Tuesday, Sep. 18, 2018

Saison 2014-2015 – La sélection danse contemporaine

Ecrit par :

11 septembre 2014

|

Catégorie :

La rentrée arrive, et avec elle la question cruciale : quoi voir ? Comment se décider parmi toutes les programmations ? Pour vous aider, place à quelques sélections Danses avec la plume, avec, après la sélection classique et la sélection comédie musicale, la sélection danse contemporaine de la saison 2014-2015, mois par mois.

Le public français est chanceux pour la danse contemporaine, avec chaque saison une multitude de spectacles, des créations et les plus grandes compagnies internationales qui passent régulièrement. Le choix, forcément subjectif, n'aura donc pas forcément été facile. Les spectacles sélectionnés l'ont étés essentiellement par les programmations des théâtres parisiens, mais la plupart seront en tournée un peu partout en France durant toute la saison.

 

Les  trois spectacles à ne pas rater

Soirée William Forsythe par le Semperoper Ballett de Dresde

Le portrait William Forsythe va dominer la programmation de la rentrée, avec une multitude de spectacles. Celui proposé par le Semperoper Ballett de Dresde est peut-être le plus complet et éclectique, permettant de bien cerner l'oeuvre du chorégraphe à travers trois oeuvres majeures et très fortes : Steptext, Neue Suite (donnée pour la première fois à Paris) et In The Middle, Somewhat Elevated. Une pure leçon de style et de danse.

Où et quand ? Du 28 au 30 octobre 2014 au Théâtre de la Ville.

In The Middle Somewhat Elevated

In The Middle Somewhat Elevated par le Semperoper Ballett de Dresde

Juliette et Roméo et Mats Ek par le Ballet Royal de Suède

Il faut bien le dire : cette invitation du Ballet Royal de Suède par l'Opéra de Paris est un beau cadeau au public parisien. Cette excellente compagnie vient avec une création récente : Juliette et Roméo et Mats Ek. Le chorégraphe revisite ici la pièce de Shakespeare sur la musique de Tchaïkovski, pour donner une vision personnelle de cette histoire d'amour mythique. L'un des spectacles de la saison à ne pas rater.

Où et quand ? Du 6 au 10 janvier 2015 au Palais Garnier.

Juliette et Roméo et Mats Ek

Juliette et Roméo de Mats Ek

Drumming Live d'Anne Teresa De Keersmaeker par le Ballet de l'Opéra de Lyon

Tout le monde ne peut pas danser Anne Teresa De Keersmaeker au plus juste. C'est une danse ancrée au sol, complexe, musicale, qu'il faut prendre le temps de digérer (aussi bien côté interprètes que public). Le Ballet de l'Opéra de Lyon danse des oeuvres de la chorégraphe belge depuis quelques années. L'entrée au répertoire de Drumming Live, l'une des grandes œuvres d'Anne Teresa De Keersmaeker, est une nouvelle étape dans cette relation. Sur la musique percussive de Steve Reich, ATdK veut "Trouver des équivalences chorégraphiques aux lignes mélodiques". Une pièce phare à (re)découvrir par la troupe de Lyon.

Où et quand ? Du 7 au 11 avril 2015 à l'Opéra de Lyon.

 

 

La sélection de septembre

Soirée Jiří Kylián par le Ballet National de Norvège

Le Ballet National de Norvège dansent aussi bien les grands classiques que du contemporain. Pour l'une de ses rares venues à Paris, la troupe a choisi un programme autour du grand chorégraphe Jiří Kylián, composé de trois ballets : Symphonie des Psaumes (sur la musique de Stravinsky), Gods and Dogs (première française) et la célèbre pièce Bella Figura. Une soirée qui s'annonce brillante.

Où et quand ? Du 22 au 24 septembre 2014 au Théâtre des Champs-Élysées.

 

La sélection d'octobre

Lied Ballet de Thomas Lebrun

S'il y a bien un "chorégraphe qui monte en ce moment", c'est Thomas Lebrun, surtout après sa Sa Jeune fille et la mort, créée e 2012. Pour cette nouvelle pièce, qui est donnée au Festival d'Avignon 2014, le chorégraphe s'est inspiré du lied, ces chants qui ont trouvé toutes leurs splendeurs dans l'imagination de Schubert. Ces lieds (de Schubert, mais aussi de Berg ou Mahler) seront chantés par Benjamin Alunni.

Où et quand ? Les 7 et 8 octobre 2014 à la Maison de la Danse de Lyon.

 

La sélection de novembre

Carte blanche à Nicolas Le Riche

À peine parti de l'Opéra de Paris que Nicolas Le Riche revient, cette fois-ci au Théâtre des Champs-Élysées. Ces deux représentations sont les dernières de sa tournée Itinérances entamée la saison dernière, composée de quelques ballets qui lui tiennent à coeur. Le programme sera composé de cinq pièces : Suite of Dances de Jerome Robbins (dansé par Nicolas Le Riche), Annonciation d'Angelin Preljocaj (dansé par Eleonora Abbagnato et Clairemarie Osta), Critical Mass de Russell Maliphant (dansé par Russell Maliphant et Nicolas Le Riche), Aires Migratoires de Hervé Diasnas (dansé par l'Ensemble chorégraphique Contemporain d'Envol) et Odyssée de Nicolas Le Riche (dansé par Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta). Une soirée à ne pas rater pour tou-te-s les passionné-e-s de danse qui apprécie ce grand danseur.

Où et quand ? Les 4 et 5 novembre 2014 au Théâtre des Champs-Élysées.

Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta - Odyssée de Nicolas Le Riche

Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta - Odyssée de Nicolas Le Riche

La sélection de décembre

Carmen de Dada Masilo

Du 20 au 25 septembre 2014, sept représentations à la Maison de la Danse.

Après le succès de Swan Lake, Dada Masilo revient en 2014 avec une création : Carmen. "Cette Carmen là, érotisée à l’extrême, parle de pouvoir, de sexe, de viol, de manipulation", et pour la chorégraphe, "une interprétation qui nous permet à moi et aux danseurs de faire ce qu’on aime le plus, danser". Dada Masilo est de ces chorégraphes qui savent faire le mélange pour inventer quelque chose de nouveau, tout en sachant si bien parler de son époque. L'un des spectacles à ne pas manquer de la saison.

Où et quand ? Du 10 décembre 2014 au 10 janvier 2015 au Théâtre du Rond-Point.

Carmen_Dada-Masilo

Carmen de Dada Masilo

La sélection de janvier

La Belle au bois dormant de Béatrice Massin par la Compagnie Fêtes galantes

Chic, une nouvelle création de Béatrice Massin. Cette chorégraphe utilise la danse baroque en lui rendant toute sa modernité. Pas de retranscription telle quelle, plutôt une inspiration, une gestuelle particulière, toujours d'une grande inventivité et musicalité. S'inspirant du conte de Perrault, La Belle au bois dormant de Béatrice Massin veut renouer avec l’esprit d’un récit écrit sous le règne de Louis XIV, en plein âge d’or du baroque. Trois jeunes danseurs se partagent les rôles principaux. La Belle s’endort au son de Lully et s’éveille sur les notes de Mozart, tandis que costumes et lumières évoquent la féerie d’une cour où danser était aussi naturel que faire la guerre. Un beau programme.

Où et quand ? Du 26 décembre 2014 au 16 janvier 2015 au Théâtre de Chaillot.

 

La sélection de février

Empty moves (parts I, II & III) d'Angelin Preljocaj par le Ballet Preljocaj

Avec Angelin Preljocaj, le public fait du yo-yo. Suivront mille ans de calme laissa mitigé, Ce que j'appelle oubli fut une claque, Les Nuits fut aimé ou détesté au plus au point. Où se situera Empty moves ? La pièce a démarré en 2004, créée acte par acte. Elle arrive ici dans son intégralité. Empty moves s’écrit au revers de la performance Empty Words, donnée à Milan en 1977 par John Cage, qui désintégrait le texte de l’essayiste et poète américain David Thoreau pour composer une partition sonore au hasard. Suivant le même processus, Angelin Preljocaj vide les gestes de tout signifié et joue avec leur matérialité singulière, leur déploiement dans l’espace, leurs possibilités combinatoires, pour décliner les variations de sa propre syntaxe chorégraphique.

Où et quand ? Du 17 au 28 février 2015 au Théâtre de la Ville.

 

La sélection de mars

Le Chant de la Terre de John Neumeier par le Ballet de l'Opéra de Paris

L'un des grands événements de la saison du côté du Ballet de l'Opéra de Paris : une création de John Neumeier. Le chorégraphe va s'inspirer de l'oeuvre éponyme de Gustav Mahler pour "évoquer en images la fatalité et la noblesse de la condition humaine". Un revival de la Troisième Symphonie de Gustav Mahler ? Sur le papier, ça en a l'air, à voir sur scène. Hervé Moreau ou Laetitia Pujol devraient assurer les rôles principaux, prenant ainsi la succession d'Isabelle Ciaravola ou Agnès Letestu, grandes interprètes parisiennes du chorégraphe.

Où et quand ? Du 24 février au 12 mars 2015 au Palais Garnier.

 

La sélection d'avril

Le L.A. Dance Project 3

Le L.A. Dance Project de Benjamin Millepied commence à prendre ses habitudes au Théâtre du Châtelet. La troupe présentera trois créations.Le ballet de Roy Assaf, un chorégraphe israélien, sera créé lors de la Biennale de la Danse en septembre. Gems 2 (qui devrait aussi être créé à Lyon) de Benjamin Millepied, la suite d'un projet qu'il a entamé il y a deux ans (et qui n'avait pas forcément convaincu à l'époque). Enfin, surprise, une création mondiale d'un-e chorégraphe encore non dévoilé-e. Le L.A. Dance Project est composé d'interprètes formidables et talentueux, les oeuvres de la troupe réservent souvent des surprises. Une belle soirée de danse contemporaine en perspective.

Où et quand ? Du 8 au 11 avril 2015 au Théâtre du Châtelet.

 

La sélection de mai

Le doublon du Tanztheater Wuppertal Pina Bausch

Le Tanztheater Wuppertal Pina Bausch s'installe à Paris en mai, avec deux spectacles des deux côtés de la place du Châtelet. D'abord Nelken, qui a été réé en 1982. La pièce marque le début de la collaboration entre Pina Bausch et le scénographe Peter Pabst. Sur scène, 19 danseurs et danseuses, 4 cascadeurs et un immense champ d'oeillets... Puis Für die Kinder von gestern, heute und morgen, une pièce que l'on peut traduire par "Pour les enfants d'hier, d'aujourd'hui et de demain". L'une des dernières créations de Pina Bausch (la pièce date de 2002) est à retour à l'enfance où à celui que l'on était.

Où et quand ? Nelken du 12 au 17 mai 2015 au Théâtre du ChâteletFür die Kinder von gestern, heute und morgen du 21 au 30 mai 2015 au Théâtre de la Ville.

Nelken de Pina Bausch

Nelken de Pina Bausch

La sélection de juin

Soirée Eh bien, dansez maintenant ! par le Ballet du Capitole de Toulouse

Le Ballet du Capitole termine sa saison avec une soirée contemporaine plutôt originale : Walking mad de Johan Inger et Cantata de Mauro Bigonzetti (entrée au répertoire). Sur le célèbre Boléro de Ravel, Johan Inger évoque les "douloureuses choses de la vie et notamment de la difficulté à aimer". Cantata parle aussi d'amour, mais "débordante de vie, de joie, d’énergie et de couleurs", sur des chants traditionnels du sud de l’Italie.

Où et quand ? Du 24 au 28 juin 2015 à la Halle aux Grains.

 

La sélection de juillet

Vader de Peeping Tom par la Compagnie Peeping Tom

Peeping Tom construit des univers peu barrés, un peu surréalistes et terriblement séduisant, où le concret flirte toujours avec le surréalisme. Avec Vader, le chorégraphe entame une nouvelle trilogie, le Père, la Mère et les Enfants (Vader = Père). Dans sa nouvelle pièce, Peeping Tom creuse la figure générique du vieux père, sa mythologie, son aura et son ridicule, sa poignante puissance gagnée par le délitement.

Où et quand ? Du 7 au 11 juillet 2015 au Théâtre de la Ville.

 

Et vous, quel est votre programme danse contemporaine pour cette nouvelle saison ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial