Monday, Nov. 18, 2019

Mass B – Béatrice Massin

Ecrit par :

16 mars 2016

|

Catégorie :

Terpsichore, la dernière grande pièce de Béatrice Massin, était lumineuse et solaire. Mass B, la nouvelle création de la chorégraphe, est plus âpre. Sur scène, dix artistes marchent incessamment, rappelant la dramatique grande vague des migrants cherchant un abri. Terpsichore montrait l'aboutissement d'un chemin, Mass B en est le tracé, beaucoup plus difficile, semé d'embûche et de pertes. Mais au bout de l'effort, l'espoir est là, dans une danse vibrante et lumineuse du groupe. Dans le geste, une danse baroque profondément ancrée dans la musique de la Messe en si de Bach, d'autant plus belle qu'elle porte un propos universel.

mass-B_2

Mass B de Béatrice Massin

La première partie de Mass B est déstabilisante. Les dix artistes marchent inlassablement sur scène, dans un langage essentiellement contemporain et sur des musiques angoissantes de Ligeti. La danse baroque sur la musique de Bach n'apparaît que par touches, comme des souvenirs qui resurgissent parfois dans la tête de ses marcheur.se.s, ce qu'ils sont profondément mais ce qu'ils oublient - ou n'ont pas le temps de penser - face à l'adversité du chemin. Les corps sont lourds, tombent, se soutiennent. Il y a tout un travail sur comment tomber, comment être rattrapé, comment les poids des corps s'entrechoquent et trouvent un équilibre plus ou moins précaire. Car dans cette marche lourde, il y a une solidarité entre ces dix personnes sur scène : tous et toutes devront arriver ensemble au bout du chemin.

La deuxième partie de Mass B est instable. Les dix artistes sont en suspens (l'image de la traversée des mers ?), en attente. Les corps sont confinés dans un petit espace et ont comme du mal à s'exprimer. D'autant plus que la musique, le moteur de leur danse, s'est tu.

Mass B de Béatrice Massin

Mass B de Béatrice Massin

La troisième partie de Mass B est profondément lumineuse et gonflée d'espérance. Rien n'était gagné pourtant. Arrivés sur une nouvelle terre, les dix marcheurs et marcheuses refont vivre leur culture commune, représentée par la danse baroque. Mais le coeur n'y est pas. Il y a eu trop de difficultés, trop de désespoir pour y croire encore. Pourtant la danse ne s'arrête pas, comme portée par un instinct de survie. Et petit à petit, de cette énergie de groupe, va naître l'espoir. Les courses se font de plus en plus folles, les gestes de plus en plus lumineux. Chacun.e puise dans le regard de l'autre l'énergie pour continuer à danser. Le geste est baroque, l'intention est d'aujourd'hui. Et c'est une danse éclatante qui s'empare de la scène pour les dernières minutes, une danse qui ne semble plus pouvoir s'arrêter. "Je ne crois pas qu'il y ait de légèreté dans Mass B", disait Béatrice Massin. La pièce ne l'est pas en effet. Elle se termine pourtant dans un formidable élan de joie.

Mass B de Béatrice Massin

Mass B de Béatrice Massin

 

Mass B de Béatrice Massin au Théâtre de Chaillot. Avec Lauren Bolze, Lou Cantor, Benjamin Dur, Rémi Gérard, Philippe Lebhar, Marie Orts, Édouard Pelleray, Bérangère Roussel, Chloé Zamboni et Thalia Zilitotis. Mercredi 9 mars 2016. À voir jusqu'au 18 mars et en tournée en France jusqu'en juin.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial