Saturday, Oct. 19, 2019

Revue de presse dansée – S18-19 EP21

Ecrit par :

3 mars 2019

|

Catégorie :

Critiques, reportages, points de vue... Ce qui s’est passé dans la presse danse cette semaine. 

 

La semaine de l'Opéra de Paris

À l'Opéra de Paris, Le Lac des cygne occupe les esprits du public. Et une distribution met tout le monde d'accord, celle réunissant Dorothée Gilbert et Hugo Marchand : "On sait à ce moment qu’on a assisté à une représentation comme on en voit peu" pour James des Balletonautes, "Dorothée Gilbert paraît, et tout est transformé" pour Ballet & Cie. En studio, Le Figaro est allé voir Paul Marque en répétition avant sa prise de rôle en Siegfried. 

Au Palais Garnier, le programme Cherkaoui/Goecke/Lidberg continue de laisser plus mitigé. Cléopold des Balletonautes n'est pas franchement emballé et L'Oeil d'Olivier salue surtout la musique pour la troisième pièce.

Côté coulisse enfin, Libération s'inquiète des nominations qui traînent pour la direction de l'Opéra de Paris et de Lyon. Pour la première, cela devrait néanmoins arriver en mars, avec peut-être aussi du changement du côté de la danse.  

Le Lac des cygnes de Rudolf Noureev - Dorothée Gilbert et Hugo Marchand

Maguy Marin et May B

Maguy Marin occupe l'actualité de la danse cette semaine pour deux raisons : la reprise de May B à l'Espace Pierre Cardin et le documentaire Maguy Marin, l'urgence d'agir en salle le 6 mars. La Croix dresse une chronique croisée. Artistikrezo se penche surtout sur le film ("Ce portrait livre, en creux, une comparaison de deux époques, entre celle de la création de May B et celle du tournage"), tout comme ScèneWeb qui décrypte le documentaire en cinq temps forts. Enfin la chorégraphe est à re-écouter à propos de May B sur France Culture. 

May B de Maguy Marin

En scène

Ariane Bavelier du Figaro applaudit Ein, Zwei, Drei de Martin Zimmermann, un spectacle qui "lui permet de savourer sa liberté et de revendiquer haut et fort son statut" (chronique à venir sur DALP). Le journal propose également quelques extraits vidéo du spectacle Che Malambo à voir au Théâtre Bobino. CultureBox est allé voir Les Quatre Saisons d'Angelin Preljocaj par le Ballet Preljocaj Junior. Le Temps salue enfin Sombras de Sara Baras, qui a étrenné e Grand Théâtre de Genève rénové.

Ein, Zwei, Drei de Martin Zimmermann

En coulisse

Encore un peu de aSh, le portrait de Shantala Shivalingappa par Aurélie Bory sur France Culture : la danseuse est à re-écouter dans l'émission Par les temps qui courent, tandis que La Dispute débat sur ce spectacle. Cette même radio consacre une série documentaire à l'histoire du dancefloor "du XVIIIe siècle à aujourd'hui". Radio Canada présente le jeune et prometteur Félix Paquet, danseur québécois du Ballet National du Canada. Enfin France 2 consacre un reportage aux cours de danse classique pour adultes débutants qui font le plein, avec l'intervention de notre rédactrice Lorena Lopez.

Shantala Shivalingappa dans aSH d'Aurélein Bory

À lire en anglais

La nouvelle direction du New York City Ballet a occupé la presse américaine cette semaine. The New York Times revient sur le choix du duo Jonathan Stafford/Wendy Whelan, tout en soulignant qu'il y a là "Progress but not equality". Les deux artistes ont donné leurs premières impressions sur leur nouveau poste au Washington Post.

Toujours dans le New York Times, le journal est allé voir William Forsythe en répétition avec le Boston Ballet, alors que le chorégraphe revient aux grandes compagnies classiques. "Isn’t Ballet Delightful ?", commence ainsi William Forsythe, ce qu'aucun.e Balletomane ne pourra contredire. Dans un registre plus léger, Dance Spirit a demandé à six danseuses américaines les souvenirs de leur première paire de pointes.

Enfin en Europe, le blog Gramilano raconte la création Carmen de Jiří Bubeníček pour le Ballet de l'Opéra de Rome, dont la première a eu lieu il y a quelques jours. 

Wendy Whelan et Jonathan Stafford, le nouveau duo à la tête du NYCB

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. sylvie
    8 mars 2019 at 13:55

    Et oui, un grand moment de bonheur, ce lac des cygnes avec Dorothée Gilbert et Hugo Marchand , si beaux et si bien ensemble, un régal pour les yeux (et les oreilles) ...il ne manquait plus que François Alu dans le rôle de Rothbart et c'était LA représentation à retransmettre au cinéma, avec Hannah O Neil, Sae Eun Park,Paul Marque et tout le corps de ballet avec une mention spéciale pour tous les cygnes magnifiques de beauté de pureté de rigueur et d'ensemble! vraiment dommage et triste de ne pas choisir les meilleurs pour montrer à tous l'excellence Française... si toutes les représentations du Lac étaient complètes, ce n'est pas un hasard, étant donné qu'il s'agit du seul vrai ballet classique de la saison. On espère une saison 2019/2020 beaucoup plus classique enfin....

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial