Monday, Nov. 18, 2019

Saison 2014-2015 : le Théâtre de Chaillot

Ecrit par :

20 mai 2014

|

Catégorie :

Et l'on continue les présentations des saisons prochaines. Après le Ballet de l'Opéra de Paris, le Ballet de l'Opéra de Lyon, le Ballet du Capitole, la Maison de la Danse et le Théâtre des Champs-Élysées, place à la saison 2014-2015 du Théâtre de Chaillot.

Une saison riche là encore, avec 26 spectacles, une deuxième biennale d'art flamenco, 23 premières françaises et 9 créations mondiales. Rivalisant avec le Théâtre de la Ville, le Théâtre de Chaillot propose une belle programmation de danse contemporaine, peut-être plus franco-français que la salle place du Châtelet. Cette saison sera néanmoins un peu moins dense que la précédente, en raison d'importants travaux.

 

Les cinq spectacles incontournables

The Forsythe Company

Study # 3 de William Forsythe

Du 5 au 12 décembre 2014, six représentations.

Attention, événement. William Forsythe, le maître de la danse de la fin du XXe siècle, s'en va. Il s'agira donc sûrement d'une des dernières de ses oeuvres. Study # 3 est une sorte de condensé de ses 30 ans de création, "en représentant littéralement les éléments vocaux et gestuels qu’il a pu imaginer pour ses nombreuses chorégraphies".

Study # 3 - The Forsythe Company

Study # 3 - The Forsythe Company

Compagnie Fêtes galantes

La Belle au bois dormant de Béatrice Massin

Du 26 décembre 2014 au 16 janvier 2015, 21 représentations.

Chic, une nouvelle création de Béatrice Massin. Cette chorégraphe utilise la danse baroque en lui rendant toute sa modernité. Pas de retranscription telle quelle, plutôt une inspiration, une gestuelle particulière, toujours d'une grande inventivité et musicalité.  S'inspirant du conte de Perrault, La Belle au bois dormant de Béatrice Massin veut renouer avec l’esprit d’un récit écrit sous le règne de Louis XIV, en plein âge d’or du baroque. Trois jeunes danseurs se partagent les rôles principaux. La Belle s’endort au son de Lully et s’éveille sur les notes de Mozart, tandis que costumes et lumières évoquent la féerie d’une cour où danser était aussi naturel que faire la guerre. Un beau programme.

 

Compagnie DCA / Philippe Decouflé 

Contact de Philippe Decouflé

Du 9 janvier au 6 février 2015, 25 représentations.

Contact de Philippe Decouflé serait-il l'un des événements de la saison prochaine ? Sur le papier, il y a tout pour : une comédie musicale rendant hommage à Pina Bausch (Contact pour Kontakthof). De la première idée au soir de la première, Contact raconte les aventures d'une bande d'artistes  (danseurs, comédiens, chanteurs...) montant leur propre spectacle. Et évidemment, rien ne se passera comme prévu.

 

Deuxième biennale d'art flamenco

Du 5 au 22 mars 2015.

La première biennale avait remporté un gros succès. Cette deuxième édition accueillera Rafaela Carrasco, Rocío Molina, Eduardo Guerrero, Sébastien Ramirez , Compañía Títeres Tenguerengue, Patricia Guerrero, Pilar Albarracín et le Ballet de Andalucía.

 

La Joyeuse de José Montalvo (création, titre provisoire)

Du 12 juin au 3 juillet 2015, 17 représentations.

À Chaillot, on débute par du Montalvo et on termine par du Montalvo. Pour ce nouveau ballet, le chorégraphe rend hommage... au Sacre du Printemps, qui n'en finit plus d'inspirer les créateurs d'aujourd'hui. José Montalvo veut "assumer l’héritage des grands chorégraphes et tenter de le relancer sur d’autres voies". Beaucoup se sont essayés à revisiter ce ballet, certains s'y sont cassés les dents, d'autres ont fait des chefs-d'oeuvre. Où se situera cette création ? À découvrir.

 

Les grandes troupes internationales

Batsheva Dance Company

Naharin’s Virus d'Ohad Naharin, en collaboration avec les danseurs

Du 17 au 21 décembre 2014, cinq représentations.

La Batsheva Dance Company, compagnie israélienne, fait partie de ces troupes qui comptent dans le paysage de la danse contemporaine. Elle revient à Chaillot avec Naharin’s Virus, pièce créée en 2011. Le ballet est un dialogue entre la danse et l’écrivain Peter Handke, s’inspirant de sa pièce Outrage au public. C'est aussi un véritable échange entre le chorégraphe et ses interprètes, qui ont participé à son évolution.

Naharin's Virus -

Naharin's Virus - Batsheva Dance Company

Batsheva Dance Company

Decadance Paris d'Ohad Naharin

Du 24 au 28 décembre 2014, cinq représentations.

Decadance Paris est une version remaniée, densifiée et rallongée de Decadance, créé il y a deux ans. La pièce a beaucoup tourné dans le monde, et est entrée (en version raccourcie) au répertoire de plusieurs compagnies. "Un tourbillon d’émotions et d’inventions".

 

Carte Blanche - Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine

Not Here / Not Ever de Sang Jijia

Du 25 au 28 mars 2015, quatre représentations.

Pour sa venue à Paris, l'incontournable la Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine a emmené dans ses bagages Not Here / Not Ever de Sang Jijia, un chorégraphe sino-tibétain, "où l’influence de Forsythe est diluée dans une esthétique plus orientale". À découvrir.

Not Here / Not Ever -

Not Here / Not Ever - Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine

Australian Dance Theatre

Multiverse de Garry Stewart

Du 3 au 6 juin 2015, quatre représentations.

L'Australian Dance Theatre fait aussi partie de ces troupes contemporaines à ne pas rater. Avec Multiverse, c'est l'utilisation de la 3D qui fait son entrée dans la danse, avec des images projetées sur le corps de trois danseurs. Effet de mode ou véritable création ? À voir.

 

Les créations françaises

Now de Carolyn Carlson (création)

Du 6 au 16 novembre 2014, dix représentations.

Nouvelle artiste en résidence du Théâtre de Chaillot, Carolyn Carlson inaugure ce nouveau cycle avec sa création Now. Pour ce spectacle, elle s'inspire de la pensée de Gaston Bachelard, qui transcende la matérialité des éléments constitutifs du monde, et invite à "ramener l’esprit chez soi, là où la vision intérieure perçoit les espaces où nous vivons".  Carolyn Carlson a l'image d'une chorégraphe un peu dépassée, ayant du mal à se renouveler. Sa dernière création Pneuma, pour le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, a toutefois reçu un bon accueil du public et de la presse.

 

Lied Ballet de Thomas Lebrun

Du 1er au 4 avril 2015, quatre représentations.

S'il y a bien un "chorégraphe qui monte en ce moment", c'est Thomas Lebrun, surtout après sa Sa Jeune fille et la mort, créée e 2012. Pour cette nouvelle pièce, qui est donnée au Festival d'Avignon 2014, le chorégraphe s'est inspiré du lied, ces chants qui ont trouvé toutes leurs splendeurs dans l'imagination de Schubert. Ces lieds (de Schubert, mais aussi de Berg ou Mahler) seront chantés par Benjamin Alunni.

 

Light Bird de Luc Petton (création)

Du 5 au 13 mai 2015, six représentations.

Après les cygnes, le chorégraphe Luc Petton travaille avec des grues de Mandchourie, "oiseau magnifique à la prédilection naturelle pour la danse", selon le chorégraphe. Comme pour Swan, il a assisté à l'éclosion des oiseaux participant au spectacle, qui sont en train d'être apprivoisés. Un procédé qui, une fois sur scène, m'avait laissée mitigée malgré quelques belles images. Light Bird,"fera dialoguer deux termes, mélancolie et joie, non pas de façon opposée mais comme composantes fondamentales de l’existence".

 

La programmation jeune public (mais les adultes peuvent aussi se laisser séduire)

Groupe Grenade

Roméo et Juliette de Josette Baïz

Du 9 au 11 octobre 2014, trois représentations.

Pour faire revivre cette histoire si connue, Josette Baïz a emprunté à la danse contemporaine et aux danses urbaines. Spectacle pour jeune public, dansé par de jeunes interprètes.

 

Asa Nisi Masa de José Montalvo (création)

Du 9 octobre au 7 novembre 2014, 32 représentations.

José Montalvo, si lié au Théâtre de Chaillot, propose tout d'abord un spectacle jeune public. S’adressant à la part d’enfance que chacun porte en soi, le chorégraphe crée une pure fantaisie tissée de vingt contes chorégraphiques, dont le titre est un hommage au film de Federico Fellini, Huit et demi.

 

Paradis Lapsus de Pierre Rigal (création)

Du 12 au 25 novembre 2014, 19 représentations.

Pour spectacle estampillé "Jeune public" pour Pierre Rigal, performer-danseur-chorégraphe. L'idée ? "Une pièce théâtrale où les mots et les corps se dérèglent. Sans conséquence, puisque c’est, paraît-il, le plus sûr moyen d’accéder au paradis. Au royaume de l’absurde, entre quiproquos et chassés-croisés, il est recommandé de se tromper…". Pierre Rigal est un interprète incroyable en scène, mais je préfère souvent le voir dans ce rôle qu'en tant que chorégraphe. Cette nouvelle création devrait en tout cas être très suivie, arrivant peu avant son ballet pour l'Opéra de Paris.

 

Les "On ne connaît pas mais on ne demande qu'à découvrir"

La Cinquième Position, une chronique dansée d'Andrea Sitter

Du 5 au 20 décembre 2014, dix représentations.

La cinquième position, l'en-dehors qui sert de la base à la danse classique. Cette pièce est une sorte de biographie dansée. Après dix-huit ans de danse classique en Allemagne, Andrea Sitter découvre dans les années 1980 l’effervescence de la jeune danse contemporaine française. Cette chorégraphie retrace son parcours et évoque, en leur rendant hommage, les chorégraphes qui ont marqué de leur empreinte sa mémoire corporelle.

 

Archive d'Arkadi Zaides

Du 22 au 30 janvier 2015, huit représentations.

Quels corps sont produits par une société de violence au quotidien ? Pour s’en approcher, le chorégraphe israélien Arkadi Zaides emprunte le regard que les Palestiniens portent sur les colons des territoires occupés.

 

Egg de Hideki Noda

Du 3 au 8 mars 2015, six représentations.

Le dramaturge, comédien et metteur en scène Hideki Noda revient à Chaillot avec cette pièce à tiroirs où, sous couvert d’une fantaisie débridée, il dresse un portrait surprenant du Japon moderne dont la naissance, selon lui, remonterait aux années 1960 marquées, entre autres, par les Jeux olympiques de Tokyo.

 

Tubes ! de Philippe Jamet

Du 20 au 29 mai 2015, sept représentations.

Après la danse, la chanson ! Pendant trois ans, Philippe Jamet a parcouru le monde pour réaliser ses Portraits dansés, courtes vidéos où des anonymes se racontaient en gestes. Cette fois, il propose une série de portraits chantés, qui forment la trame d’un spectacle en forme de "cabaret du quotidien".

 

Paradoxe Mélodie de Danièle Desnoyers

Du 28 au 30 mai 2015, trois représentations.

Grande dame de la danse montréalaise, Danièle Desnoyers devrait séduire le public de Chaillot avec une nouvelle création d’envergure. Toujours au plus proche du corps, sa danse est un sismographe de nos émotions.

 

Complexity of Belonging de Falk Richter et Anouk van Dijk

Du 3 au 6 juin 2015, quatre représentations.

Pour leur cinquième collaboration, Anouk van Dijk et Falk Richter ont choisi de travailler avec l’une des plus dynamiques compagnies australiennes de danse contemporaine, Chunky Move. Qui sommes-nous ? Qu’est-ce qui nous constitue dans un monde en perpétuelle mutation ? La danse et le théâtre sont ici conjugués pour tenter de résoudre ces questions dans un spectacle d’une rare densité.

 

La saison complète (pièces de théâtre, concert...) est à découvrir sur le site du Théâtre de Chaillot.

Et vous, qu'est-ce qui vous tente le plus dans cette saison ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Borsberg Stéphane
    21 mai 2014 at 17:25

    Le prochain Decouflé est vraiment tentant. Ce chorégraphe a un univers tellement particulier! Je n'ai pas vu Panorama et je le regrette vraiment.

  2. Jerome
    24 mai 2014 at 11:51

    J'ai adoré Signes, donc je pense re-signer pour Now. Et je vais continuer mes explorations de chorégraphes orientaux avec Egg

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial