Monday, Oct. 22, 2018

Saison 2013-2014 : le Balle du Capitole de Toulouse

Ecrit par :

24 juillet 2013

|

Catégorie :

Après le Ballet de l'Opéra de Paris, le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, les Ballets de Monte-Carlo et le Théâtre de la Ville, gros plan sur la saison 2013-2014 du Ballet du Capitole. Arrivé à la tête de la compagnie il y a un an, Kader Belarbi continue d'introduire un nouveau répertoire. Le mixte est cette année plutôt réussi entre pièces classiques, néos et contemporaines. Il manque toutefois un grand ballet du répertoire, compensé par deux soirées mixtes, mais ce n'est pas la même chose... Manque de moyens du côté de la compagnie ?

Le ballet donnera cinq programmes à Toulouse, contrairement à six la saison dernière. Un recul compensé par des tournées plus nombreuses, notamment à l'étranger, une nouveauté pour la troupe.

 

La Belle et la Bête de Kader Belarbi (entrée au répertoire)

Kader Belarbi a créé La Belle et la Bête pour les Ballets Canadiens en 2005, et le fait entrer au répertoire du Ballet du Capitole. Dans un langage-néo-classique, il réinterprète le conte où "la Bête est moins un animal que le révélateur de l'animalité qui est en nous". Les vidéos vues ça et là laissent voir un ballet plutôt narratif, faisant appel à de multiples personnages. Le Corsaire de Kader Belarbi a rencontré un joli succès critique et public au printemps 2013, ce prochain ballet n'en sera que plus attendu.

Du 24 au 29 octobre 2013, cinq représentations au Théâtre du Capitole.

 

Dans les pas de Noureev

Cinq extraits de ballets : La Bayadère (Acte III, le Royaume des Ombres), La Belle au bois dormant (pas de deux de l'acte III), Roméo et Juliette (scène d'amour de l'acte I), Le Lac des Cygnes (acte III, pas de trois du Cygne noir) et Don Quichotte (acte III). Tous ces extraits sont des entrées au répertoire de la compagnie.

Quoi, encore Noureev ? Les cérémonies n'en finissent pas décidément. Mais l'idée est propice à une belle soirée de danse classique, mettant en valeur aussi bien les solistes de la compagnie que le corps de ballet. Dommage que, sûrement faute de moyens, il n'y a pas un ballet dans son entier, toujours plus intéressant qu'une soirée pêle-mêle, aussi bien conçue soit-elle.

Du 28 novembre au 1er décembre 2013, cinq représentations au Théâtre du Capitole. Orchestre national du Capitole, direction musicale David Coleman Direction.

 

Soirée Bach Suite

Trois ballets : Bach Suite III de Kader Belarbi et Francine Lancelot (entrée au répertoire), A Million Kisses to my Skin de David Dawson (entrée au répertoire) et Groosland de Maguy Marin (entrée au répertoire).

Une jolie soirée mixte contemporaine, avec pour fil conducteur la musique de Bach. Bach Suite III de Kader Belarbi fait son entrée au répertoire de la compagnie. A Million Kisses to my Skin, dansé par de nombreuses troupes, devrait plaire aux danseurs et danseuses de Toulouse : une pièce néo-classique, pas révolutionnaire mais dont l'énergie séduit facilement. La troisième pièce est une oeuvre de Maguy Marin, où les danseurs et danseuses sont déguisé-e-s en obèses, engoncés dans des combinaisons. C'est assez space (mais le musique est belle) (mis à par May B, je ne suis décidément pas une inconditionnelle de Maguy Marin).

Du 30 janvier au 2 février 2014, quatre représentations au Casino-Théâtre Barrière. Orchestre de Chambre de Toulouse, direction musicale Christophe Coin

 

Pâques Russes

Trois ballets : Chopiniana de Mikhaïl Fokine (entrée au répertoire), Le Fils prodigue de George Balanchine et Paquita - le Grand Pas d'Oleg Vinogradov (entrée au répertoire).

Le thème des Ballets Russes est toujours une bonne idée pour construire une soirée mixte, assez vaste pour proposer un programme varié, même si cette soirée s'en écarte un peu. C'est en tout cas un intéressant diaporama de la danse classique : l'académisme avec Paquita, le romantisme avec Chopiniana (aussi appelé Les Sylphides) et l'expressionnisme avec Le Fils prodigue (même si ce n'est pas la meilleure pièce ni de Balanchine, ni des Ballets Russes). Là-encore, cette soirée mettra aussi bien en valeur les personnalités des solistes que le corps de ballet de la compagnie.

Du 10 au 13 avril 2014, cinq représentations à la Halle aux Grains. Orchestre national du Capitole, direction musicale David Coleman Direction.

 

Valser de Catherine Berbessou (entrée au répertoire)

Créée en 1999, Valser est, comme son nom ne l'indique pas, un hommage au tango. "Dans cette pièce, la chorégraphe cherche à établir l'ordre à partir du chaos, à faire surgir ce que l'on aurait pu croire incompatible : la violence dans l'affection, la valse dans le tango"...

Du 18 au 22 juin 2014, cinq représentations à la Halle aux Grains.

 

Les tournées du Ballet du Capitole

- Le 4 décembre à Perpignan : soirée Dans les Pas de Noureev.

- Le 8 décembre 2013 à Onêt-le-Château : soirée Dans les Pas de Noureev.

- Les 14 et 15 décembre à Massy : soirée Dans les Pas de Noureev.

- Le 19 décembre à Montbéliard : soirée Dans les Pas de Noureev.

- En mars 2014 en Italie : Le Corsaire de Kader Belarbi.

- Le 26 avril à Albi : Le Corsaire de Kader Belarbi.

- En juillet 2014 à Castres : soirée Dans les Pas de Noureev.

- En juillet 2014 à Pau : soirée Dans les Pas de Noureev.

- En juillet 2014 à Vichy : soirée Dans les Pas de Noureev.

- En juillet 2014 au Liban Festival international de Baalbeck : soirée Dans les Pas de Noureev.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial