu. :)

            @ Miam3, Anne et Georges : Oui, c'est assez l'arnaque cette diffusion de 2004... Il y a pourtant plusieurs belles distributions en 2013 à montrer sur grand écran.

            @ Sissi : Le Mariinsky danse La Sylphide de Lacotte ou de Bournonville ?

            @ Stéphanie : Je suis curieuse de lire vos impressions :)

  6. Sissi
    24 juin 2013 at 11:03

    Je suis chanceuse car j'ai la distribution "s'il n'en fallait qu'une" du 2 juillet. J'ai réellement hâte de découvrir cette danseuse... Je ne suis pas une grande fan de ce ballet (je ne l'ai vu qu'une seule fois au Mariinsky et je n'avais pas été emballée, j'avais en revanche ADORE la Bayadère !), j'espère donc changer d'avis et passer une soirée magnifique !

  7. Joelle
    25 juin 2013 at 09:17

    Joyeuse soirée de gala hier à Garnier ! Evgenia est vraiment LA Sylphide (même si elle "surjoue" un peu trop à mon goût). Elle a même presque volé la vedette à M. Heymann (y'a dû y avoir du règlage de comptes dans les coulisses :) )

  8. Stéphanie
    25 juin 2013 at 15:08

    J'ai la distribution "à vous de voir" : bah en même temps je n'ai pas eu le choix étant donné que le nombre de places étant limité sur la résa internet j'ai pris ce que j'ai pu... Bref on verra bien, il faut leur laisser leur chance et je vous donnerai le 30 mon ressenti :-)

  9. Joelle
    26 juin 2013 at 19:29

    Je pense que je vais me reprendre la double dose avec Mathias et Evgenia le 2 juillet. Mais je tiens particulièrement à ma matinée du 13 juillet avec Aurélie et Mathieu !!!! Et on ne sait jamais, je pourrais peut-être décider d'aller voir du côté des distributions de jeunes danseurs, histoire de voir comment ils/elles se débrouillent....

  10. Anne
    28 juin 2013 at 19:23

    Changements de distribution avec le retrait de Mathieu Ganio et Dorothée Gilbert. Finalement c'est le trio Ludmila Pagliero / Vincent Chaillet / Eve Grinsztajn que je verrai le 6 juillet. Un peu déçue mais en même temps j'ai entendu de très bonnes choses sur la Sylphide de Ludmila P.

  11. Joelle
    30 juin 2013 at 19:15

    J'aurais bien voulu avoir Vincent Chaillet en partenaire d'Aurélie Dupont le 13 juillet prochain... après le retrait de M. Ganio, mais on dirait que ma "bonne pioche" s'est transformée en "moyenne"....

  12. Stéphanie
    1 juillet 2013 at 20:34

    Voici mon compte rendu de la soirée du samedi 29 juin, 20h : Le public a beaucoup aimé et fait 3-4 rappels. J'ai trouvé que Ludmila Pagliero était parfaite. Florian Magnenet en James était aérien et s'est très bien défendu. Bon ok c'est ma première Sylphide, donc je n'ai pas forcément d'échelle comparative avec les autres ^^ Amandine Albisson était absolument parfaite et a été beaucoup applaudi. J'aime sa vivacité et son entrain ! Petit bémol : je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas aimé la prestation d'Alice Renavand. J'ai trouvé que c'était poussif comme si elle n'était pas dans la soirée. Dommage. D'ailleurs j'ai senti qu'il y avait plus d'applaudissements pour Amandine Albisson.. Il faisait chaud au 4ème balcon mais niveau visibilité on voyait bien, ouf ! en revanche le bruit de celles et ceux situés en amphithéâtre ont qq peu gâché un peu le début de la soirée. Que dire des décors et des mécanismes ? parfait ! :-)

  13. Sissi
    3 juillet 2013 at 09:48

    Très belle soirée hier à Garnier, j'ai beaucoup aimé cette version de la Sylphide. Mathias et Evgenia étaient sublime, pour elle sa légèreté, son côté aérien, pour lui ses sauts (j'adore la petite batterie et on n'en voit pas si souvent). Toute la troupe était fantastique. @Amélie : Le Mariinsky danse La Sylphide de Bournonville. J'avais été déçue car peu de passage de danse et beaucoup de "mime". C'était hier soir ma dernière soirée à Garnier de la saison, prochain spectacle prévu à Garnier en octobre, ça va être très très long...

  14. grace
    4 juillet 2013 at 23:14

    De mon point de vue, c'était carrément à l'arrache cette soirée du 4 Juillet, je préfère ne pas nommer le cast, mais quelle idée de mettre une telle pression à ces jeunes qui sont très beaux, c'est vrai, mais alors pas prêts du tout et pas du tout les personnages non plus ! Lui, c'est mieux. Ce sont certainement de bons danseurs qui font tout ce qu'ils peuvent, mais on attend autre chose quand on paye un billet à l'opéra que cette succession de pas et variations froides et étriquées, bref, ça va peut être s'améliorer.Il faut savoir qu'ils se sont taillés un bon petit succès quand même, ils sont beaux et frais, ceci peut justifier cela. La Russe aussi était divine, question lignes, fraîcheur et beauté, mais avec tout le reste qui suivait. Pagliero que je n'attendais pas du tout sur ce rôle a fait en revanche l'autre soir un travail génial, à peine si je l'ai reconnue depuis le Lac l'an passé et elle a apporté à ce ballet un peu poussiéreux tout de même une magie très aérienne que ce rôle exige .On ne peut pas distribuer comme ça des gens sans réfléchir, c'est si décevant et est ce que ça va leur servir de les mettre comme ça en danger.

  15. Romain
    5 juillet 2013 at 11:30

    J'ai enfin réussi à me dégoter une place pour samedi. La distribution que je verrai m'enchante. Il parait que Ludmila Pagliero est une très belle Sylphide, j'ai hâte de voir Vincent Chaillet en James (il était un Basilio magnifique en décembre) et puis Eve Grinsztajn sera une très belle Effie (j'adore cette danseuse, et encore plus depuis que je l'ai vu sur La Troisième Symphonie, j'espère qu'elle sera un peu mieux distribué la saison prochaine). Et puis Muriel Zusperreguy et Emmanuel Thibault devraient faire de jolie chose sur le pas de deux écossais.

  16. maeva
    5 juillet 2013 at 20:51

    Faut pas exagérer, c'était pas aussi à l'arrache que ça quand même, il y avait des passages émouvants vers la fin même si Bittencout s'est un peu emmêlé les pinceaux tout seul, il était quand même un beau James . On va dire que c'était comme un très honorable beau spectacle de fin d'année . Lacotte y est allé de son bisous, normal, c'était la première fois pour cette nouvelle Sylphide Albisson bien française et bien peu évanescente, mais jolie lignes quoique terrienne ! Une belle Effie elle aurait pu être en revanche. Bon, tout ça va évoluer. De toute façon, il faut du sang neuf dans cette troupe . Il faudrait aussi que tout ce beau monde travaille, y compris les seconds rôles pour faire rêver comme l'ont fait les illustres copines qui laissent la place, dommage ! Qui va remplacer Letestu, Ciaravolla, Osta, Moussin, Dupont, ça fait peur ce vide.

  17. lou
    7 juillet 2013 at 11:30

    J'avais pris des places pour voir surtout Héloïse Bourdon dans le pas de deux des écossais où elle aurait été évidemment éblouissante, comme d'hab. J'adore cette danseuse, elle aurait à mon goût incarné avant tout une parfaite sylphide, avec toutes les qualités qu'on en attendait de ce personnage, beauté, fraicheur, technique, présence, intelligence du rôle.... mais elle disparue des distributions. En revanche Fabien Revillon était maintenu et s'est montré très en forme. Un beau et bon danseur qui exprime idéalement le romantisme, mais à qui on donne trop rarement la chance de danser des grands rôles Je vois sur le site opéra que, entre autres ! Héloïse Bourdon n'est plus du tout programmée sur les spectacles, j'espère qu'elle n'est pas blessée, quelqu'un à des nouvelles ? Je constate que c'est encore l'hécatombe des blessures sur ce ballet, comment après tant d'expériences malheureuses au niveau des distributions, ne peut il être prévu des remplacements non seulement solides, mais qui vont intéresser le public, pas proposer toujours du rafistolage de dernière minute. Cette conception des distributions promet bien des surprises sur la Belle à la rentrée .

  18. jane
    7 juillet 2013 at 11:56

    Moi j'ai lu sur un site japonais il n'y a pas très longtemps que Héloïse Bourdon annulait ses spectacles de Arcades et Spartacus à Kyoto qu'elle devait danser cet été avec le danseur étoile Karl Paquette, mais l'annonce ne précisait pas pourquoi.

    • Amélie
      7 juillet 2013 at 21:07

      @ Tous et toutes : Merci pour vos différents avis contrastés ! :)

      @ Lou : Même réflexion pour La Belle... Il semble impossible à l'Opéra d'organiser une série d'un ballet classique sans gros problème.

      @ Jane : Cela ressemble donc à une blessure... J'espère qu'elle se remettra vite !

  19. Anne
    7 juillet 2013 at 22:30

    Distribution Vincent Chaillet / Ludmila Pagliero vue hier soir. J'étais déçue à la fin du 1er acte : les deux danseurs dansent bien, voire très bien pour elle, mais quel manque d'expressivité pour un ballet où cette qualité est si nécessaire :-( Enfin, Vincent Chaillet faisait parfois quelques mimiques exagérées, mais ça ne sonnait pas juste. Je ne l'ai senti amoureux ni de la Sylphide, ni d'Effie, donc donnant un James sans relief. Idem pour elle alors que son personnage a tant de facettes. En fait j'avais l'impression qu'ils exécutaient les pas sans jouer ensemble. Heureusement c'était mieux à ce niveau-là à la fin. Si j'ai passé une bonne soirée, c'est grâce au corps de ballet. Les sylphides du 2ème acte étaient tout simplement magnifiques. Je rejoins les avis plus hauts : cela fait 2 séries de grands ballets classiques où les problèmes de distribution s'enchaînent avec rafistolages à la clé. Et oui, sans vouloir faire ma difficile (car j'ai quand même passé de bonnes soirées), on s'attend à mieux.

  20. steph
    10 juillet 2013 at 23:07

    J'ai assisté à une soirée avec Ludmila Pagliero et Vincent Chaillet, et ce dernier nous a offert une jolie prestation, et j'ai été heureuse de le voir dans ce rôle, pour ce qui me concerne, j'ai été conquise ! Egalement bien joli pas de deux des Ecossais avec Eleonore Guérineau et Fabien Révillon !

  21. a.
    12 juillet 2013 at 12:07

    Dire que ça se finira pour moi en Albisson/Magnenet... contre toute attente! J'aurais aimé voir Bittencourt qui s'est gentiment fait retirer des distrib... Hâte de voir Albisson ce soir, curieuse de voir V. Colasante, jamais vue encore, moins de voir Magnenet... quoi qu'il danse, j'ai toujours l'impression qu'il danse la même chose... Mais! pas de préjugé! nous verrons bien ce soir!

  22. nathan
    13 juillet 2013 at 10:05

    On ne peut pas dire que ce spectacle du 12 était inoubliable. De l'application et des bonnes intentions au milieu d'un corps de ballet impeccablement rodé ne suffisent pas à apporter à ce spectacle qui n'est déjà pas terrible une dimension que seuls des interprètes comme Obraztsova, Pagliero et Heymann savent donner. Il faut des danseurs dominants pour qu'on oublie tout le reste qui est poussiéreux et surtout poussif . Je ne parle même pas des seconds rôles qui s'exécutent avec une pâleur désolante quand ils sont sensés apporter un contrepoint aux rôles principaux, à l'exception de Fabien Revillon qui, en dansant plutôt avec son âme qu'avec ses pieds, et tire son épingle du jeu.

  23. a.
    13 juillet 2013 at 22:28

    Oh là là! c'est fou ce que je ne suis pas d'accord! J'ai trouvé Amandine Albisson au-dessus de tout le monde! je lui ai trouvé un travail de pied, de descente de pointes, de montée sur pointes, de bras et de moelleux vraiment admirable. J'ai pensé que vraiment c'était une bonne idée de confier ces grands rôles à de jeunes femmes qui se font un style. Et j'ai trouvé qu'Amandine était vraiment à la hauteur, voire dans les hauteurs. Et quand bien même Magnenet et Colasante étaient certes beaucoup plus scolaires, ils jouaient leur rôle, on ne peut pas nier les très beaux équilibres de James et la bonne volonté (et le joli travail propre) d'Effie. Certes la sylphide était très très loin d'eux... Contrairement à vous, Nathan, je ne me lasserai jamais des romantiques, qui sont moultement critiquables (rêveurs, un autre monde, nostalgie etc.), mais précisément parce qu'ils ont de l'idée! Et je trouve qu'un corps de ballet même (surtout?) "rôdé", comme vous dîtes, fait toujours un effet fou. J'adore la star qu'est le corps de ballet!

  24. nathan
    14 juillet 2013 at 10:36

    a. Je n'ai pas dit non plus que ce spectacle était si moche que ça, j'ai dit que pour moi i ne resterait pas inoubliable. Vous parlez de travail de pieds et de bras, certes, mais on parle aussi de l'Opéra. Heureusement tout de même que les protagonistes savent danser. Votre belle indulgence vient peut être du fait que vous n'avez pas eu l'occasion de pouvoir comparer plusieurs propositions. Comme j'ai eu la chance de voir Obraztsova et Pagliero avant, disons que j'ai été surtout décu plus par le manque de personnalité dans l'interprétation que par la danse en soi. Par exemple Pagliero n'est pas non plus le personnage, mais justement elle a empoigné le rôle , pieds, bras et âme comprise et elle a ébloui. Le ballet tout d'un coup existe avec et autour d'elle. Quant à la Russe, elle domine et on ne s'ennuie jamais, on est transporté dans le rêve et la perfection du ballet romantique. Aurélie Dupond a apporté aussi cette dimension à l'époque. Bien sûr qu'il faut donner la chance aux jeunes. J'ai vu Alu en D. Quichotte et l'idole dorée, Revillon en Lenski. Froustey et Raveau dans la Fille mal Gardée, Madin dans la Source, Bourdon dans la Bayadère. Je sors un peu quand même ! disons que c'était nettement plus enlevé, plus brillant, plus spectaculaire, plus poignant et donc pour moi dans le registre des inoubliables.

    • a.
      14 juillet 2013 at 10:54

      Je vous assure que je ne tenais pas du tout à vous agresser! et j'entends bien ce que vous dîtes! Je pensais aussi seulement à cela : vu le Don Quichotte assez moyen (ça c'est ma grande indulgence ;-)) de cet hiver, vu le peu de ballets classiques qui sont proposés, je m'attendais à une sylphide un peu... branlante! Je n'ai pas pu voir Obraztsova, malheureusement (et rageusement!!!!) et spontanément, je ne serais pas allée voir Pagliero (les préjugés! je m'arrangerai pour la voir la saison prochaine rien que pour les contrer!), donc je craignais un peu... mais Albisson m'a enchantée. Elle et le corps de ballet - je reste perplexe pour les deux autres... mais sur moi, la danse fait toujours son effet!

  25. nathan
    14 juillet 2013 at 11:14

    a.... alors, ne ratez pas le défilé du 14 Juillet.. C'est maintenant ! Merci pour cet échange de point de vue, même si vous ne m'avez pas convaincu d'y retourner demain, c'était très sympa de partager des opinions différentes, à tel point que j'ai vérifié si on parlait du même spectacle. Mais oui, Effi and co.. c'est bien ça. Bonnes vacances, des galas peut être en vue ?

    • a.
      14 juillet 2013 at 15:30

      Non, non, plus de danse cet été... que de la nature! Bonnes vacances!

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial