Tuesday, Oct. 23, 2018

Saison 2018-2019 – Ballet Nice Méditerranée

Ecrit par :

21 septembre 2018

|

Catégorie :

Penchons-nous à présent sur la programmation de la saison 2018-2019 du Ballet Nice Méditerranée. Cette compagnie de vingt danseurs et danseuses, aux moyens plus réduits que d'autres ballets de province, n'en propose pas moins une saison ambitieuse, faisant la part belle au répertoire et aux ballets français. On ne peut que regretter que cela se fasse au détriment d'une DRH saine. Gaëla Pujol, ancienne danseuse de la troupe, a en effet porté plainte contre le directeur du ballet Eric Vu-An il y a quelques mois, pour discrimination et harcèlement en raison de sa grossesse. Son contrat n'a pas été renouvelé. Eric Vu-An est toujours en poste. Aucune femme n'est également programmé sur la dizaine de chorégraphes de la saison. 

 

Programme Scholz/van Dantzig/North

La saison du Ballet Nice Méditerranée démarre avec une soirée néo-classique. Oktett du toujours efficace Uwe Scholz s'inspire de l’octuor en mi bémol majeur pour cordes de Mendelssohn, pour façonner une danse abstraite qui se mêle à la musique. Quatre derniers Lieder de Rudi van Dantzig met en scène quatre couples, qui suivent la mélodie de l'une des dernières partitions de Richard Strauss, qui sonne comme un chant du cygne. Enfin Troy Game de Robert North mise plus sur l'humour pour un simulacre de combat où des guerriers rivalisent d’ardeur et de virtuosité sur fond de Batucada brésilienne.

Du 19 au 28 octobre 2018, six représentations à l'Opéra Nice Côte d'Azur. Musique enregistrée

Troy Game de Robert North

Les Deux pigeons/Le Ballet de Faust

Place à deux ballets importants du répertoire français, créé au début du XXe siècle et revisité pour l'occasion par Eric Vu-An. Le premier, Les Deux pigeons, est un ballet à l'humeur joyeuse, où une jeune tzigane veut reconquérir le coeur de son bien-aimé. Le Ballet de Faust est un divertissement, inspiré par la Nuit des Walpurgis. On est en général assez loin de l'univers décadent de Faust (il faut voir les Trocks dans ce même ballet !), mais cela donne un moment de danse hommage au style français qui peut être un vrai délice. 

Du 22 au 31 décembre 2018, sept représentations à l'Opéra Nice Côte d'Azur. Orchestre Philharmonique de Nice, direction musicale Léonard Ganvert

 

Pas de deux & Co

Pas de détail encore sur cette soirée unique, sinon que le programme sera constitué de pas de deux marquants du répertoire du XIX et du XXe siècle. Une occasion de démarrer sa découverte des grands classiques et/ou d'admirer les talents de la compagnie. 

Le 15 février 2019, une représentation au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice. Musique enregistrée

 

Programme Stevenson/Petit/van Manen

Faut-il encore présenter L'Arlésienne de Roland Petit ? Ballet court mais intense, il montre la folie qui s'empare petit à petit de Frédéri. Une oeuvre majeure indispensable du répertoire qui offre deux beaux rôles aux interprètes. Hans van Manen est le pilier de la danse néo-classique néérlandaise, boudée à tort en France. Voici sa pièce efficace Five Tangos, ou la rencontre de la danse classique et de la musique de tango de Piazzola. Place enfin à Trois Préludes de Ben Stevenson, un duo néo-classique exigeant sur une rencontre amoureuse.

Du 12 au 21 avril 2019, six représentations à l'Opéra Nice Côte d'Azur. Musique enregistrée

L'Arlésienne de Roland Petit

Cassandra de Luciano Cannito

Le chorégraphe Luciano Cannito est un habitué du Ballet Nice Méditerranée. Il y présente cette saison son ballet Cassandra, inspiré du roman Kassandra de Christa Wolf, qui dénonce sur fond de guerre troyenne, les discours de propagande des dirigeants toujours prompts à déclencher des guerres. Face aux mensonges politiques de ceux qui veulent écrire l’histoire en manipulant les masses, les femmes font souvent preuve de lucidité et d’héroïsme. C’est le cas de Cassandre qui possède le don de vision mais qui n’est hélas jamais prise au sérieux. Celle-ci pressent le drame qui va bientôt s’abattre sur son village (l’introduction de la télévision). Rien ne pourra empêcher la disparition de l’identité culturelle de ce petit coin de Sicile, pas même son amour pour le jeune Énée. 

Les 28 et 29 juin 2019, deux représentations aux Arènes de Cimiez. Musique enregistrée

 

Toutes les informations pratiques et les tarifs sont à retrouver sur le site du Ballet Nice Méditerranée.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial