Saturday, Nov. 17, 2018

Mathilde Froustey invitée par l’Opéra de Paris pour danser Don Quichotte au Japon

Ecrit par :

22 février 2014

|

Catégorie :

C'est la nouvelle plutôt ironique qui est tombée le 21 février, via Dansomanie : Mathilde Froustey va de nouveau danser avec le Ballet de l'Opéra de Paris. Plus exactement, celle qui est aujourd'hui Principal Dancer au San Francisco Ballet a été invitée pour danser Kitri dans Don Quichotte au Japon, lors d'une tournée de la troupe parisienne en mars prochain.

Mathilde Froustey - Don Quichotte

Mathilde Froustey - Don Quichotte

Cette invitation a été faite au dernier moment, suite à de nombreuses blessures dans l'effectif parisien. Mathilde Froustey devrait danser avec Mathias Heymann, les 14 et 16 mars.

Pour la danseuse, ce devrait être un beau moment. Lors d'une interview à Danses avec la plume, Mathilde Froustey racontait que Don Quichotte était son ballet préféré, et Kitri un personnage qu'elle avait toujours rêvé de danser. Elle a aussi régulièrement dansé avec Mathias Heymann lors de galas. Nu doute que l'association de leur tempérament de feu et leurs qualités de virtuose devraient faire des étincelles dans ce ballet.

Impossible cependant, en apprenant la nouvelle, de ne pas souligner la certaine ironie de la situation. Mathilde Froustey n'est jamais arrivée à monter Première danseuse, le système de l'Opéra ne jugeait donc pas qu'elle pouvait être soliste. Et aujourd'hui, une fois qu'elle est partie, elle est rappelée en tant "qu'Étoile invitée", décidément indispensable.

Une fois de plus, l'Opéra se trouve à mal pour assurer une série de représentations. Cinq Don Quichotte sont prévus lors de cette tournée japonaise, donc trois couples. Après les blessures de Myriam Ould-Braham et le retrait de Josua Hoffat, les partenariats avaient été chamboulés, avec l'arrivée de François Alu et Valentine Colasante. Puis Ludmila Pagliero s'est blessée à son tour, donc remplacée par Mathilde Froustey. L'Opéra n'a donc trouvé personne de la troupe pour prendre la place vacante ? Sur un effectif de 80 danseuses, la compagnie (qui aime à se présenter comme l'une des meilleures du monde) n'arrive donc pas à trouver trois personnes pour danser Kitri. Bien sûr, les blessures font partie de la vie de la danse (même si elles sont spécialement nombreuses à Paris et pourraient peut-être être évitées avec une meilleure gestion du temps). Bien sûr il y a cette année plusieurs Étoiles et Premières danseuses enceintes. Cela laisse tout de même perplexe.

Bon spectacle en tout cas au public japonais, qui voit là un couple de rêve pour danser Don Quichotte. Les autres représentations seront assurées par Alice Renavand et Karl Paquette, puis François Alu et Valentine Colasante (qui fera une prise de rôle). La tournée comprendra aussi cinq représentations de La Dame aux camélias de John Neumeier, avec Aurélie Dupont et Hervé Moreau, Isabelle Ciaravola et Mathieu Ganio puis Agnès Letestu et Stéphane Bullion.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(14) commentaires

  1. Aurélie
    22 février 2014 at 18 h 44 min

    Peut-on espèrer une nomination pour Melle Froustey ? En tout cas je lui souhaite beaucoup de bonheur

    • Alessandra
      22 février 2014 at 20 h 13 min

      Je pense que ça est impossible sans passer le concours.. hélas

      • a.
        23 février 2014 at 10 h 59 min

        c'est possible, on l'a déjà vu (grande impression de parler comme une mémé...), comme pour Mathieu Ganio, mais franchement, je ne crois pas que ce serait bien pour elle... je trouverais même cela assez indécent et injuste pour elle. Elle est ailleurs, mène sa vie ailleurs, ce serait injuste de la forcer, même par ce moyen, à s'arracher à ce qu'elle est en train de vivre. Il faudrait être pervers pour faire cela. Je trouve déjà que ce rappel est "limite", autant pour elle que, comme dit ici, pour les autres danseuses...

  2. Alessandra
    22 février 2014 at 20 h 12 min

    HAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHHA très bonne nouvelle mais surtout, HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH!!!!

  3. Erikish
    22 février 2014 at 20 h 18 min

    C'est..c'est une blague? Il n'y a donc AUCUNE danseuse à l'opéra de paris capable de danser Kitri?? Mais l'opéra n'est il pas la compagnie avec le plus gros effectif de danseurs ? Ou sont-ils?J'ai rien que dans ma tête au moins 3 noms de danseuses qui auraient été parfaites dans ce rôle! Même si je suis content pour Mlle Froustey que j'admire beaucoup, c'est complètement aberrant d'être allez jusqu'à la faire partir à l'autre bout du monde pour ensuite lui offrir un tel rôle en plus en tournée...et c'est presque irrespectueux pour toutes les autres danseuses qui elles sont présentes dans la compagnie, passe le concours pour prouver (et rappeler) leur talent trop souvent nié/ oublié. Avec en plus ce qui se passe sur Onéguine on se demande pourquoi mme Lefèvre refuse obstinément de faire danser ses danseurs (ou de donner leur chance à certains qui ne sont pas ses favoris) et va chercher ses solistes un peu partout ailleurs dans le monde. peut être qu'à force d 'être considérés comme cela les danseurs de l'ODP se "blessent" plus facilement aussi....

    • Sophie
      22 février 2014 at 21 h 26 min

      Oui, c'est effectivement assez fou. Tant de danseurs qui ne réussissent pas le concours, d'autres qui quittent carrément l'Opéra car ils en ont assez d'attendre vainement et voilà qu'on invite des danseurs d'autres compagnies pour remplacer ceux qui sont blessés chez nous...Pourquoi ne pas donner leur chance à des danseurs déjà présents? Par crainte que la réputation de l'Opéra en pâtisse?

  4. Estelle
    22 février 2014 at 22 h 00 min

    HA. HA. HA. (ou peut-être qu'il faut pleurer, qui sait ?).

  5. Schlacter
    23 février 2014 at 0 h 48 min

    Quelle nouvelle fabuleuse! Mais je suis étonné de la teneur de l'article et de certains commentaires un peu acerbes sur les raisons qui ont conduit l'Opéra de Paris à rappeler Mlle Froustey. Au-delà du fait qu'elle a déjà dansé ce rôle et dans des conditions prouvant sa grande solidité et réactivité (voir l'interview publiée en juillet dernier sur ce même site), quelle autre solution avait la direction? Car, il ne s'agit pas que de Kitri, c'est un couple qu'il faut pour danser Don Q. ! Mlle Zusperreguy étant absente il n'y avait qu'Héloïse Bourdon (remplaçante je crois sur la dernière série à Paris) qui était en mesure de prendre la relève au pied levé mais, personne n'ignore qu'elle est une partenaire trop grande pour Mathias Heymann ! Fallait-il déprogrammer ce danseur ? Le public japonais est exigeant, notamment au niveau du casting et Mathilde Froustey est internationalement connue; rajouter une paire Paquette/Bourdon et donner un autre spectacle à la paire Alu/Colasante soit deux prises de rôle dans la même tournée, cela vous semble plus judicieux que de rappeler Mathilde Froustey? Former une autre Sujet en quelques semaines seulement aussi? D'autant que Froustey est plus encore qu'avant très habituée à danser en tant qu'étoile (elle vient de danser Giselle, n'est-ce pas?). Quand à la nomination, elle parait improbable… mais pas impossible, Mathieu Ganio, encore Sujet, n'avait-il pas été promu lors d'un remplacement sur Basilio?

    • Cams
      24 février 2014 at 10 h 44 min

      Si Matthieu Ganio a été nommé alors qu'il était sujet, et ce n'est pas le seul. Mais la situation est différente. Mathilde Froustey ne vient pas danser en tant que sujet de l'ONP mais en tant qu'étoile invitée du SFB. C'est cela qui fait sourire et provoque ces réactions dans les commentaires. Elle est actuellement principal au SFB car l'Opéra n'a jamais voulu la promouvoir première danseuse. Ils estimaient donc qu'elle ne méritait pas d'être soliste. Or aujourd'hui elle apparait comme l'une des seules à pouvoir assurer le rôle de Kitri... Alors vous avez raison, la direction n'avait pas d'autre solution mais c'est cela qui est aberrant. L'ONP ne dispose pas aujourd'hui de 3 solistes aptes à danser Kitri et est obligé de rappeler en étoile une demie-soliste partie faute de promotion. La même chose arrive sur Onéguine où l'on appelle en renfort 2 étoiles de Stuttgart pour palier le manque d'étoiles sur le rôle...

      • Schlacter
        24 février 2014 at 20 h 25 min

        Mais où avez-vous lu/vu/entendu que Mathilde Froustey était Etoile invitée du SFB ? Hormis dans l'article ci-dessus qui, au demeurant et en toute amitié, ne mentionne pas ses sources... Certainement pas sur le site de la tournée au Japon traduit par une utilisatrice de Dansomanie qui justement relève qu'il n'est fait mention nulle part du statut "artiste invitée". Si je ne m'abuse, elle n'est qu'en congé sabbatique de l'Opéra de Paris qui la considère de facto comme faisant toujours partie de son effectif (elle est toujours mentionnée parmi les Sujets sur le site de l'opéra) ! Mathilde Froustey est donc Sujet à l'Opéra de Paris, elle a dansé Don Q. en tant que telle et c'est en tant que membre du corps de ballet qu'elle vient à la rescousse de la compagnie parisienne ! Le congé sabbatique doit d'ailleurs nécessairement être levé pour lui permettre d'être à nouveau embauchée par l'ONP. Elle va retrouver son grade et ses habitudes et j'imagine que c'est, pour la direction, la solution de secours la plus séduisante… La nomination, techniquement, me semble parfaitement envisageable, peut-être même serait-ce une excellente occasion de l'empêcher définitivement de quitter la France !

  6. a.
    23 février 2014 at 10 h 53 min

    Je demanderais bien à l'Opéra de faire une tournée chez moi (1h30 en TGV de Paris...) avec Gisèle, parce que San Fransisco est trop loin... et que j'adorerais voir Mathilde Froustey dans ce rôle. Où doit-on écrire pour cela?

    • Amélie
      24 février 2014 at 18 h 51 min

      @ Aurélie, Alessandra et A. : Honnêtement, je ne pense pas, elle n'est pas dans l'effectif cette année. Ce serait tout de même malvenue pour les autres Sujet/Premières danseuses (Mathilde Froustey n'a pas été la seule à être bloquée).

      @ Erikish, Sophie, Schlacter et Cams : Tout à fait d'accord, je suis sûre que plusieurs solistes auraient été capables de danser Kitri avec panache (ma remarque était surtout ironique). Pourquoi n'avoir prévu aucune remplaçante qui aurait eu le temps d'apprendre le rôle ? Même question sur Onéguine... Il était évident qu'une blessure allait tout chambouler, c'était prévisible.

      • Aurélie
        25 février 2014 at 15 h 26 min

        Effectivement il y a beaucoup de danseuses qui restent bloquées au concours mais Mathilde est seule a être aussi bien distribuée : la seule que l'on peut directement associer avec certains ballets : elle est Lise, Clara , Kitri et Gisèle maintenant . Sans lui en donner le titre l'opéra en a fait une étoile , au vu de ses distributions elle n'est pas classable non plus avec les premières danseuses.Je pense qu'il vaut mieux la nommée étoile parce qu’il est vrai qu'en tant que sujet elle parait être favorisée par rapport aux autres.Il est vrai que certaines mériteraient des premiers rôles, j'aime beaucoup Eve mais je ne crois pas qu'on lui ait déjà confié le rôle titre d'un ballet classique . De toute façon la décision ne nous appartient pas on verra bien mais peut on vraiment interrompre son contrat avec le sfb juste pour qu'elle remplace ...Bien que danser avec Mathias Heyman ne se refuse pas !!!!

  7. annette
    26 février 2014 at 23 h 13 min

    J'aime beaucoup la Froustey,mais dans ce contexte, ce n'est pas très déontologique, et c'est même grave pour la santé de l'opéra de refuser le rôle à la remplaçante au motif qu'elle est trop grande pour Mathias. Sinon pourquoi l'avoir choisie . C'est curieux que lesSyndicats ne réagissent pas. L'argument ne tient pas. Il doit y avoir autre chose de bien plus glauque et sournois. Dur tout de même à avaler pour les filles qui sont là et qui travaillent pour l'opéra de se voir traiter ainsi sans aucun ménagement alors que danser Kitri,ce n'est pas non plus l'exploit impossible qu'il faille appeler MF en renfort d'une Cie qui compte 80 danseuses et se veut la plus prestigieuse au monde .Quel manque de finesse tout ça. C'est un constat de plus vraiment très triste d'une faillite de la direction... ou d'une volonté ? toujours cet éternel choix du prince qui règle tout très violemment .

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial