Friday, Dec. 9, 2022

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin – Ballet du Rhin

Ecrit par :

13 octobre 2022

|

Catégorie :

C'est par une création dédiée au jeune public - même si elle s'adresse à tous et toutes - que le Ballet du Rhin a démarré sa saison. Avec Le Joueur de flûte de Béatrice Massin, voilà un conte qui finit mal mais rempli de poésie, noir mais si drôle aussi, où le monde de l’enfance désarmant de facéties se fracasse sur la réalité triste du monde adulte. Malgré quelques problèmes de rythmes - parfois trop, parfois pas assez - et une danse baroque dans laquelle tous les artistes ne se fondent pas encore, cette nouvelle pièce séduit par son inventivité et sa finesse narrative. Pour petits et grands publics.

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin - Ballet du Rhin

Le décor - sol et mur de scène - rappelle les plafonds à caissons, évoquant la Renaissance dans laquelle puise Béatrice Massin pour sa danse. La chorégraphe est toujours un peu difficile à classer, si tenté que cet exercice à un sens pour qui que ce soit. Spécialiste des danses baroques, elle les mêle toujours dans ces pièces à une technique plus contemporaine, ou évoquant parfois la danse classique, qui s'est construite sur le baroque. Ce qui permet à beaucoup de compagnies de s'y glisser : ses propres danseurs et danseuses, les Petits rats de l'Opéra avec D'ores et déjà, ou ici le Ballet du Rhin, compagnie plus néo-classique.

Pour cette création estampillée "Jeune public", Béatrice Massin a tout naturellement choisi un conte, qui permet une trame narrative facile et rend plus naturel l'accès au spectacle à de jeunes spectateurs et spectatrices : ils y reconnaissent sur scène les adultes, les enfants et les "méchants"... qui sont un peu moins manichéens qu'attendus. D'ailleurs la chorégraphe n'a pas choisi un conte qui finit bien. Le Joueur de flûte, l'histoire qu'elle a choisi de mettre en scène, s'inspire d'une légende médiévale, parvenue jusqu'à nous par les Frères Grimm. La petite ville de Hamelin est un jour submergée par une terrible invasion de rats, qui dévorent tout sur leur passage. Un inconnu propose à la ville de les en débarrasser, en jouant de la flûte et en attirant les terribles rongeurs vers la rivière pour les y noyer. Mais une fois la tâche faite, les habitants refusent de le payer. Ce dernier se venge et, à l'aide de sa mélodie entêtante, attire tous les enfants de la ville qui disparaîtront pour toujours. Parfois, les livres de notre enfance créent une fin joyeuse, où le Joueur de flûte, pas rancunier, fait revenir les bambins une fois la somme payée. Mais point de happy-end dans la pièce de Béatrice Massin : les enfants sont emprisonnés, leur joie de vivre et leurs facéties si naïves disparaissent à jamais.

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin - Ballet du Rhin

 

Dix interprètes du Ballet du Rhin se glissent tour à tour dans la peau d'adultes de la cour, d'enfants jouant en toute innocence ou rats dévorant tout sur leur passage. Leurs costumes assurent la transition, mais plus encore leur danse. A la cour, ainsi, place à une danse baroque traditionnelle, avec une certaine retenue. L'on est là pour paraître, pour jouer le jeu de la sociabilité et du paraître à travers des pas codifiés. Lorsque les enfants sont en scène au début, la danse se fait bien plus vive, rappelant la vivacité du bas de jambe de la technique classique. À l'inverse, les rats vont bien plus vers une gestuelle contemporaine et ancrée dans le sol. Susie Buisson et Ryo Shimizu, les interprètes du Joueur de flûte toujours représenté comme un duo, ont encore une gestuelle propre, mêlant danse baroque et contemporaine plus aérienne. Et surtout bien plus théâtrale. Formidable d'expressivité, Susie Buisson notamment devient la pierre angulaire de la trame narrative. Personnage mystérieux tout d'abord, qui fait un peu peur, elle devient personnage providentiel ramenant la paix par son talent, puis profondément blessé par le manque de reconnaissance, enfin cruel et sans pitié. La danseuse se fond à merveille dans cette danse expressive, dessinant le concours de ce personnage plein de relief.

Et c'est justement ce qui manque parfois aux autres personnages. Ce qui semble dû, surtout, à quelques maladresses à s'approprier une danse baroque qui n'est pas forcément la leur. Ainsi les scènes de bal et de cour, dans la vraie tradition baroque, semblent presque un peu trop compassées, les artistes semblant encore chercher à s'approprier le mouvement pour pouvoir vraiment s'y exprimer avec. À l'inverse, la danse des enfants, bien plus vive et virtuose, semble couler de source et offrir une partition pleine de vie aux interprètes dès leur apparition. La scène des jeux - où les enfants créent tout un univers de cour de récréation avant de se retrouver pris au piège - est ainsi un petit régal d'inventivité et de surprises. Une réussite qui tient aussi à la bande-son. Durant tout le spectacle, elle mêle musique de Bach à celles des compositeurs contemporains Toru Takemitsu, John Zorn, notamment pour les apparitions des Joueurs de flûte. Dans cette scène, voilà un mix étonnant de la célèbre Suite pour orchestre de Bach, reprise à toutes les sauces : vocale, rock, reggae... Tout y passe ! Et ajoute aussi cette touche de fantaisie absolument charmante et séduisante.

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin - Ballet du Rhin

Rien n'est jamais vain chez Béatrice Massin. Ce Joueur de flûte devait voir le jour il y a deux ans, mais Covid oblige, la création a été repoussée jusqu'à cette rentrée. Beaucoup de pièces dans ce cas ont souvent souffert d'un trop-plein d'idées, presque usées par deux ans de recherche en attendant la réouverture des scènes. Ce n'est pas le cas ici. Toujours est juste, tout y a du sens, tout est là dans un but, rien ne vient juste pour décorer. Certaines scènes toutefois s'étirent un peu trop : la fameuse scène des jeux, aussi réussie soit-elle, se répète un peu. À l'inverse, les Joueurs de flûte disparaissent parfois un peu vite. Le rythme se casse un peu, mais n'enlève pas grand-chose au réel plaisir de découvrir cette pièce, pleine de fantaisie, de drôlerie et de petits frissons de peur, sachant tout de suite emmener son jeune public (et les autres) dans son monde. À tel point que, malgré les danseurs et danseuses encore parfois en retrait sur ce langage chorégraphique, l'on aimerait bien voir perdurer ce travail entre Béatrice Massin et le Ballet du Rhin. La rencontre, pas complètement aboutie, n'en reste pas moins très prometteuse.

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin - Ballet du Rhin

 

Le Joueur de flûte de Béatrice Massin par Ballet du Rhin. Avec Susie Buissonn et Ryo Shimizu (le Joueur de flûte), Deia Cabalé, Christina Cecchini, Noemi Coin, Cauê Frias, Di He, Erwan Jeammot, Khanya Mandongana, Mathis Nour, Leonora Nummi et Dongting Xing. Vendredi 30 septembre 2022 au Théâtre municipal de Colmar. 

Le Ballet du Rhin de retour en scène dès le 14 janvier 2023 avec la création Giselle de Martin Chaix.

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial