Thursday, Oct. 28, 2021

Danse avec les stars – L’avant-débrief de la Saison 11

Ecrit par :

16 septembre 2021

|

Catégorie :

Après deux ans d'absence pour cause de crise sanitaire, Danse avec les stars revient enfin ! La onzième saison de l'émission démarre le vendredi 17 septembre sur TF1, à 21h05. Le principe ne change pas : des personnalités s'affrontent sur des danses de salon, en duo avec un danseur ou une danseuse professionnelle. Mais après une dixième saison qui marquait un peu d'essoufflement (et si cette coupure forcée était la meilleure chose qui soit arrivée à l'émission ?), le télé-crochet autour des danses de salon revient avec pas mal de nouveautés, dont un nouveau jury qui a plus de pouvoir. Avant le premier prime, petit débrief de toutes ces nouvelles choses, et bien sûr un point sur les candidats et candidates, avec quelques chouchous qui se dessinent dejà.

Danse avec les stars - Saison 11

Le jury

Commençons par le plus intéressant pour les Balletomanes : le jury ! Sauf si vous avez hiberné pendant l'été, vous n'avez pu passer à côté de l'info : François Alu, Premier danseur du Ballet de l'Opéra de Paris de chouchou du public, devient juré de l'émission ! Et on imagine tout à fait le danseur dans ce rôle, à l'aise face à la caméra, soucieux de la virtuosité comme de l'énergie, de l'originalité, en empathie avec les candidats et candidates. Il prend le fauteuil de Patrick Dupond, artiste qui l'a inspiré à devenir danseur, joli symbole quelques mois après le décès de l'inoubliable Étoile. Tout comme lui et Pietra, François Alu en profitera-t-il pour glisser quelques références à William Forsythe ou Le Lac des cygnes ? On l'espère.

À ses côtés, la danseuse Denitsa Ikonomova quitte la troupe des pros de DALS pour s'installer dans le fauteuil de jurée. Une façon de l'empêcher de gagner l'émission une cinquième fois ? On la voit bien en tout cas encore dans ce nouveau rôle, attentive à tous les détails techniques des différentes danses et ne laissant rien passer. Denitsa Ikonomova est aussi une bonne pédagogue (elle n'a pas gagné quatre fois pour rien) et ses réflexions devraient bien aider les couples. Et puis on devrait tout de même la voir danser dans les tableaux de groupe, tout va bien.

Plus polémique est l'arrivée dans le jury du couturier Jean-Paul Gaultier. Oui, c'est un artiste, sensible à la présence, au charisme, à la personnalité des candidats et candidates. Enfin, à un moment, on parle de danse tout de même, donc de technique et de travail. Là comme ça, on n'est pas convaincu... Mais on ne demande qu'à l'être.

L'indéboulonnable Chris Marques complète enfin le quatuor. Seul membre du jury d'origine, il a aussi participé au lancement de l'émission dans sa toute première version en Angleterre. Sévère mais juste, ses réflexions et ses notes loin de L'école des fans sont indispensables à l'émission, tout comme ses vestes et ses coupes de cheveux.

François Alu, juré de Danse avec les stars

Les nouveautés

Cela devenait persistant lors des dernières saisons de DALS : un candidat ou une candidate pas bien douée était toujours sauvée par le public car très populaire, phénomène accentué par la présence de Youtubeurs ou influenceuses à l'énorme communauté. La notoriété joue évidemment dans ce télé-crochet, mais si l'on veut une bonne émission de danse, il faut vite n'avoir plus que les meilleurs sur le parquet. Pour stopper cette tendance, le jury aura plus de pouvoir pour cette onzième saison, quand il n'avait finalement qu'un regard consultatif lors des précédentes éditions.

Les deux premiers primes sont tout d'abord enregistrés, avec six couples en lice lors de chacun d'eux (douze candidat.e.s participent cette année, un record). Chaque membre du jury aura un buzzer. Si un couple se fait buzzer par les quatre jurés, il est automatiquement sélectionné pour le troisième prime, qui marquera le retour au direct. Lors de ces deux soirées, le couple le moins bien noté par le jury sera éliminé.

À partir du troisième prime, place au direct. Et le buzzer des jurés se transforme en sanction : en cas de buzz de l'un des jurés, le couple partira automatiquement en dernière chance (le face-à-face), sans attendre les notes. Sur chacun des primes, trois couple seront en face-à-face : un couple sera sauvé par le public, au jury de choisir ensuite lequel des deux couples restants il souhaite repêché. De quoi donc, pour le jury, reprendre le pouvoir et vraiment récompenser les bonnes performances.

 

Les danseurs et danseuses pros

Pas mal de changements là encore du côté de l'équipe des danseuses et danseurs pros, qui assurent une bonne partie du succès comme de la qualité de cette émission de danse. Fauve Hautot, Maxime Dereymez, Christophe Licata, Anthony Colette, Candice Pascal et Inès Vandamme sont toujours là, pour notre plus grand plaisir. Jordan Mouillerac y fait aussi son retour. On regrette par contre les départs des formidables et pédagogues Katrina Patchett et Christian Millette. Emmanuelle Berne quitte aussi l'équipe sur le parquet mais travaille à la direction artistique de l'émission.

Pour les remplacer, place à Coralie Licata (oui, femme de !), que l'on connaît bien sur DALS et qui a déjà participé à l'émission sur quelques chorégraphies. Place aussi à Elsa Bois (21 ans, championne de France de danses latines), Samuel Texier (23 ans, vainqueur de la coupe de France de danse sportive, mannequin à ses heures perdues), Adrien Caby (26 ans, entraîneur de couples en compétition) et Joel Luzolo (27 ans, danseur pro, plus axé sur la danse contemporaine et jazz - passé notamment par Rick Odums).

 

Les candidats et candidates

On les oublierait presque : les personnalités participant à cette onzième saison. La production veut visiblement rajeunir le public et a invité par mal de jeunes comédiennes et Youtubeurs - on n’en connaît quasiment aucun, ça ne nous rajeunit pas tout ça. Un candidat ou une candidate... C'est aussi un couple ! Mais ce ne seront que lors des deux primes que l'on connaîtra les associations. On ne va donc pas se lancer directement dans des pronostics, mais de donner déjà quelques idées sur ceux et celles qui semblent bien parties.

- Bilal Hassani. Chanteur qui sait danser, ne pas se prendre au sérieux, avoir une vraie créativité et est comme chez lui sur scène. A exigé de danser avec un homme. Bien, et si on lui donnait d'office le trophée cette année ? Il a tout du candidat idéal. Reste à savoir avec quel danseur il sera associé, qui soit partant pour ce genre de challenge. Et pourquoi Christophe Licata ?

- Dita von Teese. En mode "Mais non elle ne va pas forcément gagner, c'est une danseuse mais elle ne connaît pas les danses de salon, elle est au même niveau que les autres". Mais bien sûr. Dita von Teese, la reine de l'effeuillage, danseuse sublime au fort tempérament, fait clairement figure de favorite. On la voit bien associée à Maxime Dereymez, qui a souvent la "candidate sexy" de la promotion. On rêve déjà d'un bon lindy hop !

- Lucie Lucas. La reine de la série Clem, donc la candidate estampillée TF1 de la saison. Elle n'y connaît rien à la danse, mais on sent la bosseuse, la femme épanouie qui a envie de prendre du plaisir et de relever des défis. Cela peut donc payer même si l'on sent que l'on n’échappera pas aux larmes en parlant de ses enfants, complexes, relation à son public (ne pas rayer les mentions inutiles). Pourquoi une association avec l'un des nouveaux de la bande, Adrien Caby, visiblement pédagogue.

- Moussa Niangane. Champion de boxe et trois participations à Koh Lanta. Niveau zéro en danse, donc comme ça, on se dit qu'il n'aura pas exactement le même parcours que Laurent Maistret, qui a remporté DALS avec Denitsa.

- Jean-Baptiste Maunier. Le chanteur des Choristes a pour le moins bien grandi. Mais pas sûr qu'il reste bien longtemps dans l'émission, vu son niveau de danse au niveau du zéro selon son propre aveu. Un bon bizutage pour une nouvelle danseuse pro, parions sur Coralie Licata.

- Vaimalama Chaves. On la mauvaise habitude de dire que les Miss France ne durent jamais bien longtemps dans l'émission. C'est vrai. Mais on a vu de plus en plus d'exceptions, dont la sublime Iris Mittenaere il y a deux saisons. Pourquoi pas une association avec Anthony Colette ?

- La chanteuse Lââm. La Génération Z, on vous invite à regarder sur Wikipedia si vous vous demandez mais qui est Lââm. On ne croit pas vraiment en ses performances de danseuse. Mais pour ce qui est de la dérision, du challenge et de savoir tout oser, ça peut le faire. Pas de quoi gagner, mais un joli parcours n'est pas à exclure. Nous mettons dans la même catégorie la youtubeuse Lola Dubini, qui a la gentillesse de citer Las Ketchup dans son portrait (la Génération Z, Wikipedia again).

- Nous croiserons aussi le chemin de : Wejdene, chanteuse qui n'a jamais fait de danse et qui trouve la danse contemporaine "trop bizarre", donc c'est mal parti entre nous ; Le youtubeur Michou, aucune connaissance de la danse et visiblement pas de préparation, ne nous demandez pas ce qu'il fait, on n'a pas encore compris à quoi servait Tik Tok ; l'humoriste Gérémy Crédeville ; le chanteur Tayc qui a fait DALS pour sa môman, et la comédienne Aurélie Pons.

 

Danse avec les stars, saison 11 - Tous les vendredi dès le 17 septembre, à 21h05 sur TF1.





 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Karine
    16 septembre 2021 at 15:43

    Quand vous dites "un couple sera éliminé par le public" je suppose que vous voulez dire "sauvé" ? Parce que sinon, vu la suite de votre phrase, cela signifierait que 2 couples seraient éliminés chaque semaine...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial