Friday, Oct. 30, 2020

Julien Lestel ou le contemporain classique

Ecrit par :

5 juillet 2011

|

Catégorie :

Lundi 27 juin 2011. Corps et Âmes de Julien Lestel au Théâtre des Champs-Elysées, par la compagnie Julien Lestel.

corps-et-ames.jpg
Ce n'est pas forcément tendre pour le chorégraphe, mais cette soirée fut bien moins pire qu'imaginée. Les différents ballets de Julien Lestel que j'avais pu voir m'avaient en effet laissée plus que septique (le mot est faible), avec un style ultra-esthétisant prodigieusement horripilant.

Corps et Âmes ne tombent heureusement (presque) pas dans ce travers. Il s'agit même d'une jolie danse, aérienne, épurée, et indéniablement agréable à regarder. La troupe est en plus d'un bon niveau, taillée pour cette chorégraphie néo-classique. Il faut reconnaitre cette qualité à Julien Lestel : il sait s'entourer et mettre en valeur ses danseur-se-s. Mais malgré cette première bonne impression, cette soirée s'est finalement révélée d'un doux ennui.

Corps_et_Ames_repets_Copyrigh__emmanuel_donny__2_.jpg
L'heure de danse se révèle certes belle à regarder, mais sans aucune aspérité ou surprise, donnant l'étrange impression de voir du contemporain classique, avec tous les stéréotypes que ça implique. Les cliches de la danse contemporaine y passent ainsi les uns après les autres : les gestes répétés martelés par la respiration (merci Pina Bausch), des lumières qui servent de costume, un pas de deux sur du violoncelle, des arrivées en courant ou des danseurs qui se laissent tomber d'un coup au sol.

Toutes les ficelles paraissent grossières, et le moindre effet de style décrypté d'avance, d'où le manque de surprise. Julien Lestel a bien appris la leçon : alterner des solos avec des mouvements de groupe, casser les lignes avec une diagonale... Même les désalignements apparaissent trop étudiés et ordonnés pour être honnêtes.

JULIEN_LESTEL_l.jpg
Le chorégraphe a en fait réalisé un véritable patchwork de ce qui marche dans la danse contemporaine. Pas de risque de choquer ou de se planter. Pas de risque non plus de surprendre et de créer quelque chose de nouveau. A force de se planquer derrière toutes ces références, Julien Lestel en a tout simplement oublié de montrer sa véritable personnalité. Reste une œuvre efficace, mais beaucoup trop lisse pour être appréciable.

Corps et Âmes a cependant eu droit à un accueil plus que chaleureux de la part du Théâtre des Champs-Elysées. Fanny Fiat ne fut pas la seule à avoir eu une ovation (les fans étaient visiblement présent-e-s), Julien Lestel fut aussi vivement applaudi. Pour vous faire votre propre idée, la troupe donne plusieurs dates un peu partout en France jusqu'en 2012 (et vous penserez bien à venir en débattre ici ensuite, merci d'avance pour mes stats des commentaires).

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial