Thursday, Nov. 15, 2018

Mathilde Froustey nommée Principal Dancer au San Francisco Ballet

Ecrit par :

21 juin 2013

|

Catégorie :

La nouvelle n'est pas vraiment une surprise pour les oreilles attentives, car elle circulait depuis déjà plusieurs mois. Mais elle est devenue officielle le 21 juin : Mathilde Froustey a été nommée Principal Dancer (l'équivalent de Danseuse Étoile) au San Francisco Ballet la saison prochaine. Elle ne dansera plus, du moins pour la saison 2013-2014, avec le Ballet de l'Opéra de Paris. La danseuse l'a annoncée elle-même via ses comptes sur les réseaux sociaux.

Mathilde-Froustey_Sans-Francisco-Ballet

 

Pour Mathilde Froustey, voilà une magnifique opportunité. Talent indéniable, personnalité scénique forte, elle a démarré sa carrière sur les chapeaux de roues. Dès sa première année dans le corps de ballet, elle est choisie pour danser Anastasia dans Ivan le Terrible. Elle remporte la médaille d'or à Varna, un prestigieux concours de danse, en 2004, puis le Prix de l'AROP, et grimpe les échelons à toute vitesse. En 2005, elle est ainsi Sujet... et puis ça se calme. Elle est souvent invitée dans des galas à l'étranger, elle danse avec le groupe Manuel Legris and Friends ou 3e Étage, mais à l'Opéra, ça ne passe pas. Mathilde Froustey bloque au Concours de promotion, indispensable pour avoir des rôles de solistes. Elle n'est pas promue, parfois même pas classée, comme lors du dernier concours de promotion, où elle avait fait part ensuite d'une certaine rancoeur sur les réseaux sociaux. Elle doit aussi faire face à des blessures, qui la prive de certains rôles.

Et pourtant, côté public, cette non-promotion est un mystère. On peut aimer ou pas ce qu'elle fait (personnellement, ce n'est pas forcément le type de ballerine qui me touche le plus), mais il faut reconnaitre une chose. Mathilde Froustey a le Truc. Celui de se faire voir sur scène. Elle rentre en scène, on la voit. Elle peut être au fin fond du corps de ballet, on la voit. Au-delà de sa technique brillante, elle a le charisme, la personnalité d'une Étoile. Elle l'a prouvé dès qu'elle a eu la chance d'avoir un premier rôle. Sa Lise, ainsi, reste un superbe souvenir. Et à l'heure où les nomination à l'Opéra sont de plus en plus contestables, à l'heure où les soirées relativement banales sont de plus en plus nombreuses, voir mettre de côté une telle personnalité, pour le public, cela fait un peu mal au coeur.

Mathilde Froustey - La Fille mal gardée

Mathilde Froustey - La Fille mal gardée

Car pour l'institution, ce départ pose quand même des questions sur la gestion des talents. Régulièrement, des danseurs et danseuses de l'Opéra de Paris prennent un an de congé sabbatique pour aller voir ailleurs. Ce sont souvent des artistes du corps de ballet qui s'essayent à une expérience très différente dans une compagnie contemporaine, ou des Première danseuses, souvent de plus de 30 ans qui savent qu'elles ne seront jamais nommées Étoiles, qui partent danser quelques grands rôles ailleurs. Mais Mathilde Froustey n'appartient à aucune de ces catégories. C'est encore une jeune soliste. Depuis sept ans, l'Opéra de Paris considère qu'elle ne peut pas être Première danseuse. Le San Francisco Ballet, qui est une compagnie prestigieuse et de talent, la recrute en tant qu'Étoile. Paradoxe, quand tu nous tiens.

Pour le public, la question est : mais reviendra-t-elle au bout d'un an ? La direction aura changé d'ici là, mais pas le fonctionnement de l'Opéra. Il semble difficilement imaginable que, de Principal Dancer, elle accepte de revenir Sujet et de se reconfronter au Concours de promotion. Il semble tout autant difficile de la voir revenir directement Étoile, sans passer par le Concours. Je doute que la danseuse en question a d'ailleurs une idée sur la question. Son message sur Facebook laissait en tout cas présager un départ définitif : "Merci au public parisien pour toute l'énergie et l'amour que vous m'avez offert, ce fut un immense plaisir de danser pour vous ! Merci enfin à cette magnifique compagnie du Ballet de l'Opéra de Paris pour ces 11ans passés aux cotés d'êtres et de danseurs exceptionnels que je continuerai à admirer toujours".

Ce choix de partir est une décision courageuse, et sûrement la meilleure solution pour la carrière de Mathilde Froustey. Le public parisien lui souhaite déjà bonne chance pour cette année américaine, qui devrait pour elle être riche et intense. Au plaisir de la suivre sur Twitter... et de la voir dans des rôles de premier plan en juillet prochain, le San Francisco Ballet étant l'invité des Étés de la Danse 2014.

Mathilde Froustey - Don Quichotte

Mathilde Froustey - Don Quichotte

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(29) commentaires

  1. georges
    21 juin 2013 at 14 h 38 min

    C’est vraiment dommage que l’opéra n’a pas su la garder, c’est un beau gâchis aussi bien humain que financier. Peut être reviendra elle un jour? Je lui souhaite de s’épanouir dans sa nouvelle compagnie

  2. Estl
    21 juin 2013 at 14 h 56 min

    Quoiiiiii ! Je n'étais pas du tout au courant de cette nouvelle ! Mon dieu, mon dieu, une belle perte pour l'Opéra de Paris. Je suis triste, c'était une de mes chouchoutes...

  3. fdemelk
    21 juin 2013 at 15 h 03 min

    à la fois le regret de voir partir une brillante danseuse, et dans le même temps le plaisir de savoir M.FROUSTEY dansait au niveau qu'elle mérite. et son départ relance le débat sur les promotions au sein de l'institution...

  4. fdemelk
    21 juin 2013 at 15 h 04 min

    ...danser au niveau...

  5. Marie-Charlotte
    21 juin 2013 at 15 h 05 min

    J'en suis ravie pour elle. Elle pourra enfin déployer tout son talent.... Lors du dernier concours de promo, un ancien danseur de l'ONP me disait que si elle ne passait pas, c'était à cause de son mauvais caractère... On voit donc bien qu'il y a des considérations purement et bassement personnelles dans cette affaire. Ce n'est pas à la gloire de l'ONP qui nous gratifie de soirées ennuyeuses à mourir depuis un bon bout de temps et qui aurait bien eu besoin de Mathilde pour réveiller tout ça. On a une gestion sclérosée des talents, très française, qui est le reflet général du pays en ce moment. Bonne chance à elle, je lui souhaite le meilleur. Elle le mérite.

  6. Joelle
    21 juin 2013 at 15 h 22 min

    Excellente nouvelle pour M. Froustey qui devait certainement bouillir de rage ou d'ennui au sein de l'ONP. Le terme "gestion sclérosée des talents à la française", utilisé par Marie-Charlotte, est sans doute bien adapté...

  7. a.
    21 juin 2013 at 15 h 26 min

    Tant mieux pour elle, tant pis pour nous... Je trouve bien qu'il n'y ait pas à l'opera que des fonctionnaires, mais aussi des gens qui préfèrent une carrière libre et risquée, audacieuse, artistique, à une carrière prédéterminée. Je n'aime pas toujours tout chez cette danseuse, mais c'est vrai qu'elle a un indénibale talent, un goût de la danse, un charisme. Bonne chance à elle! Snif, tout de même...

  8. aliceines
    21 juin 2013 at 20 h 07 min

    c'est une vraie splendeur cette jeune femme, je lui souhaite le meilleur elle le mérite, quand à son "mauvais caractère", je me suis toujours demandé ce que c'était, surtout pour une femme...pour moi c'est plutôt un compliment, plutôt bon signe...il faut certainement un caractère bien trempé pour en arriver à ce niveau!!!

  9. georges
    21 juin 2013 at 23 h 08 min

    Je me souviens qu'il y a quelques temps elle avait annoncé la mise en location de son appartement parisien. Savez-vous si c'est une démission ou un "congé sabbatique d'une année"?

  10. petitvoile
    22 juin 2013 at 0 h 35 min

    Vous faites erreur Amélie ! Un contrat de principal dancer n'est pas un contrat d'étoile mais de premier danseur dans une compagnie qui ne compte que trois niveaux de contrats. Par ailleurs, le statut d'étoile n'existe qu'à l'Opéra de Paris et se fait sur nomination quel que soit l'antécédent du danseur. Que Mathilde Froustey ait un contrat de principale au San Francisco Ballet est juste normal compte tenu du nombre de danseurs de cette compagnie (35 danseuses maximum) et de sa réputation, bonne mais pas illustre non plus.San Francisco est d'abord connu des français pour sa proximité historique de coeur avec la France, laquelle s'est toujours retrouvée au sein du San Francisco Ballet, quasiment la seule compagnie de ballet américaine à engager des danseuSES françaises. Par ailleurs, s'il évidemment une bonne idée pour Mathilde Froustey d'aller s'épanouir ailleurs, elle est totalement inconnue outre atlantique contrairement par exemple à Sofiane Sylve qui trimbalait déjà internationalement sa réputation de danseuse d'exception à 16 ans quand elle n'était encore que mini soliste en Allemagne. Souhaitons bonne chance à Mathilde pour sa saison prochaine !

  11. Joelle
    22 juin 2013 at 10 h 17 min

    Ayant vu Mathilde hier soir sur scène (oui, on la remarque tout de suite même au milieu d'une troupe de danseuses) lors de la répétition générale de la Sylphide, elle avait l'air d'être sur un petit nuage... :) C'est sûr qu'elle va manquer... Allant la revoir dimanche dans le Pas de Deux des Ecossais (normalement), il faut en profiter car ce sera sans doute le dernier spectacle avant longtemps... Et même si son nouveau poste n'est qu'un équivalente Première Danseuse, je trouve qu'elle a bien fait de saisir l'opportunité et elle reviendra en parlant couramment anglais ! Good girl !!! :)

  12. Petit voile
    22 juin 2013 at 11 h 48 min

    Le caractère de la personne importe peu quand il ne déteint pas sur le travail. Dans la danse on n.est pas derrière un ordinateur toute la journée, on est avec les autres toute la journée, et on n'est pas toujours distribué dans des rôles qu'on aime, si on veut monter de grade on y bosse comme les autres en rangeant son orgueil dans la poche, et bref quand vient un jour où on se décide à mûrir, c'est bonne idée!

  13. Anne
    22 juin 2013 at 12 h 19 min

    A voir comment elle criait sur tous les toits (réseaux sociaux) qu'elle méritait d'être première danseuse, voir étoile, je me demande comment elle était perçue par ses collègues. Surtout qu'elle n'est pas la seule sujet à avoir du charisme et à savoir tenir des premiers rôles. Maintenant si elle pense s'épanouir à San Francisco, c'est tout ce que je lui souhaite!

    • Amélie
      22 juin 2013 at 12 h 43 min

      @ Georges : C'est tout le mal qu'on lui souhaite ! Pour le congé, je ne sais pas, je pense qu'elle a pris une année sabbatique pour se laisser le choix de revenir.

      @ Estl : Elle était en effet très appréciée du public, vous ne devez pas être la seule...

      @ fdemelk : Il y a toujours des injustices dans des compagnies, après tout c'est un métier subjectif. Cela marque en tout ca sun problème sur le concours de promotion des grandes classes, qui n'est régulièrement pas en adéquation avec ce qui se passe sur scène.

      @ Marie-Charlotte : C'est ça aussi, certains nouveaux solistes de l'ONP ne m'emballent pas vraiment, j'enrage, en tant que public, de voir une personnalité qui se démarquait partir.

      @ a. : C'est pareil, ce n'est pas ma danseuse préférée, mais elle a quelque chose. Et il n'y a pas que l'ONP sur terre pour s'épanouir en tant qu'artiste.

      @ Aliceines : A vrai dire, le caractère d'un artiste, je m'en fiche un peu tant que ce qui se passe sur scène m'intéresse ;) Je crois que dans une compagnie, il faut savoir faire profil bas, et que ce n'était pas vraiment son style.

      @ Petitvoile : Je ne voulais pas comparer ce qui n'est pas comparable (peut-être que mon message n'était pas clair), mais plutôt situer ce qu'est "Principal Dancer" comme grade dans une compagnie us, soit le grade le plus élevé. Ce qui, pour un public néophyte, correspond à ce qu'on appelle à Paris une "étoile", même si c'est très différent.

      @ Anne : Attention, elle ne se proclamais pas Étoile, mais montrait une rancoeur sur les résultats (et franchement, à leurs vus, on la comprend, même s'il n'y a pas quelle dans ce cas, je suis d'accord).

  14. a.
    22 juin 2013 at 13 h 27 min

    L'idéal ce serait que ce choix ne soit pas un choix de rancœur, mais de changement, d'aventures. Si j'étais un jeune danseur aujourd'hui, je crois que j'aimerais partir aux états unis. L'opéra, c'est magnifique, c'est la tradition, le grand style, mais il faut pouvoir porter cela, c'est énorme. Il faut le corps pour le porter - Mathilde Froustey est très jolie, mais je ne lui trouve pas un corps opéra - et puis il faut l'abnégation pour porter ce style au-delà de soi, de son moi, il faut être "au service". Bref, c'est aristocratique... Je trouve que Melle Froustey a beaucoup de qualités (de bras, de cou, de tête, de glissement de pied sur le sol, d'énergie, de technique etc.) mais je ne la trouve pas tellement dans le "service" de l'œuvre... Je dis ça sans que ce soit une critique - c'est tellement dur, ce métier, ce milieu, je pense qu'elle sera bien aux états unis, elle a déjà un petit accent américain dans les jambes... Bref, un côté libéral qui lui conviendra mieux... ??

  15. petitvoile
    22 juin 2013 at 14 h 09 min

    @Amélie, pardon de réagir mais votre article fait clairement référence à un talent non reconnu à l'OdP qui serait mauvais gestionnaire de ses danseurs, talent qui serait enfin reconnu au SFB. Soyez réaliste, quand on quitte l'OdP à 150 danseurs pour le SFB qui en a moitié moins avec un répertoire de bien moindre qualité c'est pour être mieux distribué que ce que l'on peut faire où on est. Pour l'instant, rien ne dit que cette danseuse dansera plus au SFB, elle devra y faire ses preuves dans le travail au quotidien exactement comme à Paris et ne connaîtra pas les concours de promo mais le contrat à la saison à honorer pour rester. Cette danseuse s'est faite connaître des néophytes français en posant ses vidéos sur youtube et en développant son besoin de fan-club sur les réseaux sociaux, elle s'y est brûlée par manque de maturité pour le maîtriser. Aujourd"hui elle fait le choix d'un nouveau départ dans sa vie et avec elle même, c'est cela qui importe !

  16. Joelle
    22 juin 2013 at 17 h 14 min

    @Petitvoile : il me semble me souvenir d'une interview donnée par B. Millepied lors de sa récente nomination pour Paris où il expliquait son étonnement quant au peu de temps dansé (sur scène) dans les faits par tous les danseurs du Ballet de l'ONP. Il disait qu'aux USA (notamment son expérience au NYC Ballet), les danseurs faisaient beaucoup plus d'heures en termes de représentations. Donc j'ai l'impression que Demoiselle Mathilde va sans doute trouver à San Francisco un rythme de travail tout à fait différent, et à l'américaine, elle devra faire très vite ses preuves, sinon... retour à la case Départ. Ceci m'amène d'ailleurs à une autre réflexion : Si je me base sur les apparitions en scène des danseurs Etoiles de l'ONP : par exemple N. Le Riche a dû faire sa dernière apparition début juin et on le reverra ? sans doute fin septembre ou en octobre ? Ou bien D. Gilbert ou I. Ciaravola ? Pardonnez-moi pour ma digression, mais j'attends de voir ce que cela donnera en terme d'apparitions de nos chères étoiles une fois que B.Millepied aura pris les rênes de la vénérable institution... :)

    • petitvoile
      22 juin 2013 at 20 h 12 min

      @Joelle, la question du temps de scène des danseurs n'est pas si simple, elle dépend du nombre de représentations par saison de chaque compagnie (en général les compagnies américaines ont des saisons courtes et moins de spectacles qu'en Europe, la remarque de Millepied visait sans doute oui le NYCB qui danse autant que les grandes cies européennes), dépend le nombre de danseurs(Opéra, Scala, Bolshoï etc... sont des usines qui n'existent pas aux USA c'est vrai), le grade de chacun, l'âge, sa santé, son investissement, si la compagnie est spécialiste d'un style comme le NYCB, Béjart... ou en répertoire large comme l'Opéra ou le SFB avec des solistes distribués selon leur style. A l'Opéra, Karl Paquette bat des records d'heures de scène comme fit Le Riche pendant des années, aujourd'hui il ne peut physiquement plus c'est normal. Compter aussi les extras des invitations à l'extérieur, très personnel aussi. Au final, dans les grandes compagnies, l'écart peut être très large selon les danseurs, il y a ceux qui ne dansent pas plus qu'en compagnie régionale et ceux qui alignent 150 représentations la saison.

  17. Joelle
    22 juin 2013 at 23 h 34 min

    Merci Petitvoile pour vos précisions ! C'est vrai que l'on a pas mal vu Karl Paquette pendant un moment suite aux blessures de ses collègues, mais je m'étonne que l'ONP (une "administration") puisse laisser ses Etoiles assurer "librement" des extras à l'extérieur (et je ne parle pas des tournées officielles de l'ONP). Et d'ailleurs, s'ils/elles font des extras à l'extérieur, je suis preneuse des informations !!! :) histoire d'aller, une fois de plus, les voir ! Et en revanche,je n'ai pas l'impression que ces dates en dehors du programme officiel soient très "publicisées", ou bien ils se produisent surtout à l'étranger? J'attends de voir cependant comment M. Froustey va s'adapter au "rythme" américain !

  18. Petit voile
    23 juin 2013 at 0 h 02 min

    Vous avez la cie 3ème étage de Samuel Murez qui tourne autour de Paris.

  19. Joelle
    23 juin 2013 at 9 h 45 min

    Oh oui, nous sommes allés les voir en juin au TAM à Rueil. C'était super !!! Nous y serions même bien retournés une deuxième fois, mais on s'y est pris un peu tard. Je me suis inscrite sur leur "mailing list" pour être tenue au courant de leurs prochains spectacles. Je guette également les autres Galas d'Etoiles & co en région parisienne.

    • petitvoile
      23 juin 2013 at 11 h 52 min

      Alors vous connaissez !

  20. LucyOnTheMoon
    23 juin 2013 at 15 h 03 min

    Complètement d'accord avec PetitVoile et ses commentaires sur le caractère de Mlle Froustey, que je ne connais pas personnellement, mais dont la personnalité se dessine assez largement au travers de ses interventions sur le web. La première fois que j'ai eu l'occasion de voir cette artiste à l'oeuvre, c'était en 2007 lors d'une "séance de travail" (aujourd'hui Rencontres) à l'amphithéâtre Bastille, où elle répétait le rôle de Clara dans Casse-Noisette. Rôle certes rarement confié à des Etoiles de 35 ans, mais tout de même, rôle exigeant, et lui donnant l'occasion de se faire connaître du public le plus large, puisque c'est LE ballet de Noël, familial, touristique etc. Lors de cette répétition, dirigée par Clotilde Vayer, cette dernière avait demandé à Mathilde, pour le passage où elle se lamente sur son jouet cassé, de "bouder davantage", ajoutant : "ça, tu sais bien faire !" Cela m'avait marquée, car je trouvais déplacé - et gênant pour la danseuse - de faire en public ce genre de réflexion ! Mais comme je pense qu'il vaut mieux aller voir ailleurs si la couleur de l'herbe lui convient mieux que de rester "bouder" dans son coin encore des années, je lui souhaite bonne chance et beaucoup de succès dans sa nouvelle carrière ! Je me permettrais aussi de contredire quelque peu Amélie sur sa remarque sur le "Concours de promotion, indispensable pour avoir des rôles de solistes"... De Clara à Lise en passant par Kitri et Gamzatti, il me semble que Mlle Froustey n'a pas tant que cela manqué d'opportunités, par rapport à son "grade"...

  21. Joelle
    23 juin 2013 at 18 h 08 min

    et bien je viens de voir la Demoiselle Mathilde danser pour la dernière fois (en ce qui me concerne) sur la scène de Garnier, du moins pour un bon moment... Elle a bien assuré son pas de deux des Ecossais et nous l'avons revue en "Corps de Ballet Sylphide" dans le 2ème acte.

    • petitvoile
      23 juin 2013 at 19 h 34 min

      Le congé est pour l'instant d'un an, l'histoire ne sera peut-être qu'un voyage !

  22. Sissi
    24 juin 2013 at 10 h 51 min

    J'ai très peu vu Mathilde danser dans des rôles de soliste, quel dommage il faudra attendre au moins un an... mais je trouve ça toujours bien de prendre des risques de changer des choses, au moins pas de regret ! Bonne chance à elle ! @Joëlle il y a également le groupe de Karl Paquette, lors du dernier spectacle à Brunoy (que je n'ai pas pu voir) Mathilde a été particulièrement appréciée par le public. Concernant les distributions, il est difficile de se rendre compte le nombre de spectacle par danseur car j'ai l'impression que tous ont une carrière hors opéra avec des spectacles partout dans le monde sauf dans la plupart des cas à Paris.

  23. Joelle
    25 juin 2013 at 9 h 20 min

    @Sissi : j'ai eu l'occasion de voir le groupe de K. Paquette au théatre des Sablons à Neuilly au mois de mai dernier et je vais effectivement guetter leur planning pour la prochaine saison. @ Tout le monde : Mathilde est de plus en plus transparente/absente sur scène (cf. hier soir à Garnier où elle a officié en tant que simple corps de ballet (Ecossaise + Sylphide). Elle a l'air vraiment ailleurs... Dommage !

  24. leballetetmoi
    25 juin 2013 at 17 h 11 min

    L'interview est passionnant! Les questions sont très bien choisis et ses réflexions sont intéressantes. Je dois dire que je pense qu'on critique un peu trop BL dans les Forums. On dit toujours que tout que va mal est sa faute. Je pense quand même qu'avec un système si complèxe comme l'ONP la seule chose qu'on la peut vraiment reprocher c'est de nommer étoile trop tard. (Même si je ne suis pas grand fan d'Emilie Cozette non plus). Ce que Mathilde Froustey dit sur le concours et très intéressant et aussi le fait qu'elle se sente proche de BL.

  25. ALICE
    27 juin 2013 at 13 h 24 min

    Sans être une "groupie" je comprends que Mathilde Froustey ait envie de large. Elle est loin d'être la seule "oubliée" des concours de l'ODP et ça ne date pas d'aujourd'hui (Kudo, Fiat, etc) mais au vu de ses distributions c'est clair que l'on peut se poser des questions quant à son non avancement dans la hierarchie ODP. Je ne vais pas lancer de polémique mais certaines Etoiles ne brillent pourtant pas tant que ça alors comment se décident ces promotions? L'ODP reste un mystère et pas que sur ses nominations et je suis de plus en plus déçue sur tous les plans. Je souhaite donc bonne chance, courage pour la suite et toutes mes félicitaions à Mathilde.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial