Sunday, Nov. 17, 2019

Le joyeux univers post-apocalyptique deMachine de Cirque

30 octobre 2019

|

Catégorie :

Machine de Cirque, c'est leur nom ! Soit cinq jeunes gens venus du Québec, l'autre pays du cirque. La compagnie a été créée en 2013 par Vincent  Dubé qui a rassemblé cette fine équipe d'acrobates et de jongleurs pour un spectacle hilarant et virtuose, rythmé par la batterie et les instruments de Frédéric Lebrasseur, musicien échevelé qui accompagne de sa musique les péripéties de ses camarades. De la planche coréenne aux quilles traditionnelles, Machine de Cirque nous emmène en voyage dans son univers post-apocalyptique qui est tout sauf sinistre.

Machine de Cirque

Si l'on se fie à la feuille de salle, ces cinq jeunes gens seraient des rescapés 15 ans après la fin du monde ou quelque chose qui y ressemblerait. Mais c'est surtout la scénographie et le dispositif mis en place sur le plateau qui prend des allures d'apocalypse, avec un grand échafaudage auquel sont attelés toutes sortes d'objets métalliques, des vélos improbables, des engrenages infernaux.

C'est dans ce bric-à-brac qu'évoluent durant 90 minutes Raphaël Dubé, Ugo Dario, Maxim Laurin et Elias Larsson. Et ça va à toute allure ! Mais s'ils prennent un plaisir malin à nous  faire croire à l'à peu près et à l'improvisation, tout est réglé au millimètre. Les sauts vertigineux, les pirouettes, le cerceau, rien n'est laissé au hasard. Ils se complaisent aussi avec gourmandise à être habillés presque comme vous et moi, mais dès qu'ils s'envolent, ils nous régalent, déclenchant cris de stupeur qui succèdent au rire. Car c'est aussi un spectacle drôle, plein d'humour, durant lequel les artistes n'hésitent pas à faire participer le public avec ou contre son gré, mais toujours avec drôlerie et élégance.

Machine de Cirque

Ils peuvent aussi à l'occasion devenir aimablement grivois dans un numéro d'une infinie cocasserie, où la serviette de bain sert d'agrès de circonstance. Dans ce numéro émane un esprit de camaraderie qui parcourt tout le spectacle, surtout quand l'un d'entre eux rate après avoir tout risqué. Dans ce cirque de poche, il y a ainsi quelque chose qui évoque la compagnie Archaos, qui instilla l'esprit punk dans le cirque, mais aussi une poésie de l'humour qui fait penser à Buster Keaton. Ce quintette exclusivement masculin se montre d'un bout à l'autre d'une immense générosité. 90 minutes de bonheur, qui pourrait refuser ?

Machine de Cirque

 

Machine de Cirque par la compagnie Machine de cirque à la Scala Paris. Spectacle écrit et mis en scène par Vincent Dubé et Yohann Trepanier, avec Elias Larsson, Raphaël Dubé, Maxim Laurin et Ugo Dario, accompagnés par Frédéric Lebrasseur - Vendredi 25 octobre 2019. Jusqu'au 3 novembre. À voir en tournée dans toute la France jusqu'en avril, à l'Olympia le 7 décembre.





 

Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial