Tuesday, Dec. 1, 2020

Saison 2013-2014 du Ballet de l’Opéra de Paris : quel abonnement choisir ?

Ecrit par :

4 mars 2013

|

Catégorie :

Prendre un abonnement à l'Opéra de Paris reste toujours un grand dilemme. Il n'est pas évident de prendre des places un an à l'avance, ni de sortir une somme d'argent qui peut être assez importante. Ce sont aussi les abonnements qui font que la billetterie de l'institution est toujours saturée. Quelques grands spectacles très demandés affichent déjà presque complet au moment de la mise en vente des places à l'unité, car accaparés par les abonnements.

Abonnement-Opéra-de-Paris_2012-2013

Prendre un abonnement ne fait donc qu'encourager un système pénible et terriblement XXe siècle (mais qu'attendent les théâtres parisiens pour faire comme le Châtelet ou le Royal Opera de Londres ?).  A l'Opéra de paris, cela n'offre en plus qu'une très faible remise sur les prix et il est souvent impossible de choisir sa place. Pour la maniaque que je suis, c'est légèrement frustrant. En fait, plus on va à l'Opéra de Paris, moins on a envie d'avoir un abonnement, quel paradoxe.

Mais il faut bien le reconnaître, l'abonnement peut tout de même être pratique. Cela vous assure d'aller voir certains spectacles sans vous énerver sur le net. Et une fois que vous êtes abonné-e-, vous pouvez réserver autant de places que vous voulez à n'importe quel moment de l'année.  Le serpent qui se mort la queue ? C'est ça. Pour le-la spectateur-rice habitué-e, qui a son réseau, il-elle trouvera toujours un moyen d'avoir une place pour n'importe quel spectacle. Pour les autres, les innocents qui ne savent pas comment ça marche (et acheter une place bon marché à l'Opéra de Paris, c'est tout de même tout un système complexe qu'il faut avoir intégré), l'abonnement peut se révéler la solution la plus efficace. Et le moyen le plus simple pour découvrir la danse.

C'est donc avec un certain soupir de résignation que voici quelques conseils pour choisir votre abonnement de la saison 2013-2014 (les différentes formules ont déjà été détaillées l'année dernière).


La valeur sûre : le "Champs libre danse"

Vous choisissez au minimum trois spectacles, les dates que vous voulez, et c'est bon. Si vous choisissez des petites catégories, cela peut ne pas vous revenir trop cher. En tant qu'abonné-e, vous pourrez ensuite réserver n'importe quel autre spectacles en cours d'année, et entrer ainsi dans le clan des profiteur-se-s (dont je fais à nouveau partie, rassurez-vous).

Cet abonnement doit vous servir à réserver les spectacles que vous voulez absolument voir, et qui risquent fort d'afficher complets très vite. Donc en premier lieu le Bolchoï, dont les places vont s'arracher. Pour la suite, dirigez-vous vers La Dame aux camélias, Onéguine, La Belle au bois dormant ou Notre-Dame de Paris, qui devraient faire partie des spectacles les plus demandés.

Si vous voulez combiner avec des opéra et des concerts, il y a aussi une formule Champs libre mixte, fonctionnant de la même façon, si ce n'est qu'il faut réserver cinq spectacles minimum.

Astuce : ne réservez pas via Internet, où on vous impose un (mauvais) placement. Imprimez le formulaire et envoyez-le à l'ancienne, par la Poste, en y joignant un petit mot pour indiquer vos places souhaitées. Parfois ça marche, parfois non, sans qu'il y ait visiblement une logique particulière. Le fait est que la technique peut fonctionner. J'ai pour ma part indiqué avec précision les places que je voulais et souligné trois fois celles que je ne voulais surtout pas. La bonté de l'opérateur-rice va-t-elle se révéler à la lecture de ma missive ? Je suis actuellement dans l'attente des plus angoissantes.

 

Pour les débutant-e-s  : Le "Parcours danse" 

Vous n'y connaissez pas grand chose à la danse mais vous aimeriez vous y mettre ? L'abonnement "Parcours danse"  peut être une bonne solution. Vous avez le choix entre plusieurs formules de cinq spectacles, et 10 % de réduction sur l'ensemble.

Parmi les différentes possibilités, je vous conseille la formule "Histoire de la Danse". Elle regroupe les trois grands ballets de la saison (La Dame aux camélias, Onéguine et La Belle au bois dormant, autrement dit les spectacles pour lesquels il sera le plus difficile d'avoir des places, vous serez donc assurés de les voir), ainsi que Notre-Dame de Paris et une excitante soirée contemporaine. Le service après-vente est limite : seulement deux choix de dates à chaque spectacles (et malgré ce qu'on pourra vous assurer, il est très difficile d'en changer) et pas de choix sur le placement. Il ne faut donc pas être un public difficile.

 

Pour les d'jeunes' : l'abonnement jeune Quatre ballets 

Le deal pour les moins de 28 ans : quatre ballets en 4e catégorie à 60 euros le tout au lieu de 100 euros. Pas de choix de date, pas de choix de place (souvent à l'amphi, mais vous avez le dos solides). Mais la réduction est tout de même intéressante, je m'en suis pas mal servie lors de mes jeunes années. Les programmes sont variés, avec dans le lot huit formules uniquement centrées sur la danse. Mon choix se porte sur la quatrième (ajd4), pour les mêmes raisons que pour le "Parcours danse".

A noter : Il n'y a pas beaucoup d'abonnements jeunes et ils partent très vite. Ils étaient en ligne dès le 4 mars et certains affichent déjà complets. Pour les autres, impossible de cliquer dessus pour voir. La billetterie de l'Opéra de Paris restera toujours ce créateur de bugs aux nombreuses questions philosophiques. Comment une billetterie fonctionnant aussi mal peut encore être en ligne en 2013 ? Comment une institution avec de telles subventions ne s'est toujours pas penchée sur la question ? Le mystère a au moins le mérite de faire rire sur Twitter.

 

Et encore : l'AROP

A l'AROP, les moins de 30 ans et étudiante-e-s ont droit à 50 % de réduction sur leur abonnement. Les moins de 30 ans et travailleur-se-s ont droit à 25 %. Avec possibilité de choisir sa place si l'on demande gentiment. Si l'on part d'un point vue de purement financier, c'est la meilleure offre possible, même en comptant votre adhésion.

 

Et vous, abonné-e-s ou pas abonné-e-s ? Pourquoi ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(9) commentaires

  1. Joelle
    4 mars 2013 at 16:47

    J'ai pris plusieurs spectacles dans le cadre du Champ Libre, uniquement pour des ballets, et je suis assez contente des places obtenues (Balcon ou Loges de Face - Rang 1), même si tout s'est fait par internet. Et c'est sympa de se dire que l'on a des places sécurisées pour le Bolchoi ou le défilet du Corps de Ballet, ou certaines premières ou dernières Dame aux Camélias, Onéguine... ce qui ne m'empêchera pas de reprendre d'autres tickets pour d'autres représentations en passant par les ouvertures classiques de réservations sur lesquelle je ne me suis pas trop mal débrouillées jusque là. Ce que j'ai trouvé très dur, c'est l'arrivée de la catégorie Optima pour les Ballets pour des places qui étaient Cat. 1 l'an dernier... Cela nous fait un joli 20 % d'augmentation des tarifs... Grr !!!

  2. a.
    4 mars 2013 at 19:22

    Comme Joëlle! encore! Champ libre - j'essaie pour la première fois, d'habitude j'achète tout "à l'arrache" - pour La dame, la Belle et Orphée (arg! le tarif! contente de préférer le ballet à l'opera sans quoi je serais pauvre!). Je ne sais pas si on peut rajouter un ballet un peu plus tard dans son abonnement, mais si je peux, j'ajouterai symphony in c de Balanchine parce que... émotion émotion... :)

  3. Joël
    4 mars 2013 at 19:38

    Dansesaveclaplume> Quelques grands spectacles très demandés affichent déjà presque complet au moment de la mise en vente des places à l'unité, car accaparés par les abonnements. Ce n'est pas si sûr. L'Opéra semble entretenir une rareté des places vendues sur Internet : en tant que spectateur, lors des ouvertures de réservation, on peut avoir l'impression de n'avoir d'autre choix que d'acheter des places plus chères que ce qu'on aurait voulu, et puis aléatoirement, sans sommation, des quotas de places moins chères peuvent être libérés... >Et vous, abonné-e-s ou pas abonné-e-s ? Pourquoi ? Pas d'abonnement pour moi cette année. Il y a quelques opéras à Bastille que j'irais bien écouter, mais si je m'abonne, il va falloir avancer pas mal de sous assez vite. J'aime autant attendre les mises en vente, et tant pis si je n'ai pas de place. Comme je ne prends pratiquement plus que des places 10€ à Garnier, l'abonnement danse ne m'intéresserait que pour les ballets donnés à Bastille. Même s'il est assez facile de changer les dates après coup (je l'ai fait en cette saison 2012/2013), j'aime autant ne pas bloquer mes dates puisque d'autres salles de spectacle n'ont pas encore annoncé leur saison... Et tant pis si je dois casser ma tirelire le moment venu pour aller voir La Belle au bois dormant ou Notre-Dame de Paris...

  4. Scigulina
    4 mars 2013 at 20:20

    La prochaine saison sera ma première à l'ONP et j'ai pris un abonnement. Je n'ai pas voulu prendre le risque de ne pas avoir de billet (tragedie!). Vu le coût j'en ai pas pris pour tous les spectacles et j'espère m'en sortir dans quelques mois. Je n'ai aucune idée des places qu'on m'a collé non plus, mais j'ai fait ma petite prière aux dieux de la danse. Je vais prendre tout avec philosophie et on verra :-)

  5. Anne
    4 mars 2013 at 22:46

    L'abonnement AROP - de 30 ans est tentant pour la réduction mais il n'y a pas encore d'info pour 2013/2014 sur le site (ils en sont encore à la clôture des inscriptions en 2010...). Dommage que les catégories des places soient basses. Jusqu'ici je n'ai pris que des places en cat. 1 et avec l'abonnement on a au mieux cat. 3 à Garnier et 4 à Bastille.

  6. Lucie
    4 mars 2013 at 23:32

    La réduction AROP fonctionne sur tous les abonnements? par exemple même champs libre danse? parce que sur ma brochure c'est marqué "-50% abonnement étudiant" et j'ai peur de mal comprendre en tout cas merci pour vos astuces!

  7. Laurie
    5 mars 2013 at 20:27

    Merci beaucoup pour cet article il est très bien fait et c'est très pratique quand on souhaite aller voir plusieurs ballets à l'opéra pour la première fois ! Maintenant j'aimerais savoir selon vous si j'ai une chance de pouvoir assister à toutes les soirées d'adieux des étoiles ainsi qu'à la soirée pour Nicolas Le Riche en prenant simplement une réservation pour ces soirées, quand celles ci seront ouvertes? Ou s'il y a une possibilité d'obtenir par abonnement une place pour chacune de ces soirées? Merci d'avance! et félicitations pour ce nouveau site il est très bien fait!

  8. Joelle
    5 mars 2013 at 21:18

    Pour la Soirée d'adieu de Nicolas Le Riche, elle n'est pour le moment disponible que dans le cadre de l'abonnement (très cher) via l'Arop. Les autres soirées programmées pour les adieux d'Agnès L. et Isabelle C. sont dispos via les abonnements "normaux". C'est d'ailleurs ce que j'ai fait... Pour la soirée de N. Le Riche il est indiqué que les modalités de réservation seront indiquées en janvier 2014... Va falloir guetter au bon moment !

  9. Laurie
    6 mars 2013 at 18:52

    Merci beaucoup pour cette réponse !

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial