Wednesday, Sep. 18, 2019

Contact, la comédie musicale de Philippe Découflé

Ecrit par :

14 janvier 2015

|

Catégorie :

L’affiche de Contact, présenté au Théâtre National de Chaillot jusqu’au 6 février, est alléchante. Une grande comédie musicale qui emprunte autant à l’âge d’or hollywoodien qu’à Jacques Demy, aux cabarets de Brodway qu’à Bollywood, sans oublier de rendre hommage au Kontakthof de Pina Baush. Le tout orchestré par Philippe Découflé et interprété par 15 artistes touche-à-tout dont certains, tel Christophe Salengro, sont de grands fidèles. Et pour parfaire l’ensemble, Nosfell et son complice Pierre Bourgeois qui ont créé et interprètent sur scène la musique originale.

Contact de Philippe Découflé et la Compagnie DCA

Contact de Philippe Découflé et la Compagnie DCA

Le talent de Philippe Découflé pour créer des spectacles populaires de grande qualité, toujours poétiques, est connu. Il a su, au fil du temps, construire un univers qui lui est propre et surprendre, de Codex à Shazam ! en passant par les cérémonies des Jeux olympiques d’Albertville, un public qui lui est désormais acquis. Il est passé maître dans le mélange des genres, de la danse aux arts du cirque ou à la vidéo. Et Contact ne fait pas exception à la règle, en mélangeant autant d’influences que de disciplines.

Pour cette grande comédie musicale dont il rêve depuis longtemps, Philippe Decouflé choisit de revisiter à sa manière, pleine de fantaisie, le mythe de Faust. Il mêle ainsi des textes originaux à ceux de Goethe et à la pataphysique d’Alfred Jarry. Comment dès lors ne pas penser à Tous en scène comme première référence, cette comédie musicale américaine de Vincente Minnelli où Fred Astaire et Cyd Charisse sont les héros d’un spectacle qui se transforme en sombre adaptation de Faust ? On croise également  West Side Story, par le truchement d’une scène de bagarre de rue, ou Les Chaussons rouges, évoquant plus ici une vamp sur stilettos Louboutin qu’une ballerine.

Le genre musical cinématographique n’est pas le seul abordé par Philippe Découflé dans ce spectacle. Contact évoque également le burlesque, la revue (le chorégraphe a été directeur artistique de Désirs au Crazy Horse en 2009), le voguing et bien sûr l’opéra rock. Pour ce oyage entre paradis et enfers, la compagnie DCA use ainsi des multiples disciplines qui ont fait son succès. Théâtre, chant, magie, arts du cirque, vidéo et danse se succèdent ou s’entremêlent. Jeux avec les costumes, illusions d’optiques et acrobaties aériennes sont convoquées dans un joyeux patchwork.

Contact de Philippe Découflé et la Compagnie DCA

Contact de Philippe Découflé et la Compagnie DCA

Malheureusement, à force de séquences et de références, Contact finit par ressembler à un catalogue. Certes bien agencé et parfaitement exécuté par des interprètes ayant chacun une forte personnalité, mais aucun tableau n’est vraiment approfondi, ne marque. La danse, comme l’attention du public en pâtissent. Tant et si bien que la concentration finalement se porte surtout sur les talentueux Nosfell et Pierre Bourgeois qui livrent un concert pop rock enthousiasmant.

 

Contact par la Compagnie DCA au Théâtre National de Chaillot. Chorégraphie et mise en scène de Philippe Découflé. Musique originale et interpétation live Nosfell et Pierre Le Bourgeois. Lumières de Patrice Bésombes. Décors et scénographie de Jean Rabasse assisté de Gladys Garot Frati. De et avec Christophe Salengro, Alice Roland, Clémence Galliard, Eric Martin, Alexandra Naudet, Stéphane Chivot, Flavien Bernezet, Sean Patrick Mombruno, Meritxell Checa Esteban, Violette Wanty, Julien Ferranti, Ioannis Michos, Lisa Robert, Suzanne Soler. Dimanche 11 janvier 2015.

Contact est en tournée en France et en Europe jusqu’en juin 2015.

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial