Tuesday, Oct. 22, 2019

Le Lang Lang Dance Project au Théâtre des Champs-Élysées

Ecrit par :

29 octobre 2013

|

Catégorie :

Pianiste superstar et médiatique, Lang Lang se lance dans un projet autour de la danse, le Lang Lang Dance Project. Intitulé Sons de l’âme, le spectacle sera créé du jeudi 31 octobre au lundi 4 novembre au Théâtre des Champs-Élysées. Il réunira sur scène le pianiste, interprétant des morceaux de Chopin, et des danseurs et danseuses du Houston Ballet, sur une chorégraphie de Stanton Welch (le directeur de la compagnie américaine).

 

Communiqué de presse

 

Le spectacle

Tout au long de sa carrière, Lang Lang, pianiste à la renommée mondiale, a profondément admiré la danse en tant que forme d’art, tout particulièrement les chorégraphies sans retenue, décors ou intrigue, là où la danse peut en quelque sorte devenir le mouvement de la musique. De cette admiration est né le projet de présenter des pièces de Chopin (Nocturnes, Ballades, Valses, Etudes...) sur scène avec des danseurs afin de montrer l’importance artistique de ces deux formes d’art de façon égale. Lang Lang fait équipe avec le chorégraphe australien Stanton Welch et un ensemble de seize danseurs et danseuses qu’ils ont sélectionnés.

Le choix du lieu où créer ce spectacle fut assez évident. Le Théâtre des Champs-Elysées, où les Ballets russes de Diaghilev présentèrent la création du Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky chorégraphié par Nijinsky, a depuis longtemps associé, mis en miroir danse et musique et les deux artistes sont convaincus qu’il s’agit de la scène idéale où présenter cette nouvelle création.

Lang-Lang

Le pianiste Lang Lang

Né en 1982 dans le nord-est de la Chine, Lang Lang est devenu un phénomène. Il démarre le piano dès 3 ans, travaille son instrument six heures de travail par jour à 8 ans, puis quitte la Chine à l’âge de 15 ans pour poursuivre ses études aux Etats-Unis.

Après avoir été, dans les années 90, lauréat de prestigieux concours dans son pays ainsi qu’au Japon et en Allemagne, il travaille avec Gary Graffman à Philadelphie. Cette discipline de fer et un travail acharné lui permettent aujourd’hui de jouer avec les plus grands. En 2001, une prestation au Carnegie Hall lance sa carrière internationale. Devenu depuis un habitué des scènes les plus réputées, le pianiste se produit régulièrement avec Daniel Barenboim, Gustavo Dudamel, Lorin Maazel, Zubin Mehta ou Simon Rattle. Il a aussi été le premier pianiste chinois engagé par les orchestres philharmoniques de Vienne, Berlin et New York.

Tourbillonnant lors de ses prestations sur scène, il aime brouiller les cartes en lançant un modèle de basket avec la marque Adidas, ou en se produisant avec Herbie Hancock ou Julio Iglesias. Il enregistre également la septième sonate de Prokofiev pour la bande-son du jeu vidéo Gran Turismo 5, et en 2008, participe à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin. Il a récemment joué un mouvement du Concerto en sol de Ravel avec l’Orchestre National de France lors du concert dans le cadre des festivités du 14 juillet 2013 à Paris. Célèbre pour ses excentricités et son engouement pour les réseaux sociaux, il compte quinze millions d’abonnés sur Twitter. Aujourd’hui âgé de 31 ans, ce globe-trotter au son look atypique est 300 jours par an sur la route.

 

La musique choisie

Lang Lang jouera donc uniquement des oeuvres de Chopin.

Ballade n° 1 op. 23 en sol mineur
Etude n° 7 op. 25 en do dièse mineur
Ballade n° 2 op. 38 en fa
Ballade n° 4 op. 52 en fa mineur
Valse n° 1 op. 18 en mi bémol "Grande valse brillante"
Nocturne op. 15 n° 1 en fa majeur

Entracte

Valse n° 19 op. posth. en la mineur
Andante spianato op. 22
Etude n° 3 opus 10 « Tristesse » en mi
Nocturne n° 2 op. 55 en mi bémol majeur
Grande Polonaise op. 22
Nocturne op. posth. en do dièse mineur

Lang-Lang-dance-project-repetition

Le chorégraphe Stanton Welch

"Je suis très honoré de pouvoir créer ce spectacle avec un artiste aussi talentueux que Lang Lang. La musique est ce qui fait que nous pouvons danser. Sans elle, nous ne serions rien. Avoir la possibilité de créer avec Lang Lang un ballet sur la musique de Chopin est l’un des plus extraordinaires "pas de deux" auquel il m’ait été donné de participe".

Né à Melbourne, de parents eux-mêmes danseurs, le chorégraphe australien Stanton Welch débute sa formation à l’âge de 17 ans, remportant rapidement
une bourse d’étude pour la San Francisco Ballet School.

En 1989, il est engagé par l’Australian Ballet où il travaille notamment avec Jiří Kylían, Nacho Duato et Maurice Béjart. Sa carrière en tant que chorégraphe se développe pendant sa collaboration avec l’Australian Ballet. Il y présente The Three of Us (1990), Of Blessed Memory (1991), Divergence (1994), qui a été présenté au Kennedy Center à Washington et au City Center à New York, Madame Butterfly (1995), Cendrillon (1997), Red Earth (1996), X (1999) et Velocity (2003). En 1995, il est nommé chorégraphe en résidence à l’Australian Ballet. Cette même année, il reçoit une commande pour créer Corroboree (Wildlife) pour  l’Australian Ballet qui est présenté à “United We Dance,” un festival de danse à San Francisco célébrant le cinquantième anniversaire de la signature de la  Charte des Nations Unies et accueillant les plus grandes compagnies de danse au monde.

En 2003, Stanton Welch prend les rênes du Houston Ballet, la quatrième compagnie de danse américaine, en tant que directeur artistique. En 2005, il crée une nouvelle production de La Belle au bois dormant pour l’Australian Ballet. Sa version de Madame Butterfly est devenue emblématique de son travail chorégraphique : elle est entrée au répertoire de maisons comme le Houston Ballet, le National Ballet of Canada, l'Atlanta Ballet, le Singapore Dance Theatre et le Boston Ballet.

Stanton Welch a créé des chorégraphies pour de nombreuses compagnies : plus de 20 spectacles pour le Houston Ballet, ainsi que des pièces pour le San Francisco Ballet, l'American Ballet Theatre, le Royal Danish Ballet ou le Birmingham Royal Ballet.

Les danseurs et danseuses

Les interprètes sont tous des danseurs et danseuses du Houston Ballet, dirigé par Stanton Welch : Ian Casady, Christopher Coomer, Jessica Collado, Derek Dunn, Karina Gonzalez, Nozomi Iijima, Oliver Halkowich, Melody Mennite, Allison Miller, Katherine Precourt, Jim Nowakowski, Lauren Strongin, Brian Waldrep, Joseph Walsh, Connor Walsh et Charles Yoshiyama.

 

En images

Une vidéo des répétitions de ce spectacle a été mise en ligne, pour un premier aperçu.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial