Friday, Apr. 19, 2019

Le Ballet de l’Opéra de Paris pourrait s’exporter à Abou Dabi

Ecrit par :

1 avril 2011

|

Catégorie :

EDIT 2 avril : bien entendu, il s'agissait d'un Poisson d'Avril, rien dans cet article n'est vrai.

Comme annoncé en 2007, le Musée du Louvre à Paris va ouvrir en 2013 une antenne à Abou Dabi. Surprise, l'Opéra de Paris, et plus précisément le Ballet, aurait annoncé aujourd'hui avoir rejoint le projet.

Le futur musée est en effet construit sur l'île de Saadiyat, qui se veut être un véritable complexe culturel. Une salle de spectacle est ainsi également en construction, et accueillera dès 2015 de multiples représentations. La problématique de la programmation s'est rapidement posée. Les autorités de cet émirat ont en effet fait savoir qu'ils voulaient des spectacles pouvant satisfaire le plus large public possible. Des chanteur-se-s internationaux seront ainsi prévus, mais la salle accueillera également de nombreuses pièces de théâtre, opéras, concerts et ballets. Plusieurs partenariats auraient dont été mis en place avec les plus prestigieuses maisons artistiques du monde, pour d'une part assurer les représentations, et d'autre part former des troupes autonomes à une échelle de 15 ans.
325px-Saadiyat_Island_Model_Pict_3.jpg
Et c'est le Ballet de l'Opéra de Paris qui a été choisi pour assurer les spectacles de ballet. "Nous nous réjouissons de ce projet", aurait déclaré Brigitte Lefèvre en coulisses. "Pour assurer un projet si ambitieux, il fallait une troupe capable de danser un répertoire varié et riche de multiples influences.  C'est vraiment la force de la compagnie, quelque chose dont ce cher Rudolf Noureev avait vraiment à cœur. C'est quand même, et c'est assez unique au monde, sans se vanter, mais tout de même, il ne faut pas avoir peur de le dire. C'est une troupe qui sait à la fois danser de grands classiques. Il faut danser les classiques, et les remettre au goût du jour. Mais ce sont aussi des artistes capable d'explorer un nouveau répertoire vaste. Et c'est vraiment unique, c'est vraiment une pensée qu'il faut défendre. Je crois que c'est vraiment important de montrer ça, comme le faisait Noureev".

Le Louvre a signé un accord très particulier. Les Émirats Arabes Unis se sont engagés à verser à l'institution française sur les 10 ans à venir 1 milliard d'euros. En échange, le musée s'engage à fournir pendant 15 ans quatre expositions, et de prêter pendant 10 ans des œuvres de sa collection. Le Louvre aidera également le musée d'Abou Dabi à se constituer une collection propre.

Si la somme versée à l'Opéra de Paris n'a pas encore été dévoilé, le fonctionnement serait à peu près le même. Le Ballet s'engagerait ainsi à organiser deux tournées par an à Abou Dabi, pendant 15 ans. Mais surtout, un tiers de la compagnie devrait partir s'installer là-bas pendant 10 ans. Leur mission serait d'assurer les représentations tout au long de l'année, mais aussi de recruter et de former des danseur-se, pour créer une troupe autonome.

Pour l'instant, les noms des danseur-se-s volontaires-désigné-e-s pour cette longue mission n'ont pas encore été totalement dévoilé. Emilie Cozette, tout d'abord sur la liste des départ, devrait finalement rester sur Paris "à la demande express" de la direction qui ne pourrait "pas se passer d'elle".

Quelques maîtres de ballets seraient du voyage pour superviser le tout. Si Patrice Bart ne compte pas prendre de retraite au soleil, Laurent Hilaire devrait prendre en charge la troupe d'Abou Dabi. Une décision difficile pour Brigitte Lefèvre. "Il faut quelqu'un qui connaisse bien la maison, mais aussi notre base de l'école française. Je sais que je pourrais compter lui. Il était en plus difficile de se partager le pouvoir à Paris. Une aussi grande maison ne peur être dirigé que par un-e unique décisionnaire. je serais plus tranquille lorsqu'il sera parti à l'autre bout du monde", aurait-elle confié à un proche.

Ce projet, pour le moins étrange tout de même, aurait été décidé il y a quelques années, par Gérard Mortier. Jugeant que l'Opéra de Paris n'avait "pas le public qu'il mérite", il aurait réfléchi très sérieusement à délocaliser l'institution. Une idée qui aurait été reprise avec enthousiaste par Nicolas Joël. "Aujourd'hui, la culture s'est mondialisé", aurait-il expliqué. "C'est important de montrer notre grandiose savoir-faire un peu partout. Surtout qu'il y a un véritable public là-bas. Il y a des gens passionnés, qui aiment la musique, la danse. C'est en plus un public qui ne râlent pas lorsque nous augmentons des petites places de 340 % en un an, ou que ne huent pas nos mauvaises productions. Nous pourrions enfin faire un vrai bon travail".

Le répertoire devrait toutefois être un peu adapté aux exigences de l’Émirat. Le Lac des Cygnes subirait ainsi quelques transformations. Et à la place des créatures blanches, ce seraient 32 poissons rouges qui pourraient être sur scène, pour être plus en raccord avec l'emplacement au bord de mer de la salle.

Une décision qui intervient dans le cadre de la refonte de l'offre lyrique française, annoncé par Forum Opéra.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(5) commentaires

  1. Cams
    1 avril 2011 at 14:22

    J'adore!! mais les déclarations de Brigitte Lefebvre sont très réalistes!!

    Et puis c'est vrai que l'Opéra n'a pas le public qu'il mértie franchement!! Un public qui ne comprend pas le génie de la petite danseuse de Degas et critique des nominations aussi incontestables que celles de Jérémie Bélingard ou Emilie Cozette (à l'époque du moins c'était incontestable), ne mérite même pas qu'on se donne la peine d'augmenter les tarifs des places et de réhausser les 3e rang de loge et baignoire pour leur confort.
    Nos danseurs seront bien mieux dans les Emirats, tout comme Laurent Hillaire qui n'a vraiment pas sa place à Paris tant Brigitte Lefebvre fait un travail fantastique depuis plus de 10 ans déjà (mais qu'est-ce que ça nous a semblé court, dire qu'elle est déjà presque sur le départ...).

  2. Bernard
    1 avril 2011 at 20:18

    Des poissons rouges :lol: =D>

  3. Le petit rat
    2 avril 2011 at 14:05

    tu m'as fait trop flipper!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    trop bon ton poisson très réussi!!
    bravo, j'y ai cru toute le journée, j'ai même appelé un copain de l'afp pour me trouver la dépêche!!

  4. Marie-Charlotte
    3 avril 2011 at 01:01

    Et à la place des tutus, des lamés et des voiles...

  5. Amélie
    3 avril 2011 at 22:33

    @Cams et Marie-Charlotte:lol, j'adore. ;)

    @ Le Petit Rat : Sérieux ? :shock: J'avais essayé de grossir le trait pour que ça ne fasse pas trop réaliste non plus, j'aurais pu en rajouter alors.

Réagissez

Répondre à Marie-Charlotte Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial