Tuesday, Oct. 15, 2019

Beyond Time par la compagnie U-Theatre – Un spectacle-rituel à l’ambition cosmique

Ecrit par :

17 septembre 2015

|

Catégorie :

La compagnie U-Theatre ouvre la saison 2015-2016 du Théâtre du Châtelet avec son spectacle Beyond Time, créé en 2011. Impressionnant-e-s interprètes que ces danseur-se-s taiwanais-es aux allures de moines et moniales, également musicien-ne-s, admirables praticien-ne-s d'arts martiaux, et qui se nourrissent d'une pratique régulière de la méditationBeyond Time se veut une exploration de ce qui transcende le temps humain, matière de notre existence et de notre rapport au monde. Comment rendre sensibles, partageables, l'état et les intuitions cosmiques auxquels conduit la méditation ? Comment dépasser l'opposition du matériel et du spirituel ?

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time - U-Theatre

Les interprètes d'U-Theatre présentent un spectacle aux allures de rituel, très déroutant sur une scène européenne. Le travail corporel et spirituel de la compagnie (entre extrême maîtrise et lâcher prise), est captivant. Est pleinement assumée la dimension sacrée de l'art : pour Liu Ruo-Yu, fondatrice de U-Theatre, "le spectacle est une représentation de ce que l'existence a de meilleur". L'art est là pour nous élever, sinon rien. Cependant, Beyond Time finit par laisser place à un certain ennui.

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time - U-Theatre

La faute peut-être à une structure trop peu rythmée et à une scénographie où le sublime parfois s'affaisse en kitsch. Les six tableaux s'enchaînent sans véritables contrastes, ce qui malheureusement a tendance à les affadir. "Averse", "Réverbération de la lune sur mille fleuves", "Vortex", ou encore "Au-delà du temps" : les noms des scènes sont pourtant très suggestifs, et leur couleur onirique est accentuée par les poèmes reproduits dans le livret du spectacle, et surtout par la scénographie.

Je pêchais dans l'air / Sur les bords de la Voie Lactée, / et par hasard j'ai tiré de l'eau des pas de danse / comme la pluie qui éclabousse et colore les nuées sans forme (extrait d' "Au-delà du temps")

Vêtu-e-s de costumes amples et sophistiqués blancs ou noirs, tournant comme des derviches et bondissant dans d'impressionnantes figures, les interprètes mêlent danse traditionnelle (dont certaines figures évoquent la danse indienne) et arts martiaux, comme le Tai-chi. Souples et fluides, leurs gestes rayonnent d'une forme de concentration intérieure. Un homme parfois s'avance seul, sur fond d'une lune polaire ou d'un rai de lumière. Les danses de groupe sont les plus réussies, de par une coordination telle qu'elle entre en résonance avec les spectateurs-rices. C'est lors de ces moments que Beyond Time parvient le mieux à suspendre le temps. Si le mouvement reste au coeur du spectacle, il est porté par une scénographie imposante quoique dépouillée, et par une musique hypnotique.

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time emprunte ainsi à de très nombreuses traditions, à la fois spectaculaires et cérémonielles, occidentales et orientales. L'unique décor est constitué de vidéos en trois dimensions : planètes bleu glacé, pluie-diamant, ou spirale sans fin, convoquent tout un imaginaire cosmique. Qui, lorsqu'il ne happe pas, se met soudain à ressembler à un jeu vidéo.... Certains effets visuels sont cependant très réussis. Par exemple, cette pluie se reflétant sur une scène devenue lac, qui par une illusion d'optique paraît s'élever lentement au rythme des tours du danseur. Mais les interprètes de Beyond Time frappent surtout par leur égale maîtrise du geste et de la musique. Pas d'autre musique que celle jouée sur scène, aussi belle à entendre qu'à regarder, tant les gestes des musicien-ne-s sont chorégraphiés.

La première scène, où quinze danseur-se-s/muscien-ne-s frappent sur de gigantesques tambours, tandis qu'immobile en un fendu de lionne, une femme fait résonner un gong, est saisissante. Troublante aussi par une esthétique guerrière à laquelle nous ne sommes plus habitué-e-s sur une scène européenne, mais qui conduit cependant à réfléchir sur l'aspect à la fois sacré et politique du spectacle vivant. Après tout, les corps de ballet de la danse classique sont-ils toujours si éloignés des marches militaires, ou de certains rituels religieux  dont les participants agissent à l'unisson ?

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time - U-Theatre

Nombreuses sont les images qui me resteront de ce spectacle. Je me souviendrai de ces bras s'élevant lentement dans une couronne qui n'a rien de classique (mais comment le peut-elle, quand presque rien dans sa forme n'en diffère ?), de ces hommes en longue robe blanche tournoyant sur eux-mêmes, de ces gongs descendant majestueusement sur scène. Nombreuses aussi sont les questions qu'il aura soulevées : profonde ambiguïté politique et métaphysique de la danse ; parenté insondable, mais irréductible altérité des cultures... Le sentiment cependant que quelque chose de ce spectacle me restait très étranger. À quel point s'agissait-il d'un spectacle, à quel point d'un rituel ? Sans doute l'intention de la compagnie U-Theatre était-elle en partie de nous faire partager une expérience spirituelle, mais ce n'est qu'à de très rares moments que je me suis sentie saisie par autre chose qu'une élégance esthétique certes très belle, mais un peu froideBeyond Time peine à dépasser sa dimension spectaculaire. Mais il donne en tout cas très envie de mieux connaître ces interprètes atypiques.

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time - U-Theatre

Beyond Time, par la compagnie U-Theatre au Théâtre du Châtelet. Lundi 14 septembre 2015.

 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial