Monday, Sep. 23, 2019

Grande de Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons – Après la chute…

26 février 2019

|

Catégorie :

Ils sont revenus ! Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons sont au 104 pour la troisième saison consécutive avec leur spectacle Grande. Soit une performance délirante artistico-circassienne absolument déjantée qui va à tout berzingue, ouvrant un univers où se côtoient des costumes kitschissimes, une machine à laver, un toboggan géant et tout un fouillis d’objets plus improbables les uns que les autres. Une œuvre déjà culte créée en 2016 et qui fait le plein partout où elle passe. Et pour cause : plaisir maximal garanti !

Le succès du spectacle Grande aurait pu s’arrêter tragiquement le 4 octobre 2017. Ce soir là au 104, après une demi-heure de spectacle, Tsirihaka Harrivel chute brutalement de 7 mètres de haut, du cintre où il est mal accroché. Le pantalon se déchire et l’acrobate se réceptionne sur la cuisinière qui  fait partie du décor. Sa partenaire le rejoint, les pompiers accourent, un paravent l’isole sur la plateau et le public quitte la salle pétrifié. Mais il y a des miracles dans l’univers du cirque et de l’acrobatie extrême. Et miraculeusement, Tsirihaka Harrivel s’en sort quasiment indemne. Un mois plus tard, il remonte sur scène pour poursuivre la tournée de Grande. Pour ce retour au 104, le couple a voulu faire de la première une soirée spéciale jouée pour les spectateurs et spectatrices qui étaient présentes ce soir-là : " Il y avait quelque chose à réparer ensemble et à continuer" expliquent Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons. Ils ont été tous re-contactés par l’équipe du 104 et tous ceux qui ont pu sont revenus. Ils racontent ce souvenir de ce spectacle qu’ils n’oublieront jamais. "C’était traumatisant sur le moment mais c’est une chat et il s’est parfaitement réceptionné", raconte ainsi une spectatrice revenue voir Grande pour finir l’histoire.

Raconter Grande relève du défi. Du cirque ? Oui, bien sûr, puisque Tsirihaka Harrivel se hisse de manière récurrente et dans différentes positions vers le plafond pour rejoindre ce toboggan d’où il rejoint la terre ferme. Mais Grande, c’est avant tout un spectacle pour lequel les deux artistes ont inventé leur forme propre. Le tout se divise en huit tableaux mais le duo préfère parler de revue et le terme convient parfaitement. On est là dans une sorte de cabaret punk  qui débute par un strip-tease ébouriffant de Vimala Pons comme on n’en a jamais vu. À chaque nouvelle revue, ils remontent le temps de la précédente aux manettes des claviers où se joue en direct la bande-son. Ils ne cessent de se débattre avec des objets du quotidien dont une cuisine toute équipée où Vimala Pons réalise un ballet furieux et désopilant. Tout va vite, très vite et ils ne cessent de courir et faire le tour au pas de course de ce bric-à-brac  dont on redoute à chaque fois qu’il les submerge. Mais non ! Le désordre insensé qui règne sur scène n’est que la face apparente d’un spectacle réglé au millimètre. Dans le public, on a les yeux écarquillés car Grande est une machine à surprendre à chaque instant.

"Finalement, on a décidé de recommencer le spectacle…et comme d’habitude par la fin", avait lancé d’entrée Tsirihaka Harrivel. L’émotion était palpable, presque visible entre la scène et le plateau pour cette représentation unique qui valait réparation artistique. Beaucoup de plaisir, de gaieté et de bienveillance aussi qui vous réconcilient avec le monde extérieur quand vous vous pensiez fâchés !    

Grande- Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons

 

Grande et et par Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons au 104. Mardi 19 février 2019. À voir jusqu'au 2 mars, en tournée à la Réunion et au Québec

 

Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial