Saturday, Oct. 20, 2018

Soirée Forsythe : qui voir danser sur scène ? [Ballet de l’Opéra de Paris]

Ecrit par :

1 décembre 2012

|

Catégorie :

Parallèlement à Don Quichotte, une soirée William Forsythe/Trisha Brown se tiendra pour les Fêtes au Palais Garnier. La Première arrivant le lundi 3 décembre, place à un habituel petit tour des distributions. Qui sont globalement intéressantes, voir enthousiasmantes. Encore une fois, le programme contemporain semble avoir plus d'attraits sur le papier que le grand ballet classique donné en face. Problème de génération, de fonctionnement ? Je suis ravie d'avoir de très belles distributions pour cette soirée Forsythe, chorégraphe que j'admire, mais tout de même, cela soulève quelques questions.

Ces distributions sont très variées et changeantes. il y a pas mal de jeunes solistes que l'on aime bien voir dans ce genre de répertoire, les bonnes surprises devraient être au rendez-vous. Globalement, je n'ai pas vraiment d'avis tranchés sur les distributions à voir ou non pour ces ballets, toutes ont leur intérêt. Même si Agnès Letestu, Nicolas Le Riche, Marie-Agnès Gillot, Amandine Albisson ou Alice Renavand seront à ne pas rater dans leur pièce respective.

In the Middle, somewhat elevated (William Forsythe)

Pas d’Étoile pour cette reprise très attendue de l'un des chefs-d’œuvres de William Forsythe. Un peu surprenant sur le papier, mais ce serait une volonté de la direction. Personnellement, je n'ai rien contre, même si je n'aurais pas boudé Aurélie Dupont. Mais c'est vrai, c'est un ballet qui a été créé avec la jeune génération de l'époque, ça ne semble pas illogique de continuer en 2012.

Entre les trois distributions principales, je n'ai vraiment pas de préférence. Chacune mélange des solistes à la forte personnalité et de jeunes danseurs qu'il sera intéressant de voir dans un ballet aussi exigeant.

Aurélia Bellet, Alice Renavand, Valentine Colasante, Laurène Lévy, Eléonore Guérineau, Charlotte Ranson, Vincent Chaillet, Marc Moreau et Daniel Stokes : les 3, 8 et 9 décembre. Avec moult variantes les 25, 28, 30 et 31 décembre.

Depuis son formidable Bhakti III au dernier Concours de promotion, j'ai vraiment découvert Aurélia Bellet, et je suis curieuse de la voir dans un rôle de premier plan. Alice Renavand a tout pour y être formidable, et Valentine Colasante sera sûrement très motivée pour montrer ce qu'elle sait faire après sa nomination. Beau trio d'hommes aussi, avec de fortes personnalités.

_In-the-Middle-somewhat-elevated.jpg
Amandine Albisson, Sabrina Mallem, Caroline Robert, Eléonore Guérineau, Letizia Galloni, Lydie Vareilhes, Audric Bezard, Simon Valastro et Axel Ibot : les 5, 6, 11, 14, 17, 24, 27.

Peut-être ma distribution coup de coeur s'il fallait vraiment en choisir une. Je pressens qu'Amandine Albisson va être explosive, cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu Audric Bezard en soliste, et je suis vraiment curieuse de voir ce que peut donner Eléonore Guérineau dans ce type de danse. J'apprécie en fait chaque artiste de ce groupe, et le mélange devrait être plutôt intéressant.

Valentine Colasante, Christelle Granier, Emilie Hasboun, Lydie Vareilhes, Juliette Hilaire, Charlotte Ranson, Fabien Revillion, Alexandre Gasse et Maxime Thomas (avec moult variantes) : les 12,  15, 18, 20, 21, 22 et 29 décembre.

C'est peut-être la distribution des challengers. Valentine Colasante doit prouver son nouveau statut, et Emilie Hasboun n'était jusqu'àlors jamais distribuée en soliste. Là encore, je suis impatiente de les voir toutes les deux à l’oeuvre, elles peuvent donner de belles surprises. Pour les hommes, Fabien Revillion devrait continuer sur sa lancée du Cunningham où il avait montré de si belles choses, et Maxime Thomas a là une sacrée opportunité. Tout comme Léonore Baulac, troisième fille dans quelques variantes. Cette jolie ballerine a du mal avec les concours, mais on la remarque sur scène.

O Zlozony / O Composite (Trisha Brown)

En toute honnêteté, ce ballet provoque chez moi un si abyssal ennui qu'il pourrait y avoir Mikhail Baryshnikov et Sylvie Guillem sur scène, ça me ferait le même effet. Et pourtant, que de distributions alléchantes sur le papier ! J'ai l'impression que les Etoiles de cette soirée se sont essentiellement concentrées sur cette chorégraphie, et comment dire, n'avoir que ça pour voir danser Aurélie Dupont, je trouve ça très frustrant. Malgré l'alignement de beaux noms, ne vous fiez pas à ce ballet pour choisir votre date, mais plutôt à celui du dessus et du dessous.

Aurélie Dupont Nicolas Le Riche et Jérémie Bélingard : les 3, 5, 6, 20, 21, 24 et 31 décembre. Pour Nicolas, parce qu'on ne va plus le voir bien longtemps. Avec Isabelle Ciaravola le 9 décembre.

Isabelle Ciaravola, Aurélien Houette et Marc Moreau : les 18, 22, 27 et 29 décembre. Pour le retour d'Isabelle sur scène.

Muriel Zusperreguy, Aurélien Houette et Alessio Carbone : les 8, 11 et 12 décembre. Avec Christophe Duquenne les 14, 15 et 17 décembre. Avec Mélanie Hurel les 25, 28 et 30 décembre.

_O-Zlozony_O-Composite.jpg
Woundwork 1
(William Forsythe)

Je ne connais pas ce ballet, je me base donc pour ces distributions uniquement sur mes préférences personnelles. Sur le papier ça en jette en tout cas.

Marie-Agnès Gillot, Eleonora Abbagnato, Nicolas Le Riche et Benjamin Pech : les 5, 14, 27, 29 et 30 décembre. Avec Isabelle Ciaravola les11 et 17 décembre.

Ça, c'est un quatuor ! Quatre personnalité incroyables et très différentes réunies sur une même scène, je suis preneuse.

Agnès Letestu, Isabelle Ciaravola, Mathieu Ganio et Hervé Moreau : les 20 et 21 décembre. Avec Nicolas Le Riche à la place de Mathieu Ganio les les 3 et 6 décembre. Avec Laëtitia Pujol à la place d'Isabelle Ciaravola les 24 et 31 décembre.

Il devrait être très intéressant de comparer Agnès Letestu et Marie-Agnès Gillot, danseuses si différentes, dans ce même rôle. On a là encore un très beau quatuor. C'est décidément un plaisir de voir Hervé Moreau danser de nouveau, et sa prestation devrait à ne pas être ratée.

Emilie Cozette, Laëtitia Pujol, Mathieu Ganio et Benjamin Pech : les 25 et 28 décembre. Avec Christophe Duquenne à la place de Mathieu Ganio les 8, 15 et 22 décembre. Avec Isabelle Ciaravola à la place de Laëtitia Pujol le 18 décembre. Avec Eleonora Abbagnato et Nicolas Le Riche à la place de Laëtitia Pujol et Mathieu Ganio les 9 et 12 décembre.

Un quatuor multiforme qui pourrait être très différent selon les variantes.

Woundwork-1.jpg

Pas. / Parts (William Forsythe)

Vous allez rire, il n'y a pas une distribution semblable sur toutes les dates.

Marie-Agnès Gillot, Nolwenn Daniel, Eleonora Abbagnato, Sabrina Mallem, Stéphanie Romberg, Juliette Hilaire, Caroline Robert, Caroline Bance, Jérémie Bélingard, Audric Bezard, Aurélien Houette, Christophe Duquenne, Sébastien Bertaud et Yannick Bittencourt : les 3, 6,  20, 21, 24, 25, 28 et 31 décembre.

Marie-Agnès Gillot sur du Forsythe, ça doit en jeter un peu, non ? J'aime bien sa suite de filles et son cortège de garçons (encore Jérémiiiiiiie) (on ne se refait pas), de chouettes personnalités encore une fois. Je suis au passage ravie de revoir régulièrement Eleonora Abbagnato, c'est décidément une danseuse qui avait manqué.

Agnès Letestu, Mélanie Hurel, Pauline Verdusen, Sabrina Mallem, Valentine Colasante, Emilie Hasboun, Christelle Granier, Eléonore Guérineau, Simon Valastro, Audric Bezard, Aurélien Houette, Julien Meyzindi, Adrien Couvez et Yannick Bittencourt : le 8 décembre. Variantes les 9, 12, 15, 19, 22 et 29 décembre. 

Là encore, la comparaison devrait être intéressante, avec deux distributions qui devrait donner un ballet très différent. J'aime bien l'idée d'y voir Pauline Verdusen, que l'on a finalement assez peu vu en soliste, et encore moins dans un répertoire plus contemporain.

Stéphanie Romberg, Muriel Zusperreguy, Christelle Granier, Laurène Lévy, Aurélia Bellet, Juliette Hilaire, Caroline Robert, Eléonore Guérineau, Alessio Carbone, Yannick Bittencourt, Alexandre Gasse, Fabien Revillion, Maxime Thomas et Alexandre Carniato : le 5 décembre. Variantes les 11, 14, 17, 27 et 30 décembre.

C'est le grand retour de Stéphanie Romberg, absente depuis plusieurs mois. Je connais très mal cette danseuse, une bonne occasion de se rattraper.

Pas.___Parts.jpg
Voilà pour ce essai d'y voir plus clair dans ces distributions (qui de toute façon devraient, si l'on se fie au statistiques, allégrement changer au fil des jours). Et vous, quelle distributions allez-vous voir ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(8) commentaires

  1. Le petit rat
    1 décembre 2012 at 13 h 06 min

    A la générale d'hier on a eu dans woundworks Le Riche Ciaravola Letestu Moreau et dans Pas/Parts Meyzindi remplaçait Duquenne

  2. Joël
    2 décembre 2012 at 8 h 15 min

    Stéphanie Romberg était déjà distribuée dans le Cunningham :-)

  3. mina
    2 décembre 2012 at 18 h 07 min

    Je vous trouve bien optimiste...ces distributions me paraissent plus inquiétantes que savoureuses.. mais bon, pas de mauvais esprit !
    En tous cas rien qui me fasse rêver, surtout quand je vois Aurélie Dupont sacrifiée sur le piètre autel de O Composite , et les jeunes, oui, mais certains, pas ce bazar...enfin, à suivre .

  4. Joelle
    2 décembre 2012 at 20 h 02 min

    Ayant pris des places pour le 29 décembre, notre pioche semble pas mal sur le papier ! Ce sera une première expérience "contemporaine/moderne", alors on croise les doigts ! ;)

  5. Lou
    3 décembre 2012 at 10 h 23 min

    C'est vrai que moi j'ai un billet pour le trio Colassante Granier Hassboun.
    Je déprime grave !

  6. Amélie
    3 décembre 2012 at 12 h 26 min

    @ Le Petit Rat : Je sens que les distributions ne vont pas cesser d'évoluer, ce doit être un vrai casse-tête là-bas.

    @ Joël : Mais oui ! Et en plus je l'avais bien aimé, ça me perturbe toutes ces distribs. ;)

    @ Mina : Je suis plutôt optimiste sur cette série. Le bazar semble plus inquiétant, avec des groupes sûrement formés à la dernière minute, et ça ne devrait pas s'arranger.

    @ Joëlle : Je suis curieuse de connaître vos impressions ! Forsythe est vraiment facile d'accès, et utilise pas mal le langage classique... en le poussant dans ses limites.

    @ Lou : Moi, je lui laisse sa chance !

  7. Joelle
    3 décembre 2012 at 15 h 34 min

    J'espèe que Forsythe est effectivement facile d'accès, car nous emmenons à l'Opéra ce jour-là deux de nos amis pour qui ce sera une totale première fois (1ère fois à l'Opéra Garnier, 1ère fois pour un ballet, et donc encore plus 1ère fois pour du "contemporain"....). Je croise les doigts... ;) Je ne veux pas me faire reprocher une dépense coûteuse.... mais je crois que rien que le décor et l'atmopshère vont beaucoup leur plaire !

  8. sophie
    5 décembre 2012 at 22 h 49 min

    Petit aperçu de cette soirée (3 décembre première)
    Permettez-moi une petite précision. Le style de Forsythe est plutôt néo-classique. C'est d'ailleurs pour ça que le style va si bien à l'Opéra. N'oublions pas le travail de pointes omniprésent dans ses ballets. Bien que la musique, elle, soit résolument contemporaine.
    In the middle "nouvelle génération " : très intéressant et toujours aussi percutant.
    O Composite: Très beau moment de poésie (contemporain celui-ci) avec trois interprètes de talent.
    Woodworks : Mon seul bémol. Je n’ai pas vraiment accroché.
    Pas Part : Très bon choix pour finir la soirée. Beaucoup d’énergie. C’est vivifiant ! (pas de stéphanie romberg, peut être des changements de distributions ?)
    Mention spéciale pour Eleonora Abagnato(les retrouvailles dans Pas Part), Valentine Colasante (in the middle et Pas Part. Belle découverte. Belle technique et pleine d’énergie), Alice Renavand (pour sa présence, in the middle), Juliette Hilaire (séductrice dans Pas Part.)
    Chez les garçons : Vincent Chaillet(in the middle) et Jérémie Bélingard(Pas Part et O Composite). Très beaux tous les deux dans un style très différent.
    J’ai adoré !

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial