Wednesday, Mar. 22, 2023

[DañsFabrik 2023] – Nina Santes / Céline Cartillier / Miet Warlop

13 mars 2023

|

Catégorie :

L'édition 2023 de Dañsfabrik s'est achevée le 4 mars sur un bilan confortable. 80% de remplissage, c'est un très beau résultat pour ce festival marathon qui enchaîne les spectacles et les performances tout au fil de la journée, durant cinq jours. Fidèle à son credo, le Festival de Brest a fait la part belle aux artistes qui développent des problématiques d'aujourd'hui, veillant à ce que la parité soit respectée et que les artistes femmes, trop souvent en minorité ou invisibilisées, s'expriment en force. Dans le lot des propositions, Nina Santes offrait sa nouvelle création Peeling Back, un fascinant solo à huis clos, explorant les thématiques sous-jacentes à la question du corps des femmes par le prisme d'un salon de beauté fantasmé. Dans Haut-Fond, Céline Cartillier tente de mêler danse, musique et céramique dans un spectacle brouillon malgré quelques fulgurances. Quant à Miet Warlop, elle reprend pour le plus grand bonheur son spectacle mythique After All Springville, danse-théâtre en forme de farce sur-déjantée.

Peeling Back de Nina Santes

Après Jérôme Bel et Ntando Cele, continuons notre visite au festival DañsFabrik. Und édition nomade, alors rendez-vous dans les gigantesques ateliers des Capucins, naguère dédiés à la réparation des bateaux et transformés en un centre multiple, à la fois médiathèque, cinéma et salles de spectacle. On les rejoint par un téléphérique qui offre une vue spectaculaire sur la rade de Brest. Et c'est dans une salle des Capucins que Nina Santes débute sa trilogie intitulée Beauty Glow Tanning Studio, nom du salon de beauté dans lequel travaillait sa soeur au Canada. Lieu imaginaire puisque Nina Santes n'y est jamais allée, comme elle l'explique dans une note d'intention touffue et parfois absconse. Mais il n'est nul besoin de s'y attarder pour être immédiatement happé cette artiste singulière. Elle nous attend, frêle telle une poupée de porcelaine, un peignoir sur le  justaucorps qui enferme son corps. installée dans une structure de verre et de miroirs sans tain, entourée de toutes parts par le public.

Silhouette androgyne qui avance au ralenti dans un fatras d'accessoires. Dans ce premier épisode intitulé Peeling Back, Nina Santes interroge devant nous les codes et les fantasmes du salon de beauté et de l'image des corps qu'il véhicule. Ainsi en va de la technique du peeling censée permettre de faire peau neuve. Dans ces déambulations, elle se déleste de cette enveloppe pour faire surgir un autre corps plus libre. Le public interloqué est invité à participer à cette cérémonie quand Nina Santes distribue des flacons d'un mystérieux élixir. La danseuse chorégraphe nous conduit avec Peeling Back vers un monde onirique fascinant. Ce n'est que la première partie du voyage, deux autres suivront cd qui ne manque pas d'attiser notre curiosité.

Céline Cartillier a choisi aussi la forme du solo pour sa création Haut-Fond dans lequel elle mêle chant et danse, avec pour objet central de la scénographie un tour de potier. Il tourne déjà quand l'on pénètre dans la salle, frappé par de grands bouts de bois émettant un son métallique dans un mouvement perpétuel. De quoi être intrigué ! Céline Cartillier ancre son travail dans un matériau concret, terrien et poétique. Mais la promesse est difficilement tenue. Les premiers mouvements et l'installation d'objets mettent l'eau à la bouche. Quand Céline Cartillier parvient à instiller un mouvement avec son seul visage, elle hypnotise le public. Mais subitement, le spectacle se perd au tournant d'une séquence interminable du crissement d'un bâton sur le tour de potier. Le public est alors mis à l'épreuve et ne s'en remet pas.

After All Springville de Miet Warlop

Miet Warlop a fait frémir le dernier Festival d'Avignon avec One Song, qui fera l'ouverture du Festival d'Automne en 2023 au Théâtre du Rond-Point. En attendant, l'artiste belge revisite une de ses oeuvres cultes : After All Springville (Disasters and Amusement Parks). Qui 12 ans après sa création n'a rien perdu de sa modernité et sa radicalité. À l'instar de Marlene Monteiro Freitas ou de La Ribot, Miet Warlop compte au nombre de ces artistes puissantes qui créent un monde à leur image et à leur mesure. Identifier la nature de son travail est une équation complexe et que l'on ne peut pas résoudre. Du théâtre, de la danse, de l'acrobatie, des arts plastiques ? Tout cela à la fois mais aucun de ces genres ne saurait définir After All Springville.

On y voit une maison miniature avec porte et fenêtre. Dans une durée très ramassée - une quarantaine de minutes - Miet Warlop dépeint un récit surréaliste dans un univers méga-déjanté. Par la fenêtre de cette maison de papier s'expulse littéralement un jeune homme très propre sur lui, alors que les objets s'animent. Une table arrive sur talons aiguilles, un placard électrique prend sa liberté et finit par disjoncter pour toujours, un géant s'exprime dans la langue universelle des onomatopées. Cette série de catastrophes du quotidien engendre pourtant un rire irrésistible grâce à l'humour grinçant de Miet Warlop. After All Springville, pochade métaphysique qui réjouit l'âme et pose plein de questions sans avoir l'air d'y toucher sur notre place dans un espace  familier que l'on croit domestiquer. Les nouveaux interprètes de cette reprise sont tous splendides.

En 2024, Dañsfabrik rentre à la maison. Le Quartz de Brest  rouvrira ses portes à l'automne avec de nouveaux habits et une direction renouvelée. On peut assurément compter sur cette équipe artistique pour tracer son sillon et poursuivre ce travail de recherche fécond vers d'autres esthétiques, mettant en avant des artistes qui savent charrier les questionnements politiques et sociaux de l'époque. C'est en cela que ce festival est précieux.

AfterAll Springville de Miet Warlop

Festival Dañsfabrik

Peeling Back de et par Nina Santes. Mercredi 1er mars 2023 aux Ateliers des Capucins. À voir en tournée et au festival  June Events le 8 juin.

Haut-Fond de et par Céline Cartillier. Mercredi 1er mars 2023 à La Maison du Théâtre de Brest. À voir en tournée et au festival June Events le 8 juin 2023.

After All Springville Disasters and Amusement Parks de Miet Warlop. Mercredi 1er juin 2023 à La Maison du théâtre de Brest. À voir En tournée européenne

 



Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial