Sunday, Aug. 18, 2019

Biennale Internationale des Arts du Cirque 2019 – Du côté des expos et de la Magie nouvelle

Ecrit par :

31 janvier 2019

|

Catégorie :

La Biennale Internationale des Arts du Cirque 2019 de Marseille continue jusqu'au 10 février. Outre les multiples spectacles, le festival propose aussi des expositions autour du cirque. Mais des expositions pas tout à fait comme les autres, devenant comme de petits spectacles un peu différents, où le public a toute sa place.  C'est le cas de Traversée des apparences, qui s'est posé dans la sympathique Friche la Belle de Mai, première exposition consacrée à la Magie nouvelle. La Magie nouvelle, qu'est-ce que c'est ?  Une façon actuelle d'inventer la magie et les illusions, aussi bien au service de spectacles de cirque (on en a d'ailleurs vu une belle proposition lors de cette même Biennale) ou de la danse qu'existant par elle-même. Le commissaire de l'exposition, Raphaël Navarro, est aussi le fondateur de ce nouveau courant créé en 2002. Il a réuni autour de lui des artistes étonnants. Lié aussi aux illusions, l'exposition Mirages et Miracles qui s'est posé à Aix-en-Provence travaille plus sur la réalité virtuelle, avec une réussite moins franche. 

Exposition Traversée des apparences

"Cette exposition, c'est faire de la magie sans magicien et avec les arts plastiques : un vrai défi !", explique en préambule Raphaël Navarro. Toujours habillé en streetwear blanc, le magicien a réuni autour de lui onze artistes de la Magie nouvelle pour se jouer justement des codes. Raphaël Navarro, certains amateurs et amatrices de danse le connaissent déjà : sa pièce Wade in the Water a régulièrement tourné ces dernières années (notamment par le Théâtre de Chaillot) et il a collaboré régulièrement avec Philippe Decouflé. L'artiste a aussi mis en scène Faust de Goethe à la Comédie Française ou l'opéra Der Freischütz de  Carl Maria von Weber, à voir au Théâtre des Champs-Élysées la saison prochaine. Un homme de scène, donc, qui s'amuse plutôt ici à déployer la magie sur les arts plastiques. Même si le parcours du public, dans les étages de la Friche la Belle de Mai, ressemble un peu à un cheminement-spectacle où chacun.e se crée sa propre histoire dans un monde un peu étrange, différent pour chaque artiste.

Et sans aucun magicien.ne, uniquement avec l'art de la mise en scène et de l'illusion, nous voilà face à des diables en lévitations, des objets qui se transforment de façon étonnante, des sculptures qui ne devraient pas exister, des chemins improbables, des fantômes volant dans les airs. L'on est même acteur et actrice de certaines œuvres, comme ce miroir noir qui multiplie nos mouvements comme si une ombre nous entourait en permanence. Un cheminement étrange, où l'oeil et le cerveau tombent dans chaque piège sans que l'on cherche cependant à vouloir deviner le "truc", pris aussi par un monde poétique étonnant, de vraies propositions artistiques qui vous donnent avant tout l'impression d'être devant une création, et non une maligne illusion. L'on devine tout ce que le spectacle vivant pourrait tirer - il commence d'ailleurs à le faire - de cette richesse d'inventivité au service d'une création artistique. Raphaël Navarro sera pour son propre spectacle (Voix libre) au Théâtre du Rond-Point en mai, puis au Théâtre des Champs-Élysées la saison prochaine avec l'opéra, avant de se lancer avec le Cirque du Soleil en 2020. L'on aimerait bien que les chorégraphes d'aujourd'hui lui fassent aussi quelques signes. 

Exposition Traversée des apparences

Avec Mirages et Miracles posé à la la Cité du livre d'Aix-en-Provence, les artistes Adrien M et Claire B jouent aussi avec les illusions, mais plus par l'art numérique et le fameuse réalité virtuelle, de plus en plus prisée des créateurs et créatrices de spectacle. La majorité de l'exposition se passe tablette à la main : en les passant au-dessus de sérigraphies de pierres, celles-ci prennent vie sur l'écran et se transforment. Joli, mais assez vite redondant une fois la surprise passée. Les deux expériences de VR (Réalité virtuelle) laissent aussi un peu sur sa faim. L'une permet ainsi d'être au milieu d'être dansants, et nous invitant à faire de même. Une expérience curieuse, mais bien moins aboutie (les moyens ne sont visiblement pas les mêmes aussi) que celles testées lors de la dernière Biennale de la Danse de Lyon, qui avait proposé des expériences de VR vraiment fascinantes. 

 

Traversée des apparences de  Raphaël Navarro à la Friche la Belle de Mai, à voir jusqu'au 24 févrierMirages et Miracles d'Adrien M et Claire B à la la Cité du livre d'Aix-en-Provence, à voir jusqu'au 23 février. Deux expositions proposées dans le cadre de la Biennale Internationale des Arts du Cirque 2019 de Marseille, qui continue jusqu'au 10 février

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial