Friday, Nov. 22, 2019

Kamuyot d’Ohad Naharin – Compagnie Grenade

Ecrit par :

25 octobre 2019

|

Catégorie :

Connue pour ses interprétations d'œuvres de chorégraphes au style très différent, la compagnie Grenade dirigée par Josette Baïz, s'attaque à Kamuyot, pièce de Ohad Naharin créée pour la Batsheva - The Young Ensemble en 2003. Les 13 jeunes interprètes se coulent avec beaucoup de brio dans la technique Gaga et cette chorégraphie au rythme enlevé. Une pièce festive, joyeuse qui donne des fourmis dans les jambes au public. Au point de quasi toutes et tous finir sur scène pour un final survolté.

Kamuyot d'Ohad Naharin - Compagnie Grenade (en répétitions)

Au lieu de créer une nouvelle pièce pour sa compagnie de danseurs et danseuses professionnelles (issus en partie du groupe Grenade constitué de semi-pros  âgés de 7 à 18 ans), Josette Baïz a eu l'idée de demander au chorégraphe Ohad Naharin de lui transmettre Kamuyot. Cette pièce a été composée à partir de deux de ses créations précédentes, Moshe (1992) et Mamootot (2003), un classique de la Batsheva Dance Company. L'occasion pour Josette Baïz de "remonter une pièce intégrale permettant à [ses jeunes interprètes] de s'immerger totalement dans l'écriture d'un chorégraphe".

Un grand coup de sifflet déchire la silence. Jupes écossaises et collants colorés et troués pour les filles, pantalons de costume noir ou à carreaux et chemises blanches pour les garçons, ils déboulent dans un carré de scène entouré par les gradins du public. Avant même que le spectacle ne démarre, quelques uns côtoyaient déjà les spectateurs en étant assis à côté d'eux, faisant mine de  se préparer à assister à leur propre spectacle. L’originalité de cette pièce est ce qui se noue entre le public et les interprètes cohabitant dans le même espace. Certain.es fixent de manière intense l'une ou l'autre, lui tendent la main pour l'inviter à les rejoindre sur la scène, esquissent ensemble un pas de danse. Un réel moment de partage, de communion.

Kamuyot d'Ohad Naharin - (par la Batsheva - The Young Ensemble)

La bande-son (de Lou Reed en passant par le reggae, l'électro ou les génériques de séries TV cultes) est l'un des éléments qui contribue à rendre cette pièce résolument festive. Les jeunes danseurs et danseuses de Grenade s'approprient avec beaucoup d'abattage le style Gaga qui libère les corps et les fait passer par différents états émotionnels. Dans sa note d'intention, Josette Baïz souligne son envie d'ouvrir ses interprètes "à une danse fluide et puissante, de révéler leurs personnalités, leurs potentiels créatifs et enfin de pousser leurs qualités techniques au maximum". Pari réussi !

Des séquences statiques en silence succèdent à des passages plus impétueux où chacun.e doit se mettre à l'écoute du reste du groupe. Comme souvent dans les pièces d'Ohad Naharin, la place de l'individu dans un collectif est questionnée. Que peuvent-ils s'apporter mutuellement ? Des questionnements essentiels également dans l'ADN du groupe et de la compagnie Grenade. On comprend ainsi le choix judicieux de Josette Baïz de s'être frottée avec sa compagnie constituée de personnalités si différentes et complémentaires à cette partition aux vibrations si communicatives.

Kamuyot d'Ohad Naharin - Compagnie Grenade (en répétitions)

 

Kamuyot d'Ohad Naharin par la Compagnie Grenade de Josette Baïz au Théâtre de Chaillot. Avec Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Artémus Grolleau-Birotteau, Lola Kervroedan, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Remy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee et Anthony Velay. Mercredi 16 octobre 2019. À voir en tournée en France en 2020.




 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial