Thursday, Nov. 21, 2019

Saison 2011-2012 : que voir en danse en dehors de l’Opéra de Paris ?

Ecrit par :

7 septembre 2011

|

Catégorie :

Séparer le monde de la danse en deux catégories, "Opéra de Paris" et "Hors Opéra de Paris", je sais, c'est mal. Mais c'est plus pratique aussi.

Après une présentation de la saison 2011-2012 de la célèbre compagnie parisienne, place à tout le reste ! Que les lecteur-rice-s de province me pardonnent, mais je vais surtout me concentrer sur Paris. On ne peut pas parler de tout, et je choisis égoïstement comme point de repère mon lieu de résidence principale. 

Liste non-exhaustive, bien entendu.

Les grands théâtres

A Paris, en fait dans toute la moitié nord du pays, il n'y a qu'une seule grande compagnie classique. Et c'est bien dommage. Si le public parisien peut râler sur ce point, force est de constater qu'il reste très gâté au niveau danse contemporaine. Chaque année, il n'y a que l'embarras du choix parmi une multitudes de grandes compagnies, de créations, de chorégraphes qui montent. Les tarifs restent en plus abordables quand on arrive à avoir des places, il n'y a qu'à piocher.

Parmi la riche programmation du Théâtre de Chaillot, l'année débute avec In Paris, pièce de théâtre avec Mikhail Baryshnikov, dans le cadre des Etés de la danse. Mais c'est surtout la grande trilogie Forsythe qui est attendue, avec Impressing the Czar, Artifact et une création mondiale. Dommage, ces spectacles tombent en plein pendant mon déménagement. A voir dans le reste de l'année, une création de Russell Maliphant, un ballet de Carolyn Carlson, deux retours du duo José Montalvo et Dominique Hervieu ou le très attendu Sacre du printemps vu par Jean-Claude Gallota. La saison se terminera par le curieux Swan, projet de Luc Petton.

artifact-forsythe.jpg

Le Théâtre de la Ville reste plus pointu, avec beaucoup de chorégraphes moins connus du grand public. A noter parmi la longue programmation 2011-2012Enfant de Boris Charmatz, qui a fait beaucoup parler de lui au dernier Festival d'Avignon, Cédric Andrieux de Jérôme Bel, le penchant masculin de la pièce Véronique Doisneau, la dernière apparition de la Merce Cunningham Dance Company, le ténébreux Israel Galvan (je suis vraiment curieuse de son spectacle), un spectacle de James Thierrée, Cesena d'Anne Teresa de Keersmaeker et le rituel passage du Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch.

Le Théâtre des Champs-Elysées fait un peu plus dans le service minimum, avec l'habituel Gala des Etoiles du XXIe siècle (cette fois-ci en janvier), les habituelles Saisons Russes du XXIe siècle, et l'habituel passage du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre, avec sa star Irina Kolesnikova. Ils viendront pendant la période des Fêtes, avec Casse-Noisette. Si cette compagnie n'a pas l'excellence de ses consoeurs Bolchoï et Mariinsky, elle n'en reste pas moins très honnête, et ça peut être un bon spectacle familial. 

Mais s'il faut braver les mauvais placements de ce théâtre et les prix assez prohibitifs, ce sont surtout pour les deux passages de Sylvie Guillem. La danseuse viendra une première fois pour Sacred Monsters, avec Akram Khan. Et la deuxième fois en mars, avec son programme de fou Mats Ek-Forsythe-Kylian, en duo et alternance avec Nicolas Le Riche et Massimo Murru. Non, je n'ai pas les dates précises de Nicolas Le Riche, mais promis, si un jour je tombe dessus par miracle, vous en serez les premier-ère-s informé-e-s. 

sacred-monster-sylvie-guillem-akram-akhan.jpg

Le Théâtre du Châtelet en fait lui plus que le minimum, puisque le seul spectacle de la saison danse sera la venue de la compagnie Alvin Ailey, en juillet, dans le cadre des Etés de la Danse.

Enfin l'Opéra Royal de Versailles propose trois programmes, mais quels programmes. D'abord la très attendue venue du Ballet de l'Opéra de Vienne, dirigé par Manuel Legris. la compagnie viendra présenter - évidemment - Marie-Antoinette, ballet créé l'année dernière, avec des costumes d'Agnès Letestu au passage. Le Ballet Preljocaj viendra montrer son Blanche Neige en décembre, avant le Béjart Ballet Lausanne en janvier, pour un programme mixte. Seul souci : les prix surélevés, la place la moins chère est à 45 euros.  

Les comédies musicales/spectacles musicaux

L'événement de la rentrée, pur moi, est le retour de Cabaret au Théâtre Marigny. La mise en scène est excellente, très respectueuse de l'originale, la traduction est faite de façon très intelligente, et surtout la troupe est tout simplement formidable. Cabaret, c'est beaucoup d'humour et d'ironie, mais aussi l'histoire du drame du nazisme. L'image finale est définitivement saisissante. Petite nouveauté, c'est Emmanuel Moïre qui tiendra le rôle du Maître de Cérémonie, je suis curieuse de le voir à l'oeuvre !  Le spectacle partira ensuite en tournée dans toute la France, dès janvier 2012. 

cabaret.jpg

La seule vraie nouveauté cette saison reste l'arrivée de Shrek, au Casino de Paris dès le 8 février, en version traduite. Même si a priori ça ne me tente pas à première vue, son énorme succès à Broadway va peut-être titiller ma curiosité. Sinon, il y a une espèce de cataclysme au Palais des Sports, avec dès le 30 septembre Dracula de Kamel Ouali, suivi en janvier d'Adam et Eve de Pascal Obispo. A vos risques et périls. 

Pour le reste, beaucoup de retour, mais qui valent le détour. Mamma Mia ! reste encore quelques mois à Mogador, j'espère avoir enfin l'occasion d'y aller. Aux Folies Bergère, le classique Harlem Swing s'installe du 18 au 30 octobre. A Bobino, c'est le spectacle Voca People, à l'excellente réputation, qui tient le haut de l'affiche jusqu'en janvier, tout comme la comédie musicale pour enfants Peter Pan, plutôt saluée par les critiques. On y verra aussi les Echos-Liés, d'anciens gagnants d'Incroyables Talents, vraiment très doués et plutôt drôles, j'ai beaucoup aimé leur dernier spectacle. Au Casino de Paris, Rock the Ballet fera son retour pour les Fêtes. Amateurs de ballets traditionnels, fuyez, mais le spectacle très rythmé sur des tubes de Michael Jackson ou Prince devrait plaire aux ados. La troupe fera également une petite tournée en France.

weekpick.jpg

Cette année reste par contre pauvre pour les comédies musicales en vost. Le Théâtre du Châtelet, le seul à s'y risquer, ne s'est pas beaucoup investi cette saison là-dessus. Il faut dire que les précédents spectacles n'ont pas eu le succès voulu, et c'est bien dommage parce que ce furent à chaque fois de très chouettes soirées. Pour la saison 2011-2012, il n'y a que deux musicals, et des reprises : Tanguera en octobre, et le classique des classiques La Mélodie du Bonheur pour les Fêtes. 

Enfin, parlons un peu de cirque pour conclure. Le célèbre Cirque du Soleil passera par la France dès le 4 novembre à Boulogne. Une autre troupe circassienne canadienne viendra en France, beaucoup moins connues mais vraiment fantastique : Les 7 doigts de la main. Ils viendront à La Villette à la fin de l'année, ainsi que quelques dates en France. Ils mélangent le cirque et la danse avec beaucoup d'humour, de sensibilité et d'inventivité, à ne vraiment pas rater. 

Les compagnies en tournée

Puisqu'on parle d'elle, le Béjart Ballet Lausanne repassera par Paris du 3 au 6 avril au Palais des Congrès, pour un programme mixte alléchant (Aria/Dionysos (suite)/Boléro). D'autres dates en province pourraient se rajouter d'ici là.

Puisqu'on a parlé d'eux un peu plus haut, le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre se posera du 1er novembre au 14 décembre au Palais des Congrès avec son Lac des Cygnes. C'est avec principalement ce ballet, mais aussi avec quelques Casse-Noisette, qu'il partira sur les routes de France de novembre 2011 à février 2012. Pour certaines villes, cela sera le seul ballet classique de la saison. Vous trouverez toutes les dates de leur tournée sur leur site.

Puisque l'on parle des compagnies russes, le Ballet de l'Opéra National de Perm (qui rencontre de bons échos) sera en France en tournée en février pour Le Lac des Cygnes et Giselle

Au niveau des compagnies françaises, le Malandain Ballet Biarrtiz va se balader un peu partout en France, avec plusieurs ballets. Une très chouette compagnie avec un chouette chorégraphe, j'aime beaucoup pour ma part. Le Ballet Preljocaj donnera lui aussi quelques dates en France, ailleurs qu'à Paris. Le Ballet de Bordeaux sera pour sa part à Puteaux le 19 novembre pour Hänsel et Gretel. Allez-y, cette compagnie est d'une grande qualité.

Quand aux anciennes étoiles de l'Opéra de Paris, Marie-Claude Pietragalla continuera de faire son tour de France avec La Tentation d'Eve, tandis que Patrick Dupond présentera son spectacle Fusion, dont quelques dates à l'Institut du Monde Arabe de Paris. 

marie-claude-pietragalla-chronique-photo.jpg

Les compagnies en province

Pour être la plus complète possible, n'oublions pas également le programme des troupes de province, qui fournissent souvent un excellent travail : Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, le Ballet du Capitole, le Ballet Nice-Méditerranée, le Ballet de l'Opéra de Lyon, le Ballet de Lorraine, le Ballet du Rhin, ainsi que le riche programme de la Maison de la Danse à Lyon

Et vous, qu'allez-vous voir comme spectacle cette année ? N'hésitez pas également à compléter cette liste ! 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Joël
    9 septembre 2011 at 22:39

    >Et vous, qu'allez-vous voir comme spectacle cette année ?
    - Sylvie Guillem « 6000 miles away » au TCE ;
    - Orlando Paladino de Haydn mis en scène et chorégraphié par Kamel Ouali (évidemment plus pour Haydn que Kamel Ouali) ;
    - autant de bharatanatyam que possible au centre Mandapa et au musée Guimet...

  2. Amélie
    10 septembre 2011 at 12:31

    @Joël: J'attendais ton programme de danse indienne :) Et j'ai déjà hâte de connaître des impressions sur la mise en scène de ce cher Kamel ;) 

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial