Wednesday, Oct. 16, 2019

Tanztheater Wuppertal – Since She de Dimitris Papaioannou

15 juillet 2019

|

Catégorie :

Le bel hommage du Théâtre de la Ville à Pina Bausch, en association avec le Théâtre de Chaillot et La Villette, a eu pour point d’orgue la création de Dimitris Papaioannou avec le Tanztheater Wuppertal. Créée le 12 mai 2018,  Since She est la toute première pièce jouée et dansée par la compagnie qui n’a pas été conçue par Pina Bausch, dix ans après la mort de la chorégraphe. Le plasticien  et chorégraphe grec a façonné une œuvre très personnelle, ancrée dans son propre univers mais où l’on détecte  l’esprit de la chorégraphe allemande dans l’union intime de la danse et du théâtre. Since She est un spectacle d’une indicible beauté qui livre un nouveau souffle au Tanztheater Wuppertal.

Since She de Dimitris Papaioannou - Tanztheater Wuppertal

Il y avait sans doute comme une évidence pour la compagnie de Pina Bausch  à inviter Dimitris Papaioannou. Certes, son esthétique est bien différente de celle de la chorégraphe allemande. Dimitris Papaioannou est d’abord un plasticien  qui est passé par l’école des Beaux Arts d’Athènes. Mais ce qui le relie fondamentalement à Pina Bausch, c’est son souci constant de rechercher de nouvelles formes et de créer des spectacles qui ne se limitent pas à un aspect formel. Comme Pina Bausch, Dimitris Papaioannou associe les danseuses et les danseurs au processus de création. La chorégraphe allemande soumettait avec bienveillance les artistes du Tanztheater Wuppertal à la question avec une liste d’interrogations devant donner du sens aux mouvements. Dimitris Papaioannou n’est pas un homme de mots et il préfère toutes sortes d’objets en bois, en métal, en plastique, invitant les interprètes à jouer, à en jouer pour trouver  des résonances. Et quand Pina Bausch aimait à aller puiser dans le quotidien l’inspiration et l’élan créatif d’un spectacle, Dimitris Papaioannou se nourrit de la mythologie et de métaphysique.

Since She de Dimitris Papaioannou - Tanztheater Wuppertal

Since She ne déroge pas à la règle. Et ce que l’on voit sur scène, c’est bien le monde singulier  du chorégraphe grec en étroite filiation avec The Great Tamer, son précédent spectacle. On y repère le même goût pour mêler absurdité et images choc, références aux mythes et à la philosophe pour en faire un spectacle total constamment loufoque et poétique. Loin de l’univers de Pina Bausch. Et pourtant, elle est partout. Par exemple dans ces chaises qui sortent avec les artistes côté jardin de l’avant-scène et sur lesquelles ils sont juchés, pour former une chaîne qui avance petit à petit. La chaise, objet devenu iconique au Tanztheater Wuppertal : que ce soit celle où Pina pouvait rester des heures entières en créant un spectacle ou celles de l’empilement de Café Müller. Cette scène d’ouverture de Since She est d’une puissance absolue. Elle donne la tonalité du spectacle et trace le chemin que nous sommes invités à suivre et sur lequel nous croisons une divinité, perchée tout en haut d’un amoncellement de matelas qui forment comme un Parthénon. On y grimpe ou on en glisse. On repère le goût de Dimitris Papaioannou pour le corps fragmenté, mis à nu ou monstrueusement multiplié. Le mouvement et la danse ne sont jamais premiers chez le chorégraphe grec, ils naissent de la nécessité de la situation.

Le Tanztheater Wuppertal s’est littéralement fondu dans l’univers de Dimitris Papaioannou. Beaucoup des 17 danseuses et danseurs sont des nouveaux-venus, mais on regarde avec une infinie tendresse Ruth Amarante, danseuse historique de la troupe, qui a accompagné la plus grande partie des créations de Pina Bausch. Since She est un spectacle plastique et mouvant où affleure constamment le souci de la beauté. Dimitris Papaioannou ne livre jamais de réponses dans ses spectacles, se contentant d’ouvrir des chemins et des possibles. Et ce faisant, il réinvente la danse-théâtre d’aujourd’hui.

Since She de Dimitris Papaioannou - Tanztheater Wuppertal

 

Since She de Dimitris Papaioannou par le Tanztheater Wuppertal à la Grande Halle de la Villette. Avec Ruth Amarante, Michael Carter, Silvia Farias Heredia, Ditta Miranda Jasjfi, Scott Jennings, Milan Kampfer, Blanca Noguerol Ramirez, Breanna O'Mara, Franko Schmidt, Azusa Seyama, Julie Anne Stanzak, Oleg Stepanov, Julian Stierle, Michael Strecker, Tsai-Wei Tien Stephanie Troyak et Ophelia Young. Mardi 9 juillet 2019. À voir en tournée en Italie en septembre

 

Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial