Friday, Sep. 17, 2021

Miracles de Bouba Landrille Tchouda – Compagnie Malka

4 janvier 2021

|

Catégorie :

En dépit du confinement du printemps dernier qui a mis un coup d'arrêt brutal à la création, le chorégraphe et danseur Bouba Landrille Tchouda est parvenu au bout de sa nouvelles pièce Miracles - un titre on ne peut plus opportun !. Une oeuvre conçue pour et avec la danseuse Annelise Pizot venue de la danse contemporaine et des breakers Razy Essid dit Fever et Noah Mgbélé Timothée dit Ekilibro. Le chorégraphe invente avec ses trois comparses un voyage à travers leur souvenirs et les force à quitter leur zone de confort artistique pour aller vers un ailleurs, "un ailleurs qui deviendrait chez eux", confie le chorégraphe. Gavé d'énergie mais distillant une infinie douceur soulignée par les éclairages de Fabrice Crouzet, Miracles surfe sur une ligne de crête où la technique hip-hop, la danse contemporaine et l'art du cirque composent un récit intime et poétique. 

Miracles de Bouba Landrille Tchouda

Bouba Landrille Tchouda est entré dans la danse par le hip-hop, celui de la rue à Grenoble où il a grandi. Mais loin de se limiter à cet univers, le danseur n'a cessé d'enrichir sa palette en allant chercher vers d'autres techniques, celle de la danse contemporaine, de la capoeira à laquelle il s'initie au Brésil, aussi aux arts  du cirque. Ce métissage des styles produit avec Miracles une pièce singulière dans son vocabulaire et maitrisée d'un bout à l'autre. Il eut été facile pourtant de se contenter d'utiliser sur scène les qualités superlatives de ses interprètes. Annelise Pizot est une technicienne affutée dans la danse contemporaine. Quand aux deux breakers Razy Essid et Noah Mgbélé Thimothée, ce sont des champions du monde de battle, capables de marcher sur la tête dans les positions les plus improbables. Mais Bouba Landrille Tchouda les a conduits vers d'autres territoires, ceux de l'intime, en leur demandant d'apporter une photo de quelque chose qui leur tenait à coeur. Un moyen pour percer l'un des secrets de chacun.e afin de bâtir un récit chorégraphique personnalisé, obligeant les artistes à se livrer.

Dans cette écriture se glisse un quatrième acteur tout aussi central : un module géant en bois d'acajou, haut de plus de trois mètres qui ne quitte jamais la scène mais change de place et de forme en se désarticulant à volonté. Tout d'un bloc tel un monolithe lors du lever de rideau, il se transformera en aire de jeu pour skateboarders, pour finir brisé tel un bateau échoué. Les changements de forme de ce module imaginé par Rodrigue Glombard scande les différentes séquences. Il impose sa démesure d'entrée face à Annelise Pizot dans un solo de dos qui devient comme une corps-à-corps. Précise et élégante, la danseuse emporte ce combat qui est aussi celui que le chorégraphe lui fait mener contre sa timidité en lui imposant d'ouvrir le spectacle, seule sur scène. Et rien ne transparait de ce trac.

Miracles de Bouba Landrille Tchouda

La timidité sur scène n'est pas en revanche dans le répertoire de Razy Essid et Noah Mgbélé Timothée. Ces deux breakers sont des stars internationales, champions du monde de hip-hop. Aguerris à la scène, ce sont d'extraordinaires showmen. Si Bouba Tandrille Tchouda ne renonce pas à utiliser leur extraordinaire virtuosité, il leur écrit une partition plus sophistiquée, même quand Noah Mbgélé Timothée danse littéralement sur les mains. Le chorégraphe a imaginé pour lui un  duo en apesanteur avec Annelise Pizot, où son corps devient le seul support pour la danseuse qui jamais ne pose le pied à terre.

Cette représentation a eu lieu un mercredi d'octobre en matinée. Les enfants, venus assister à cette avant-première dans la salle Rive Gauche de Saint-Étienne-du-Rouvray dont Bouba Landrille Tchouda est artiste associé, ont paru médusés si l'on en croit le silence qui entoura la représentation, emportés par la danse et la musique imaginée par Yvan Talbot qui manie joliment les sons électro-acoustiques. C'était aussi un temps où l'on croyait encore possible de laisser les théâtres ouverts, même plus tôt, même moins nombreux. Las ! Il fallut bientôt refermer à nouveau les portes partout en France laissant les artistes orphelins du public. Quand nous renverrons-nous ? Nul le sait encore. Mais ce jour-là, Miracles pourra reprendre vie, si tout va bien dès le mois de mars à Voiron.

Miracles de Bouba Landrille Tchouda

Miracles de Bouba Landrille Tchouda au Théâtre Rive Gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray, avec Annelise Pizot, Razi Essid et Noah Mbgélé Timothée. Jeudi 15 Octobre 2020.

À voir en tournée le 12 mars 2021 à Voiron (sous réserve de la réouverture des lieux culturels). 

 



Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial