Friday, Oct. 19, 2018

Saison 2012-2013 : le Théâtre des Champs-Elysées

Ecrit par :

29 mars 2012

|

Catégorie :

Après l'Opéra de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées a dévoilé le 29 mars sa saison complète 2012-2013. Une saison bien particulière, puisqu'elle marquera les 100 ans de cette institution, ainsi que ceux de la création du ballet Le Sacre du Printemps, qui a eu lieu dans ce même théâtre.

Je ne détaille ici que la saison danse, l'intégralité de cette très riche programmation (concerts, opéras, récitals...) est à découvrir sur le site du Théâtre des Champs-Elysées.

 

Gala des Etoiles du XXIe siècle

 

 

Avec Polina Semionova et Dimitri Semionov (Ballet de l'Opéra de Munich), Rasta Thomas et Adrienne Canterna (étoiles internationales), Hélène Bouchet et Thiago Bordin (ballet de Hambourg), Evan McKie (Ballet de Stuttgart), Fabrice Calmels et Victoria Jaiani (Joffrey Ballet), Jason Janas et Juaane Taylor (New York Tap Stars) et Julien Lestel et Gilles Porte (Compagnie Julien Lestel).

Du 21 au 23 septembre 2012, trois représentations (Musique enregistrée).

C'est une habitude au Théâtre des Champs-Elysées : commencer sa saison danse par le Gala des Etoiles du XXIe siècle. Pour son édition 2012, on y retrouve avec plaisir quelques habitué-e-s, Hélène Bouchet, Polina Semionova et son frère Dimitri Semionov. Ses deux derniers sont d'ailleurs indiqués comme venant du Ballet de Munich. Est-ce dont la destination l'année prochaine de l'Etoile Russe, qui a annoncé quitter le Ballet de Berlin ? Evan McKie, présent cette année uniquement pour remplacer un danseur, est cette fois-ci d'office sur la liste, bravo ! Du côté des nouveaux, Fabrice Calmels et Victoria Jaiani représenteront le Joffrey Ballet, et je me réjouis de les découvrir (pour l'anecdote, lui est le frère d'une camarade de promotion).

Le reste du casting est plus surprenant. J'avoue rester de marbre face aux duos que dansent Julien Lestel et Gilles Porte, déjà vus lors de galas. La présence de Rasta Thomas et Adrienne Canterna me laisse aussi plus que perplexe. Ce couple est connu pour porter le spectacle Rock the Ballet, certes sympathique mais pas vraiment ce qu'on attend d'un beau duo classique. La New York Tap Stars a l'air d'être du même acabit.

Sara Baras Ballet Flamenco

La Pepa, création 2012

Avec José Serrano, danseur invité, et le Sara Baras Grupo Flamenco.

Du 21 décembre 2012 au 8 janvier 2013, 18 représentations.

Je ne connais pas du tout cette compagnie, mais j'aime beaucoup ce qui se fait en ce moment du côté du flamenco moderne, je suis curieuse de découvrir leur spectacle.

 

Eifman Ballet Théâtre de Saint-Pétersbourg

Auguste Rodin, création en France, sur des musiques enregistrées de Ravel, Debussy, Massenet et Saint-Saëns.

Du 16 au 18 mars 2013, trois représentations.

J'avais raté cette compagnie lors de leur dernier passage, à regret vu les très bons échos qu'elle rencontre sur le web. J'essayerai de ne pas les rater pour cette création. Rodin inspire les chorégraphes décidément, Russell Maliphant s'y est essayé cette saison à Chaillot, avec un succès mitigé.

Ballet du Théâtre Mariinsky

Trois ballets : Le Sacre du Printempsde Vaslav Nijinski, Le Sacre du Printemps de Sasha Waltz (création) et Le Fils Prodigue de George Balanchine. 

Orchestre du Théâtre du mariinsky, direction musicale Valery Gergiev.

Du 29 au 31 mars 2013, trois représentations.

Même si j'aurais préféré voir la troupe dans un grand ballet classique, c'est toujours un plaisir de voir danser le prestigieux Mariinsky, accompagné de plus par son orchestre. Ce spectacle s'inscrit dans la pleine lignée du 100e anniversaire, avec un double hommage au Sacre du Printemps. On y verra ainsi la première version, celle de Nijinski, qui avait tant fait scandale en 1913, et une nouvelle, celle de Sasha Waltz. Le tout sera accompagné par Le Fils Prodigue de Balanchine, que donnera également le Ballet de l'Opéra de Paris quelques mois plus tôt, il sera intéressant de comparer les deux styles.


Tanzttheater Wuppertal

Le Sacre du Printemps de Pina Bausch (musique enregistrée).

Un documentaire de 1987, Répétition du Sacre du Printemps, sera diffusé en guise de première partie.

Du 4 au 7 juin 2013, quatre représentations.

Voilà une soirée à ne pas manquer : le chef-d'oeuvre de Pina Bausch, sa vision du Sacre d'une puissance infinie, donnée par sa propre compagnie. Le documentaire diffusé avant, sur les répétitions, devraient être intéressant. Dommage que cette soirée, qui ne comprend finalement que 35 minutes de danse sur une musique enregistrée, soit au tarif le plus élevé.


Akram Khan Dance Compagny

In the mind of Igor, création inspirée du Sacre du Printemps de Stravinsky (musique enregistrée).

Du 24 au 26 juin 2013, trois représentations.

Allez, encore un peu de Sacre, c'est pour la centième ! Akram Khan aussi s'essayera donc à revisiter cette œuvre. Vertical Road, la dernière création avec sa troupe, avait été l'un de mes plus beaux spectacles la saison dernière, j'aime vraiment beaucoup le travail de ce chorégraphe. A ne pas manquer.

Sacred Monsters

Spectacle dansé en duo par Sylvie Guillem et Akram Khan.

Du 28 au 30 juin 2013, trois représentations.

Ce spectacle aurait dû être donné cette saison, mais une blessure d'Akram Khan a reporté le projet à l'année prochaine. Ce spectacle, un duo du chorégraphe avec Sylvie Guillem, a tourné dans le monde entier. Les critiques n'ont pas toujours été unanimes, mais je reste vraiment curieuse de voir le travail de ces deux artistes qui savent, au moins séparément, beaucoup me toucher


Les Saisons Russes du XXIe siècle

Le Coq d'or de Michel Fokine.

Avec Ilse Liepa, Evguenia Obraztsova, Andreï  Merkuriev, Andreï Batalov et Mikhail Lobukin.

Du 9 au 12 juillet 2013, quatre représentations.

Il s'agit là encore d'une des grandes habitudes du Théâtre des Champs Elysées. Les Saisons Russes du XXIe siècle durent depuis quelques années. Il s'agit de remonter le plus fidèlement possible des spectacles des Ballets Russes. Cette année, c'est donc Le Coq d'Or qui a été choisi, projet ambitieux. Méfiez-vous toutefois des distributions, les stars sont souvent annoncées au début avant de disparaître quinze jours avant la première.

En résumé, pas mal de choses intéressantes à voir la saison prochaine. J'aime bien cette programmation autour du Sacre, avec ni plus ni moins que la vision de quatre chorégraphes différents sur ce ballet qui a tant marqué l'histoire de la danse. Un grand colloque sur cette pièce sera d'ailleurs organisé au Théâtre des Champs-Elysées, les 30 et 31 mai 2013. D'autrs opérations spéciales pour le public, visites, rencontres, conférences, seront aussi organisées, et dévoilées en septembre prochain.

On peut toutefois regretter que, presque à chaque fois, les séries ne durent que trois ou quatre soirées. On peut également regretter les prix, élevés, surtout avec de la musique enregistrée, encore plus quand beaucoup de places sont pièges au Théâtre des Chmaps-Elysées. Dernier petit regret, il n'y aura pas de grands ballets classiques. Le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre s'en chargeait en général, mais il n'est pas invité cette année.

Et vous, que pensez-vous de cette saison ? Quel spectacle aimeriez-vous voir ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. vano
    30 mars 2012 at 0 h 57 min

    Merci pour toutes ces infos. Une petite de ma part : j'ai vu Sara Baras dans ce même théâtre avec sa compagnie il y a environ 8 ans je crois et c'était vraiment super. ;)

  2. David
    7 août 2012 at 0 h 42 min

    Sara Baras et sa compagnie de danse flamenco sont l'un des meilleur danseurs du monde entier. Je viens de voir le spectacle La Pepa (on l'appelle comme ça pour la commémoration des 200 ans de Constitution de
    Cadix de 1812) en Espagne et est vraiment superb. Quelle énergie! J'irais à Paris sur.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial