Friday, Oct. 19, 2018

[PHOTOS] Les adieux d’Aurélie Dupont

Ecrit par :

19 mai 2015

|

Catégorie :

Aurélie Dupont, Étoile du Ballet de l'Opéra de Paris, a fait officiellement ses adieux à la scène le 18 mai 2015, dans le ballet L'Histoire de Manon de Kenneth Mac Millan. Elle dansait aux côtés de Roberto Bolle.

Revivez l'ambiance du spectacle avec un diaporama des saluts, qui mélange clichés du photographe officiel et les plus belles photos prises du public (cliquer sur la première vignette et faire défiler).

 

Aurélie Dupont entre en 1983 à l'École de de Danse de l'Opéra de Paris, et dans le corps de ballet de la compagnie en 1989. Elle est promue Coryphée en 1991, puis Sujet en 1992. Cette même année, elle danse l’une des trois Ombres dans La Bayadère de Rudolf Noureev.

En 1993, Aurélie Dupont reçoit le Prix du public/AROP. Puis elle danse le Pas de deux des paysans de Giselle (d’après Coralli et Perrot), Sanguin dans Les Quatre tempéraments de George Balanchine ainsi que Tchaikovski-pas de deux (Balanchine) et Gamzatti lors des soirées Jeunes danseur-se-s, le Pas de six de Napoli (Bournonville), In the Middle Somewhat Elevated (Forsythe), Études (Lander), une des deux Amies et la Demoiselle d’honneur dans Don Quichotte (Noureev)...

Aurélie Dupont devient Première danseuse en 1996 et obtient ses premiers rôles : elle est Clara dans Casse-Noisette (Noureev), la Jeune Fille dans Le Loup (Petit), Marie dans Annonciation (Preljocaj) et Le Printemps dans The Four Seasons (Robbins). Elle danse également le Grand pas classique (Gsovsky), le Pas de deux des écossais de La Sylphide (Lacotte), Manon dans L’Histoire de Manon (MacMillan), Raymonda, Kitri dans Don Quichotte, Gamzatti dans La Bayadère (Noureev), Soir de fête (Staats)...

À l’issue de la représentation de Don Quichotte (Noureev), le 31 décembre 1998, Aurélie Dupont est nommée Danseuse Étoile.

Elle a depuis ajouté à son répertoire : Capriccio/Rubis, Symphonie en ut, Violin Concerto, Concerto Barocco, Agon (Balanchine), Giselle (d’aprèsCoralli et Perrot et dans la version de Mats Ek), La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), Suite en blanc, Les Mirages (Lifar), Sylvia, Le Songe d’une nuit d’été (Neumeier), La Belle au bois dormant, Cendrillon, Nikiya dans La Bayadère, Roméo et Juliette, Le Lac des cygnes (Noureev), Carmen (Petit), Le Parc (Preljocaj), In The Night, En Sol, Dances at a Gathering (Robbins).

Aurélie Dupont a participé à plusieurs créations à l'Opéra de Paris : Rythme de valses (Petit, 1994), Musings (Kudelka, 1997), Casanova (Preljocaj, 1998), Le Concours – rôle de Ada(Béjart, 1999), Perpetuum (Naharin, 2000), Stepping Stones, Bella Figura (Kylián, 2001), Liebeslieder Walzer (Balanchine, 2003), Il faut qu’une porte (Kylián, 2004), O zlozony/O composite (Brown, 2004), La Dame aux camélias (Neumeier, 2006), Amoveo (Millepied, 2006, 2009), Roméo et Juliette (Waltz, 2007), Siddharta - rôle de l’Eveil (Preljocaj, 2010), L’Anatomie de la sensation (McGregor, 2011), Psyché - rôle-titre (Ratmansky, 2011), Boléro (Cherkaoui-Jalet, 2013).

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial