Tuesday, Oct. 23, 2018

Nouvelles dansées, S12-13 EP5

Ecrit par :

14 octobre 2012

|

Catégorie :

Cette semaine, place à un petit voyage avec Giselle à Bordeaux, Stravinky à Toulouse, Maguy Marin à Paris ou Le Lac des Cygnes à Londres.

A LA UNE

- La danse à Bordeaux et à Toulouse

La danse classique, ce n'est pas qu'à Paris ! Pour exemple, le Ballet de l'Opéra de Bordeaux présente au Grand Théâtre Giselle, du 26 octobre au 4 novembre, dans la version de Charles Jude (le directeur de la troupe). Quelques photos et les distributions sont à retrouver sur le site de la compagnie. J'irai y faire un tour pour ma part, chronique à venir au début du mois de novembre.

Giselle.jpg
Le Ballet du Capitole décide pour sa part d'ouvrir sa saison avec un programme un peu plus contemporain autour de Stravinski. La soirée, composée de trois ballets (Kylian, Christe et Celis), se tient du du 24 au 28 octobre. De nombreuses rencontres sont organisées avec le public autour de ce spectacle, dont une répétition publique le 20 octobre ou une conférence sur les Ballets Russes le 22 octobre. Une exposition Les Ballets Russes et la modernité se tient également jusqu'au 2 janvier au Théâtre du Capitole.

- Maguy Marin sur toutes les scènes

Une véritable rétrospective Maguy Marin se déroulera à Paris jusqu'en décembre, avec le Festival d'Automne qui programme six de ses ballets et des projections. Pour (re)découvrir la chorégraphe, vous n'avez ainsi que l'embarras du choix : une œuvre très contemporaine avec Faces au Théâtre de la Ville (et qui a séduit Le Nouvel Obs'), son ballet signature May-B au Théâtre du Rond-Point, sa célèbre Cendrillon au Théâtre de Chaillot, ou une création, Nocturnes, au Théâtre de la Bastille.

Pour en savoir un peu plus sur Maguy Marin et cette rétrospective, direction une interview dans Libération, un portrait dans Le Figaro ou une présentation de ses différents ballets dans Les Echos. Une grande journée autour de la chorégraphe est également organisée le dimanche 21 octobre, au Théâtre de la Ville. Au programme : rencontre avec Maguy Marin, cours de danse, projections et ateliers pour les enfants.

- Stéphane Lissner à l'Opéra de Paris

Stéphane Lissner a été désigné lundi comme le futur nouveau directeur de l'Opéra de Paris. Actuellement à la tête de La Scala, il dirigera l'institution parisienne dès septembre 2015. Les lyricomanes sur les réseaux sociaux ont l'air plutôt contents de ce choix, même si dans l'ensemble, je crois qu'un nom nouveau aurait été préféré. Stéphane Lissner ne devrait pas, de toute façon, diriger l'Opéra de Paris plus de cinq ans, ayant déjà 60 ans.

La presse est globalement sut le même ton, jugeant en général ce choix prudent, manquant peut-être d'audace, mais rassurant : à lire dans le Nouvel Obs', La Croix, Slate ou Le Figaro. Les premières réactions de Stéphane Lissner sont à retrouver dans une interview au Monde (sur abonnement). La danse n'est pas évoquée dans ces différents articles, en tout cas sur les aspirations artistiques. La nomination du nouveau Directeur, ou de la nouvelle Directrice, de la Danse ne devrait en tout cas plus trop tarder, reste la question de qui va la décider, Lissner ou Nicolas Joël.

A noter que l'Opéra de Paris n'a pas encore réagi officiellement sur cette nomination, que ce soit par communiqué de presse ou sur les réseaux sociaux.

AGENDA

- Sur scène

Le Swan Lake de Dada Masilo, qui avait créé l'événement lors de la dernière Biennale de la Danse de Lyon, fait son arrivée à Paris. La pièce est dansée dès le 17 octobre au Musée du quai Branly. La billetterie affiche pour l'instant complet, mais n'hésitez pas à appeler le musée pour d'éventuels retours.

Faces de Maguy Marin est également au Théâtre de la Ville, comme annoncé ci-dessus. Le jeune chorégraphe Arkadi Zaides est pour sa part au Théâtre de Chaillot dès le 17 octobre pour Quiet, "Un univers très physique et puissant, comme en écho aux tensions vécues dans son pays, Israël".

Pour de la danse classique, la soirée Balanchine donne ses ultimes représentations au Palais Garnier, jusqu'au 18 octobre. Laura Hecquet et Héloïse Bourdon ont fait leurs apparitions dans les distributions des solistes de Sérénade. Blessé, François Alu a pour sa part dû renoncer au rôle-titre du Fils prodigue. Il sera remplacé le 15 octobre par Alessio Carbone, qui dansera avec Sabrina Mallem. Deux bons prétextes pour aller y refaire un petit tour.

Enfin pour un peu de fun, la comédie musicale bollywoodienne Bharati est au Palais des Congrès de Paris du 19 au 21 octobre.

Agon_Alessio-Carbone_Nicolas-Le-Riche_Mathieu-Ganio_Christophe-Duquenne.jpg
- Rencontre

Une répétition publique est organisée par le Malandain Ballet Biarritz le vendredi 19 octobre à Biarritz. La troupe répétera des extraits de leur dernière création, Dernière chanson. Rendez-vous à la Gare du Midi à 19 heures. Entrée libre uniquement sur réservation par téléphone : 05-59-24-67-19.

- Il est temps de réserver

Pour information, les places pour le Ballet Don Quichotte à l'Opéra de Paris seront disponibles aux guichets dès le 16 octobre.

MEDIA

- Le Lac des Cygnes à Londres

Les Anglais-ses ont de la chance : ce n'est pas un, mais deux Lac des Cygnes qu'ils peuvent voir en ce moment, par le Royal Ballet et le Birmingham Royal Ballet.

Le premier fait un peu plus parler, car il marque les débuts dans ce rôle de la star russe Natalia Ossipova. Les critiques sont globalement séduits, mais pas à 100 %. "There are good moments, and then moments when her laser-focus fades somewhat. But the good is very good indeed", écrit ainsi The Arts Desk. The Guardian est sur la même longueur d'onde, tandis que The Financial Times est totalement sous le charme, et accorde cinq étoiles à la représentation.

The Telegraph souligne plutôt sa déception quant à la version du Royal Ballet, préférant celle du Birmingham Ballet. Luke Jennings du The Observer consacre d'ailleurs un article à comparer ces deux productions, et surtout ses deux interprètes principales, Natalia Ossipova pour Londres et Céline Gittens pour Birmingham, qui est au passage la première danseuse de couleur noire à danser ce rôle dans une compagnie britannique.

Le-Lac-des-Cygnes_Natalia-Ossipova_Carlos-Acosta.jpg
- A lire/voir/écouter... en français

Aurélie Dupont a droit à un portrait dans Les Echos. Rien de bien neuf, mais que voulez-vous, c'est Aurélie. Ce même journal consacre un article au nouveau cirque, avec un gros plan sur Aurélien Bory, Yoann Bourgeois et Ivan Mosjoukine. Marie-Claude Pietragalla a donné une interview à 20 minutes sur son rôle de jurée dans Danse avec les stars, tandis que le Nouvel Obs' s'enthousiasme sur la dernière création de Jérôme Bel, Disabled Theater, dansée par une troupe de personnes handicapées. Enfin Allister Madin est invité du Magazine de la santé sur France 5 pour parler de ses pieds... ou plutôt de ses problèmes inhérents à la pratique intensive de la danse.

Pour terminer, on ne rate pas le deuxième épisode du documentaire sur l'école de danse Palucca de Dresde. Répétition d'un ballet de Balanchine, contrôle de math et séance d'autographes au programme.

- A lire/voir/écouter... en anglais

Benjamin Millepied a droit à un long portrait parfois un peu ironique, dans The Independent, et un autre un peu plus pipole dans L'Hebdo. Les danseurs et danseuses du Miami City Ballet se sont pour leur part fait à leur nouvelle directrice, Lourdes Lopez, et l'acceptent pleinement, comme ils l'ont raconté au Miami Herald. Cette dernière en profite pour dévoiler ses projets, et rêve pour sa compagnie de Don Quichotte, William Forsythe et Jiri Kylian, tout en préservant l'héritage Balanchine/Robbins.

Le Wall Street Journal propose pour sa part un très intéressant regard croisé sur trois nouvelles têtes dirigeant depuis peu de grandes compagnies anglaises : Kevin O'Hare pour le Royal Ballet, Tamara Rojo pour l'English National Ballet et Christopher Hampson pour le Scottish Ballet. Comment construire une saison entre passé et présent, faire avec les subventions qui baissent, attirer un nouveau public, se positionner sur les réseaux sociaux... Très instructif.

Enfin Marie-Agnès Gillot donne quelques petites indications sur sa création Sous Apparence à Pointe Magazine. "It would address the various wars we have in our lives; in dance especially, we have to fight so much".

- Jérémie Bélingard sur le web

Le Danseur Etoile Jérémie Bélingard s'est mis en web 2.0 cette semaine. Il a ainsi ouvert un compte Twitter, une page Facebook et mis en ligne un blog via Tumblr, où il poste des petits textes et vidéos personnelles. En bonus, vous trouvez sur le site Canal+ une interview vidéo du danseur, même si je me demande si elle n'est pas très horripilante pour les non-groupies. Follow him !


AUTO-PROMO

- Suite à des attaques de spams trop récurrentes, j'ai supprimé la fonction des mails automatiques pour prévenir qu'un nouveau commentaire arrive. Ce n'est pas la solution, mais ça vous évitera au moins de recevoir des mails intempestifs.

- Il vous reste encore une semaine pour voter pour Danses avec la plume au Golden blog Awards. Les votes du public s'arrêtent le 22 octobre.

- A lire la semaine prochaine sur Danses avec la plume... On démarrera avec le compte-rendu de la répétition publique de Sous Apparence, déjà à lire chez Le Petit Rat et A petits pas. Les comptes-rendus iront de Balanchine à Maguy Marin, avec entre les deux un petit retour en arrière, grâce la projection d'un documentaire sur les adieux de Clairemarie Osta. Bonne semaine tout le monde !

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(5) commentaires

  1. Pink Lady
    14 octobre 2012 at 20 h 00 min

    Contente d'avoir pu te convaincre de venir voir Giselle à Bordeaux, je commençais à désespérer de voyager seule et j'ai hâte de découvrir cette compagnie !
    .
    Petite rectification concernant la revue de presse anglaise, le Birmingham Royal Ballet a dansé Swan Lake... à Birmingam (c'était le 5 octobre), mais les critiques anglais voyagent beaucoup. La compagnie est actuellement en tournée et passera par Londres avec deux programmes mixtes dans une semaine. Par ailleurs et parce que je me sens d'humeur à chipoter, Luke Jennings écrit pour la version dominicale du Guardian, The Observer.
    .
    PS: Ce serait trop gentil de prévenir par mail ou par Twitter quand tu répondras, je crois que je n'aurai pas le courage de passer 3x par jour sur ton blog pour vérifier si j'ai eu un retour, je fais déjà ça avec le site de l'Opéra... (perso je préfère recevoir des spams dans ma boîte mail)

  2. Amélie
    15 octobre 2012 at 13 h 48 min

    @Pink Lady:Pour The Observer, je plaide coupable. Mais pour le Birmingham Ballet, j'ai un peu agi en parisienne. Ben quoi, Birmingham, c'est la banlieue de Londres, c'est la même chose ? Comment ça la capitale n'est pas le centre du pays ? Bon, après avoir checker sur Maps, je reconnais que peut-être c'est un peu loin. ;)

    Pour le spam, le dernier venait explicitement d'un site porno, si une personne mineure reçoit ça dans sa boîte mail, je peux théoriquement avoir des problèmes.

  3. Estelle
    16 octobre 2012 at 18 h 37 min

    Natalia Osipova au Royal Ballet ?? Je croyais qu’elle était partie au Mikhailovsky Theater. Ais-je manqué quelque chose ?

  4. Amélie
    17 octobre 2012 at 16 h 23 min

    @ Estelle : Natalia Ossipova est bien Etoile Mikhailovsky Theater... et aussi à l'ABT, tout en étant "guest" à Londres : elle y est Etoile, mais sur un nombre limité de production.

  5. Joelle
    19 octobre 2012 at 13 h 00 min

    Pour information, la distribution officielle de Don Quichotte vient d'être postée sur le site web de l'Opéra de Paris. Nous allons à deux des représentations et - ouf - bien choisi - la distribution sera totalement différente d'une fois sur l'autre.
    http://www.operadeparis.fr/saison_2...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial