Tuesday, Oct. 22, 2019

Saison 2014-2015 : le Ballet de l’Opéra de Lyon

Ecrit par :

19 mai 2014

|

Catégorie :

Après le Ballet de l'Opéra de Paris, le Théâtre des Champs-Élysées, le Ballet du Capitole et la Maison de la Danse de Lyon, place à la saison 2014-2015 du Ballet de l'Opéra de Lyon.

Une saison qui s'annonce riche, entre des entrées au répertoire excitantes, des reprises attendues ou des soirées jeunes chorégraphes. Le Ballet de l'Opéra de Lyon est l'une des troupes contemporaines les plus brillantes en France, avec un répertoire affûté dont la programmation reflète toute la diversité.

 

Les Labyrinthes du coeur

Trois ballets : Heart's Labyrinth de Jiří Kylián (entrée au répertoire), une création de François Chaignaud et Cecilia Bengolea, une création d'Emanuel Gat.

Du 10 au 13 septembre 2014, quatre représentations à l'Opéra de Lyon. Orchestre de l'Opéra de Lyon, direction musicale Quentin Hindley.

Le Ballet de l'Opéra de Lyon ouvre sa saison avec trois nouveaux ballets (deux créations et une entrée au répertoire), pour un programme dans le cadre de la Biennale de la Danse. Jiří Kylián est au coeur du répertoire de la compagnie, l'arrivée de Heart's Labyrinth devrait être passionnante. Emanuel Gat, chorégraphe-que-tout-le-monde-s'arrache-en-ce-moment, devrait aussi plutôt bien convenir aux qualités de la compagnie, soudée avec beaucoup de personnalités. Pour cette nouvelle création, le chorégraphe a choisi une pièce collective à laquelle les artistes du Ballet "apportent chacun leur part de créativité, entre rigueur et improvisation". François Chaignaud et Cecilia Bengolea devraient créer une pièce pour trois ou quatre danseuses et surprise... sur pointes.

 

Compagnie Yoann Bourgeois (compagnie invitée)

Création

Les 20 et 21 septembre 2014, deux représentations à l'Opéra de Lyon.

Depuis L'Art de la fugue en 2011, transposition gestuelle et géométrique d’une fugue de Jean-Sébastien Bach, Yoann Bourgeois est invité partout. Son univers se place ente cirque, danse et théâtre. Pour cette nouvelle création, faite dans le cadre de la Biennale de la Danse de Lyon, l'on sait encore peu de choses, si ce n'est le décor : "une planche de six mètres sur six en (dés)équilibre sur un énorme pivot, qui devient le terrain de jeu et d’escalade de six danseurs hommes et femmes". Plutôt prometteur.

 

Soirée Millepied/Forsythe

Quatre ballets : Workwithinwork de William Forsythe, Sarabande de Benjamin Millepied, Steptext de William Forsythe et One flat thing reproduced de William Forstyhe.

Du 4 au 7 novembre 2014, quatre représentations à l'Opéra de Lyon. Musiciens de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon.

Une soirée "répertoire" du Ballet de l'Opéra de Lyon, composée de pièces ancrées dans la compagnie. Et extrêmement virtuoses. Que ce soit WorkwithinworkSteptext ou One flat thing reproduced, ces pièces sont une magnifique démonstration de ce qu'est Forsythe, une danse très étudiée mais qui semble comme totalement spontanée. Au milieu, Sarabande de Benjamin Millepied, parce qu'il faut un Millepied au programme de chaque compagnie française cette saison. Humour de côté, c'est un ballet très agréable et vivant, où les danseurs de la compagnie lyonnaise brillent.

Workwithinwork

Workwithinwork

Cendrillon de Maguy Marin

Du 11 au 13 novembre 2014, trois représentations à l'Opéra de Lyon. Orchestre de l'Opéra de Lyon, direction musicale Karen Durgaryan.

Le Ballet de l'Opéra de Lyon a beaucoup dansé cette Cendrillon de Maguy Marin, version fantasmagorique du conte où tous les danseurs et danseuses portent des masques de poupée. La reprise de trop pour certains, qui auraient peut-être envie de plus de diversité. Mais c'est un "tube" pour la compagnie, l'une de ses oeuvres signatures. Toujours aussi moderne ou un peu vieillissant ? Les avis divergent. Le public a en tout cas choisi, la troupe fait toujours salle comble avec cette Cendrillon.

Cendrillon de Maguy Marin

Cendrillon de Maguy Marin

 

Drumming Live d'Anne Teresa De Keersmaeker (entrée au répertoire)

Du 7 au 11 avril 2015, cinq représentations à l'Opéra de Lyon. Direction musicale Georges-Elie Octors.

Tout le monde ne peut pas danser Anne Teresa De Keersmaeker au plus juste. C'est une danse ancrée au sol, complexe, musicale, qu'il faut prendre le temps de digérer (aussi bien côté interprètes que public). Le Ballet de l'Opéra de Lyon danse des oeuvres de la chorégraphe belge depuis quelques années. L'entrée au répertoire de Drumming Live, l'une des oeuvres phare d'Anne Teresa De Keersmaeker, est une nouvelle étape dans cette relation. Sur la musique percussive de Steve Reich, ATdK veut "Trouver des équivalences chorégraphiques aux lignes mélodiques". Sa collaboration avec la troupe devrait se poursuivre dans les années à venir, avec l'entrée au répertoire de Rain.

 

Premières !

Trois ballets : une création d'Ashley Wright, une création de Franck Laizet et une création de Tadayoshi Kokeguchi.

Du 27 au 30 mai 2015, quatre représentations à l'Opéra de Lyon.

Une excellente initiative de la compagnie, qui le temps d'une soirée, laisse place à trois de ses danseurs et danseuses montrant leurs oeuvres chorégraphiques. Ashley Wright a rejoint le Ballet de l'Opéra de Lyon depuis deux ans. La danseuse chorégraphie depuis quelques années et a déjà reçu quelques prix. Pour cette création, elle cherche "avec un groupe restreint d’interprètes les contradictions et mystères de l’âme humaine". Franck Laizet est dans la compagnie depuis huit ans. Chorégraphe depuis 2001, il souhaite dans cette création "miser sur la présence physique des corps", avec treize interprètes. Enfin Tadayoshi Kokeguchi, dans la troupe depuis cinq ans, "mettra à profit sa double formation de pianiste et de danseur, dans une création inspirée par la figure des chimères".

 

Atvakhabar Rhapsodies de Marcia Barcellos et Karl Biscuit

Du 30 juin au 7 juillet 2015, sept représentations à l'Opéra de Lyon.

Créé en 2013 pour la compagnie lyonnaise, Atvakhabar Rhapsodies avait eu les honneurs de la presse. La pièce par à la découverte du lointain pays d’Atvakhabar : "contrée imaginaire, bien entendu, comme l’est cet Emile Prokop, explorateur des années vingt et auteur d’un film documentaire à demi perdu dont le spectacle est censé restituer les images".

 

Des tournées du ballet devraient compléter cette programmation. La saison 2014-2015 complète (opéra, concert...) est disponible sur le site de l'Opéra de Lyon.

Et vous, qu'est-ce qui vous tente le plus dans cette saison ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. a.
    19 mai 2014 at 17:26

    ça donne très envie, j'essayerais bien Forsythe Millepied (puisqu'il faudra bien un Millepied la saison prochaine :)) et Maguy Marin... à voir... en tout cas, j'ai quelque fois vu cette compagnie qui domine aisément son sujet... très très chouette compagnie dans ce répertoire!

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial