Thursday, Feb. 27, 2020

Le Temps d’Aimer la Danse 2016 – Kader Attou et Poil de Carotte

Ecrit par :

17 septembre 2016

|

Catégorie :

Dernier jour au Temps d'Aimer la Danse de Biarritz pour Danses avec la plume. Au programme : Kader Attou en répétition, des vidéos de Billy Cowie et un nouveau Poil de Carotte.

poil-de-carotte_1

Poil de Carotte de Fábio Lopez

Après la canicule de la veille, le temps à est l'orage sur Biarritz en ce mardi 13 septembre. Mais il faut plus que quelques gouttes de pluies pour décourager le public, qui a ses habitudes et s'installe dans le jardin public pour la répétition de Kader Attou. Son spectacle Opus 14, déjà un classique, est donné le soir. La troupe fait quelques petits réglages, travaille quelques placements. Pas mal de monde sont présents sur scène. Même si Opus 14 a déjà été beaucoup dansé, il y a toujours quelques corrections à faire.

Il pleut donc sur Biarritz. C'est même la tempête sur le bord de mer, rafales de vent, sable dans les yeux et éclairs, tout y est. L'abri idéal peut être la médiathèque de Biarritz, qui organise quelques projections d'anciens documentaires durant toute la durée du festival. Aujourd'hui, il s'agit de L'homme qui danse de Valérie Urréa et Rosita Boisseau, diffusé en 2004 sur Arte. Il est curieux de voir combien le propos de ce film a vieilli en 10 ans. Peut-être parce qu'il part du principe qu'il y a naturellement une danse d'homme et naturellement une danse de femme, pensée qui va d'autant moins à la danse contemporaine (le principal sujet du film) où il n'y a pas forcément de technique sexuée. Les protagonistes contredisent souvent cette pensée d'ailleurs, notamment un chorégraphe allemand dont le nom m'échappe qui travaille dans un doc de Berlin sur les relations dominants-dominé.e.s, qui n'ont rien à voir avec le sexe des personnes. Un étage plus haut, c'est la découverte de Billy Cowie, chorégraphe écossais qui aime la vidéo. Avant d'entrer dans la salle, on enfile ses lunettes 3D. Les deux vidéos choisies, Tango de Soledad et T’es pas la seule, sont à la fois fun et décalées. Et mettent en avant deux magnifiques danseuses.

Répétition d'Opus 14 de Kader Attou

Répétition d'Opus 14 de Kader Attou

La pluie n'a pas totalement cessé, mais il faut partir pour le Colisée et la création Poil de carotte de Fábio Lopez et sa nouvelle compagnie Illicite. Ce jeune chorégraphe est chez lui à Biarritz. Ancien danseur du Malandain Ballet Biarritz, il se revendique d'une esthétique "académico-contemporaine", une technique basée sur la danse classique pour des oeuvres bien d'aujourd'hui. Fábio Lopez a choisi de revisiter Poil de carotte de Jules Renard, sur une musique créée par Thierry Escaich. Il n'est pas question ici d'une relecture narrative du roman, mais de créer une ambiance, disséquer le personnage d'un enfant peu aimé et rejeté.

Poil de carotte est d'abord un enfant, qui comme tous les enfants se crée un monde imaginaire. Le sien est peuplé d'animaux géants qu'il observe, qu'il martyrise ou qu'il adopte, qui deviennent ses compagnons de jeu. C'est un monde un peu inquiétant, surtout étrange. Fábio Lopez propose une danse néao-classique qui sait dire des choses, qui sait créer un univers bien particulier sans beaucoup de moyens scéniques. Le travail des pas de deux est particulièrement intéressant, se coulant dans la musique. Mais le chorégraphe tombe dans le piège souvent propre aux débutants : avoir peur que l'on ne comprenne pas son message. Il se met donc ensuite à trop appuyer sa pensée, qui vire à une relecture psychanalytique un peu fatigante. Le propos se dilue finalement, et l'on ne sait plus très bien où l'on est ni ou l'on va. Dommage, car le début était séduisant. Un travail à suivre.

 

poil-de-carotte

Poil de Carotte de Fábio Lopez

 

Le Temps d'Aimer la Danse à Biarritz. Poil de Carotte de Fábio Lopez par la Compagnie Illicite, avec Eléonore Dugué, Aureline Guillot, Virginia Negri, Geoffrey Piberne et Fábio Lopez. Mardi 13 septembre 2016. Le Temps d'Aimer la Danse continue à Biarritz jusqu'au 18 septembre.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial