Wednesday, Jun. 26, 2019

Roméo et Juliette : épisode 1

Ecrit par :

12 avril 2011

|

Catégorie :

La première de Roméo et Juliette de Noureev, par le Ballet de l'Opéra de Paris, a eu lieu le lundi 11 avril à Bastille. Beaucoup d'habitué-e-s dans la salle, dont moi.

r_j-pujol-ganio.jpg

Ce Roméo et Juliette fut une belle soirée. Je pousse même jusqu'à écrire une très belle soirée. Mais pas une représentation inoubliable. Des gens autour de moi sont ressortis complètement enthousiastes, et je suis pourtant globalement d'accord avec leurs impressions. Il y manquait néanmoins un tout petit truc, difficilement explicable. Comment passe-t-on d'une très belle représentation à une représentation inoubliable ? Voilà ma question philosophique de ma journée d'anniversaire (introduction qui souligne tout en finesse mes 29 ans aujourd'hui).

Le ballet Roméo et Juliette, en soi, c'est déjà une oeuvre. Le genre de chose dont on ne pourra pas ressortir déçu-e, parce que le fond est un chef d'oeuvre. D'abord, le drame shakespearien dans toute sa splendeur, universel. Ensuite, la partition de Prokofiev, l'une des plus belles de ballet, magnifiquement interprétée par l'Orchestre de l'Opéra de Paris. Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas écoutée dans son intégralité, j'avais oublié combien elle savait me toucher. Rajoutons la chorégraphie de Noureev, inspirée, lisible, une forme (décors, costume...) très belle, un corps de ballet en place et investi, et un cast très équilibré avec du répondant. (Laëtitia Pujol en Juliette, Mathieu Ganio en Roméo, Stéphane Bullion en Tybalt, Mathias Heymann en Mercutio, Christophe Duquenne en Benvolio, Julien Meyzindi en Pâris et Myriam Ould-Braham en Rosaline). Vous ne pouvez avec tous ces ingrédients qu'obtenir une recette qui marche (ou alors il faut beaucoup de mauvaise volonté). 

rj-pujol.jpg

Laëtitia Pujol a été totalement dans son personnage, de bout en bout, sans jamais relâcher. Elle a choisi la veine dramatique à fond, et avec, un tout petit peu mais quand même, du surjeu. Surjouer, c'est exagérer. Ce n'est donc plus être son personnage, le jouer. Si cela passait dans le premier acte, c'était plus dur pour la fin du deuxième et le troisième. Au fond, je ne peux donc pas totalement adhérer à ce qu'elle me propose. Ou alors je cherche une vague excuse pour expliquer pourquoi Laëtitia Pujol me touche globalement moins qu'une autre, ce n'est qu'une impression subjective, et la subjectivité ne peut pas s'expliquer. 

En clair, il n'y a rien à reprocher à Laëtitia Pujol, mais le fait est là, je n'ai pas adhéré à 100 % à son histoire. Contrairement à Agnès Letestu, une mémorable Juliette, il va falloir que j'en parle (dommage que son Roméo soit si fadasse, mais quel gâchis tout de même). 

En face, il y avait Mathieu Ganio. Très en forme Mathieu Ganio, et quelle belle danse ! C'était propre, élégant, fluide, facile. Il est en plus un très bon acteur, émouvant, prenant, passant du rire avec ses amis à la passion, puis à la douleur et au drame. Dommage, il ne sait apparemment pas faire les deux en même temps, danser et jouer. Dès qu'il entamait une variation, son visage se fermait aussitôt. Un dernier tout petit manque de confiance ? 

rj-pujol-ganio.jpg

Leur partenariat était plutôt réussi. Il y a eu des très hauts, mais aussi des plutôt bas, et c'était assez déstabilisant (il m'en faut peu, n'est-ce-pas ?). Leur pas de deux final du premier acte était ainsi très très beau, et 30 minutes plus tard, celui qui ouvrait le 3e acte, très très longuet. Globalement, je les ai préféré-e-s seul-e-s, Roméo avec ses amis et Juliette face à ses parents et Tybalt. 

Tybalt, parlons-en. Un incroyable, formidable Stéphane Bullion. Il porte la haine de la famille adverse à lui seul. Sans même savoir pourquoi, il est programmé pour ça. Son emprise étrange sur Juliette était très bien jouée, j'ai adoré. La danse des Chevaliers était magnifique, et c'était en grande partie grâce à lui.  

Mathias Heymann était très à son aise dans Mercutio. Techniquement, il s'éclate, et plus surprenant, il semblait à l'aise dans la pantomime. Le côté gaudriole du personnage lui plaisait bien apparemment. Christophe Duquenne, et surtout Julien Meyzindi, ont réussi à se faire remarquer dans des rôles un peu ingrats. Myriam Ould-Braham a joué une très jolie Rosaline, un peu mutine, un peu aguicheuse, avec comme d'habitude une très belle danse. Impossible également de ne pas citer Delphine Moussin, impériale en Dame Capulet, son charisme sur scène est intacte, et Ghyslaine Reichert impeccable en nourrice. 

rj-mathias-heymann.jpg

Ce vaste mélange a donné de magnifiques moments : la danse des Chevaliers (oui, je le redis, elle est dans mon top 5 des moments de ballets préférés), la scène de mort de Mercutio et Tybalt, l'hésitation de Juliette...  mais aussi des moments un peu plus longuets, où j'ai limite décroché. Peut-être, finalement, un peu d'inégalité, barrière fatidique pour passer dans la catégorie supérieure des représentations réussies. 

Le problème, c'est qu'en voyant les autres distributions, j'ai peur qu'il y ait toujours un truc qui cloche, un petit détail qui fait que. Ou alors c'est moi qui devient trop difficile. 

Prochain Roméo et Juliette le 19 avril, avec Isabelle Ciaravola et Karl Paquette, mais avec des seconds rôles peut-être un peu moins réjouissants. 

© Photos : Agathe Poupeney

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(10) commentaires

  1. flo
    12 avril 2011 at 13:14

    et voilà c'est ça la vieillesse, ya jamais rien qui va ;)
    joyeux anniversaire

  2. Karine
    12 avril 2011 at 13:40

    Ah lala, les vieux, toujours en train de râler ! Enfin, je dis ça, mais j'ai fêté mes 32 ans hier :lol:
    Merci pour le compte rendu. Pour ma part, je serai à Bastille samedi après-midi pour voir Isabelle Ciaravola & Karl Paquette... J'ai hâte !

    Ah oui, j'oubliai : Joyeux Anniversaire !!!

  3. Fab
    12 avril 2011 at 13:46

    Ce qui m'ennuie dans les autres distributions, c'est le déséquilibre (sur le papier) entre les Roméo et les Juliette, mis à part pour I.Ciaravola / K. Paquette. J'ai peur que les autres Juliette étouffent un peu leur Roméo. A suivre... Et sinon, bon anniversaire :-**-:

  4. Louison
    12 avril 2011 at 13:47

    bon anniversaire =)

    tiens, c'est marrant, contrairement à toi, Juliette ne m'a fait ni chaud ni froid dans le premier acte (la faute à sa bouche ouverte je pense, qui lui donnait un air un peu benêt peut-être), mais alors dans la suite... j'ai été scotchée ! Elle est tellement dedans, c'en est presque "flippant" ! Quel regard surtout...

  5. Cams
    12 avril 2011 at 14:19

    Joyeux anniversaire!! :-**-:

    On se rejoint dans nos impression. Ca me rassure de ne pas avoir été la seule à ne pas être complètement emballée par Laétitia Pujol.

  6. elendae
    12 avril 2011 at 14:27

    Bon anniversaire !!
    Moi je vais voir Agnès jeudi soir, il me tarde ! Pour son Roméo, laissons lui une chance...qui sait ?

  7. Anne-Laure
    12 avril 2011 at 15:02

    Bon anniversaire ! =D>

    Oui il y avait beaucoup d'habituée(e)s hier dans la salle. J’avoue n’avoir pas totalement adhéré non plus au spectacle. Il manquait un « je ne sais quoi »... Pas tant pour les duos, que pour les scènes de groupe trop théâtrales.
    Quant à Laëtitia Pujol, elle surjoue parfois, et c’est dommage, mais elle a une façon très personnelle et aérienne de danser.
    Sinon, question : que venait faire l’enfant dans cette histoire? J’en parle dans mon billet car cela m’a un peu étonnée. http://annelauregraff.wordpress.com...

  8. Une passionnée
    12 avril 2011 at 18:45

    Tes impressions rejoignent les quelques échos que j'ai eus de cette distribution, j'attends de la découvrir pour en parler. (vivement la fin de la semaine!!) Je suis intriguée par le Tybalt de Stéphane Bullion! Et bien évidemment.. Joyeux anniversaire! :)

  9. Audrey
    14 avril 2011 at 17:12

    Je vais le voir ce soir avec Agnès Letestu et Florian Magnenet dans les rôles titres!
    J'adore le ballet en lui-même et j'attends beaucoup d'Agnès Letestu en Juliette. Quant à Florian Magnenet je ne me souviens pas de l'avoir jamais vu danser, donc ce sera une découverte....

  10. Amélie
    15 avril 2011 at 12:41

    @ tout le monde : Merci :D Et j'ai hâte de connaître vos avis sur les autres distributions. 

Réagissez

Répondre à Karine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial