Wednesday, Dec. 11, 2019

Ballet de l’Opéra de Lyon – Scenario de Merce Cunningham

17 novembre 2019

|

Catégorie :

Habitué à danser des ballets de Merce Cunningham, le Ballet de l'Opéra de Lyon ne pouvait passer à côté des festivités du centenaire de naissance du chorégraphe. La troupe a ainsi participé au portrait que consacre au maître américain le Festival d'Automne, avec un riche programme présenté au Théâtre du Châtelet en collaboration avec le Théâtre de la Ville. Pour cette soirée, la compagnie lyonnaise reprenait Summerspace et Exchange, deux pièces présentées  en juillet dernier lors du Festival Montpellier Danse, et faisait entrer à son répertoire Scenario, oeuvre tardive de Merce Cunningham élaborée à l'aide d'un logiciel numérique et habillée par la styliste japonaise Rei Kawakubo, la créatrice de Comme des Garçons, sur la musique de son compatriote Takehisa Kosugi. À l'orée des années 2000, le chorégraphe était encore dans un processus de recherche permanent, élargissant son champ esthétique en puisant du côté du Japon et des resources de l'informatique.

Scenario de Merce Cunningham - Ballet de l'Opéra de Lyon

Le Ballet de l'Opéra de Lyon est avec le Ballet de Lorraine l'une des  compagnies françaises - et sans doute mondiales - qui porte haut l'héritage de Merce Cunningham et sait le danser avec précision. Ce n'est pas le moindre des paradoxes que ce soit l'Europe qui aujourd'hui perpétue le mieux l'art du chorégraphe américain. Les Lyonnais l'ont encore prouvé de belle manière sur la scène du Théâtre du Châtelet avec Summerspace (1958) et Exchange (1978), deux pièces essentielles dans le répertoire de Merce Cunningham et qui gardent la marque de ses collaborateurs fétiches : le rideau de scène assorti aux costumes et signés du peintre Robert Rauschenberg pour Summerplace et ceux de Jasper Johns pour Exchange. Ces deux pièces sont un précis de l'art chorégraphique de Merce Cunningham, entre les sauts brefs et rapides en pas chassés, les arabesques penchées, les tours en l'air, les équilibres sur une jambe.

On repère facilement ce vocabulaire-là dans Scenario, même si on se retrouve avec cette pièce comme dépaysé en terrain connu. Cela vient tout d'abord des costumes que Merce Cunningham avait commandé à Rei Kawakubo. En 1997, la créatrice japonaise, reine de "l'antisfashion", règne sur le monde de la mode avec sa marque Comme des Garçons qui popularisa d'autres formes, des volumes augmentés loin des canons traditionnels occidentaux. On imagine que cet anti-style séduisit Merce Cunningham. Rei Kawakubo créât ainsi trois sets de costumes au coloris différents. Les danseurs et danseuses arrivent d'abord en tissu à rayures bleu pastel ou à carreaux verts. Ni pantalons, ni jupes mais  comme de gros coussins ajoutés sur différentes parties du corps, faux fessier ou faux-seins tous genres confondus. Loin de sembler monstrueuses, ces formes uniques - chaque costume est différent - nous montrent les corps et la chorégraphie sous un angle nouveau et révolutionnaire. Merce Cunningham casse l'image du danseur/de la danseuse et de ses lignes parfaites. Le corps se voit délesté de son centre de gravité habituel au profit d'un nouveau volume.

Scenario de Merce Cunningham - Ballet de l'Opéra de Lyon

Et l'art de Merce Cunningham s'en trouve transformé. Toutes les symétries semblent impossibles et le chorégraphe s'amuse à brouiller sa propre géométrie en ajoutant des mouvements académiques, des manèges infernaux à toute allure. L'effet est redoublé par le blanc cassé ou grisé de la scénographie et les lumières également conçues par Rei Kawakubo. Les séquences suivantes introduisent le noir puis le rouge dans les costumes.

Mais ce qui fait de Scenario une pièce révolutionnaire, c'est sa conception même. Merce Cunningham utilisa le logiciel Dance Forms pour créer les mouvements directement à l'aide d'un ordinateur. Les  mouvements de chaque partie du corps (jambes, bras, tête) furent imaginés séparément, puis assemblés en studio. Ce procédé modifia la synchronisation des interprètes rendant le mouvement encore plus complexe. Scenario fit sensation lors de sa présentation par la compagnie au Palais Garnier en 1998. 20 ans après, elle reste une oeuvre absolument moderne.

Scenario de Merce Cunningham - Ballet de l'Opéra de Lyon

 

Soirée Merce Cunningham par le Ballet de l'Opéra de Lyon au Théâtre du Châtelet ; Scenario de Merce Cunningham remonté par Andra Weber et Jamie Scott avec Jacqueline Bâby, Kristina Bentz, Caelyn Knight, Maëva Lassere, Coralie Levieux, Chiara Paperini, Lore Pryszo, Anna Romanova, Adrien Delépine, Tyler Galster, Albert Nikolli, Samuel Pereira, Leoannis Pupo-Guillen, Roylan Ramos, Raúl Serrano Núñez et Enk Sosa Sanchez. Également au programme : Summerspace et Exchange de Merce Cunningham. Jeudi 14 novembre 2019. À voir jusqu'au 20 novembre, puis les 13 et 14 décembre à la Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise.




 

Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial