Thursday, Dec. 12, 2019

Les 10 coups de coeur de la Biennale de la Danse de Lyon

Ecrit par :

9 septembre 2014

|

Catégorie :

La Biennale de la Danse de Lyon 2014, c'est une quarantaine de spectacles venus du monde entier, dont 25 créations ou premières françaises, du 10 au 30 septembre. Festival incontournable de la danse contemporaine, la Biennale de la Danse de Lyon est aussi l'occasion de rencontrer les artistes, danser dans des ateliers ou assister au grand Défilé. Pour s'y retrouver dans cette programmation, voici les 10 coups de coeur de Danses avec la plume, en toute subjectivité.

Biennale de la danse de Lyon

Biennale de la danse de Lyon

 

Les Labyrinthes du cœur par le Ballet de l'Opéra de Lyon

Pourquoi ? Parce que sous ce titre un peu gnan-gnan se cache une excellente soirée contemporaine. Parce que Heart's Labyrinth de Jiří Kylián, ça n'a pas de prix. Parce qu'une création sur pointes de François Chaignaud & Cecilia Bengolea, ça attise la curiosité. Parce qu'Emanuel Gat ne nous laisse pas choisir sur quel pied danser. Parce que, de toute façon, le Ballet de l'Opéra de Lyon est une troupe formidable.

Où et quand ? Du 10 au 13 septembre à l'Opéra de Lyon.

 

Il n'est pas encore minuit... par la Compagnie XY

Pourquoi ? Parce que, au fond, tout le monde est resté un grand enfant qui adore frémir devant 22 acrobates n'ayant peur de rien. Parce que le spectacle marie cirque et lindy hop, une danse des années 1920 mélangeant charleston ou boogie-woogie. Parce que la compagnie XY est un bel exemple de renouveau du cirque contemporain.

Où et quand ? Du 12 au 18 septembre au Théâtre des Célestins de Lyon.

Il n

Il n'est pas encore minuit... - Compagnie XY

Opus 14 de Kader Attou par CCN La Rochelle et la Compagnie Accrorap

Pourquoi ? Parce que Kader Attou est l'un des chorégraphes les plus enthousiasmants de la jeune génération française, venu du hip hop. Parce que Kader Attou dit : "J’ai envie de montrer que cette énergie brute du hip hop peut être autre chose que de la performance. C’est une danse qui peut être poétique, lente, fragile, sensuelle", et que lorsque l'on voit ses ballets, c'est exactement ce que l'on ressent.

Où et quand ? Du 12 au 17 septembre au Toboggan de Décines.

 

Carmen de Dada Masilo

Pourquoi ? Parce que l'on a tellement aimé Swan Lake de Dada Masilo que l'on meurt d'envie de découvrir sa Carmen. Parce que c'est une chorégraphe qui sait revisiter ses classiques les deux pieds dans le XXIe siècle. Parce qu'elle ne manque pas d'humour et que cela fait du bien au milieu des jeunes chorégraphes parfois sur-déprimé-e-s. Parce que l'on nous promet une Carmen "érotisée à l’extrême" qui "parle de pouvoir, de sexe, de manipulation".

Où et quand ? Du 21 au 25 septembre à la Maison de la Danse de Lyon, les 27 et 28 septembre au Théâtre du Vellein de Villefontaine.

Carmen_Dada-Masilo

Carmen - Dada Masilo

Le Défilé de la Biennale

Pourquoi ? Parce que c'est un défilé festif, mélangeant 12 groupes de danse venus de toute la région. Parce que le tout se termine par un gigantesque flash-mob place Bellecour, chorégraphié par Dominique Hervieu et accompagné par 500 musiciens. Parce qu'il y aura Dada Masilo qui dansera un bout de son Swan Lake avec 30 élèves du CNSMDL. Parce qu'aller à la Biennale sans voir le Défilé, c'est un peu manquer la partie la plus emblématique du festival.

Où et quand ? Le 14 septembre à partir de 14h, de la place des Terreaux à la place Bellecour.

 

African Delight avec le Soweto's Finest et Tchado's Stars

Pourquoi ? Parce qu'entre Tapa de Tchado's Stars et Ishbuja de Soweto's Finest, cela s'annonce comme une soirée hip hop inventive avec toute l'énergie de la jeunesse. Parce que les Soweto's Finest ont une danse incroyable, construite dans la grande banlieue noire de Johannesburg. Parce que le mélange "hip-hop, krump et coupé-décalé" de Tchado's Stars donne furieusement envie. Parce que le tout se terminera par un grand free-style entre les deux groupes.

Où et quand ? Les 27 et 28 septembre à la Bourse du Travail de Lyon.

Soweto's Finest

Soweto's Finest

Une création d'Ambra Senatore

Pourquoi ? Parce que les propositions d'Ambra Senatore, entre délicatesse et ironie, ont un charme diablement séduisant. Parce que l'on a envie de suivre la progression de cette chorégraphe. Parce que l'on n'en sait pas beaucoup plus sur cette création, et c'est ça qui attise la curiosité.

Où et quand ? Les 27 et 28 septembre au Toboggan de Décines.

 

Study # 3 de William Forsythe par la Forsythe Company

Pourquoi ? Parce que la rentrée 2014, c'est William Forsythe ou ce n'est pas une rentrée. Parce qu'après, Forsythe, c'est terminé (le chorégraphe prend sa retraite). Parce que Study # 3 puise dans les 30 ans de création du chorégraphe, et que c'est une merveilleuse façon de faire le bilan. Parce que l'on ne comprend pas grand-choses à ses nouvelles créations (très éloignées de ses oeuvres des 80'-90'), mais que c'est ça qui est rigolo.

Où et quand ? Les 28 et 29 septembre au TNP de Villeurbanne.

The Forsythe Company

The Forsythe Company

Le L.A. Dance Project

Pourquoi ? Parce qu'il y aura deux créations mondiales en une seule soirée (une pièce de Roy Assaf et une de Benjamin Millepied), complétées par Peripheral Stream de Hiroaki Umeda. Parce que cette troupe pose un regard intéressant et vivifiant sur la création d'aujourd'hui. Parce que ces interprètes sont tous et toutes incroyables. Parce que tout ce qui touche à Benjamin Millepied entraîne une furie médiatique, que ce sera la soirée hype de la rentrée et que l'on se doit donc d'en être.

Où et quand ? Du 29 septembre au 4 octobre à la Maison de la Danse.

 

Bataille de Pierre Rigal, Pierre Cartonnet et Hassan Razak par les compagnies Dernière minute et Onstap

Pourquoi ? Parce que Pierre Rigal est un chorégraphe qui surprend, dans une veine plus performer que danseur. Parce que Hassan Razak est un spécialiste de la percussion corporelle. Parce que la rencontre de ces deux artistes, ça ne peut que faire des étincelles.

Où et quand ? Le 30 septembre au Théâtre de Vénissieux.

Bataille

Bataille de Pierre Rigal, Pierre Cartonnet et Hassan Razak

 

N'hésitez pas à laisser en commentaire vos impressions sur les spectacles de cette Biennale de la Danse.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial