Wednesday, Dec. 11, 2019

Danse avec les stars, le débrief – S10 EP09

Ecrit par :

17 novembre 2019

|

Catégorie :

Fidèle au poste de l'indispensable débrief, malgré une déception certaine face au niveau de cette dixième saison de Danse avec les stars. Cette demi-finale en était d'ailleurs à l'image, avec deux candidats et une candidates certes sympathiques, mais pas vraiment incroyablement performants pour la danse. Mais DALS sait nous surprendre, et ça n'a pas manqué avec le thème de ce neuvième prime : des héroïnes du quotidien. Soit trois femmes, danseuses ou non, mais au parcours d'exception, qui ont participé à une danse avec chacune des personnalités. Et ce qui a donné à chaque fois des performances réussies, voir franchement émouvantes. Tant pis pour le niveau, on a au final passé une bonne soirée devant notre télé-crochet de danse préféré.

 

Sami El Gueddari et Fauve Hautot - Un afro jazz  et une danse contemporaine

Bon alors je suis bien embêtée pour la première danse. Parce que cet afro jazz était l'une des plus belles performances de cette saison, avec Queen Fauve tout simplement sublime, une chorégraphie super et une mise en scène simple mais ultra-efficace. Sami El Gueddari était en place et investi. Il n'était pas à côté de la plaque, mais sa raideur du haut du corps passait mal à côté des gestes aussi déliés que ceux de Fauve. Donc oui, en soi, le moment de danse était top. Mais puisqu'il s'agit de la personnalité, je suis plus mitigée.

Pour leur deuxième danse, le couple danse avec Pauline, amputée de la jambe gauche après avoir été fauchée par un chauffard. Un accident arrivé il y a un an. Ce qui laisse bouche bée tant Pauline est debout (dans les jambes et dans la tête), forte. Une renaissance qui force le respect. Difficile ainsi de ne pas être pris-e par l'émotion face à cette prestation très bien pensée de Fauve, et avec trois personnes vraiment très investies. Une danse contemporaine juste et puissante. Après, nous sommes dans une demi-finale donc on ne va pas lancer des 10 à tout va comme le jury. Honnêtement, je n'ai vu que Fauve entrainant Pauline, Sami El Gueddari restait un petit peu à côté dans la technique. Mais une danse en soi vraiment prenante. Pas facile ce thème ! "Le message que vous venez d'envoyer à l'univers est surpuissant", lance Patrick. La phrase de la saison, sans aucun doute.

Danse avec les stars saison 10 - Sami El Gueddari, Pauline et Fauve Hautot

 

Elsa Esnoult et Anthony Colette -  Une valse et un jive

Quand on parlait du niveau technique de cette demi-finale. Cette valse n'avait rien de honteux, mais franchement en terme de prises de risque techniques, on est bien loin des autres saisons à ce stade de la compétition. Elsa Esnoult est toujours aussi charmante et investie, on sent la vraie bosseuse. Mais au final, je ne trouve pas qu'elle ait beaucoup progressé durant ces neuf semaines. Ça patauge et ça patine, et on s'ennuie un peu malgré une mise en scène qui convenait bien à la personnalité de la comédienne.

Pour le trio, Elsa Esnoult et Anthony Colette sont rejoints par Shylee, danseuse professionnelle grande taille, pour rester dans le politiquement correct. Un peu de body positive attitude, ça ne fait pas de mal ! Surtout que Shylee a une énergie de fou, un charisme de dingue et une danse démente. Forcément, à côté, l'actrice patauge un peu, déjà que ce n'était pas bien brillant à la base. Elsa Esnoult est une candidate sympathique, mais la voir en demi-finale dit tout sur le niveau de cette dixième saison. Par contre, on souhaite d'ores et déjà que Shylee soit castée pour la onzième.

Danse avec les stars saison 10 - Elsa Esnoult, Anthony Colette et Shylee

 

Ladji Doucouré et Inès Vandamme - Une danse contemporaine et un american smooth

Bon, oui, on  râle sur le niveau de cette demi-finale. Mais objectivement, les progrès de Ladji Doucouré sont impressionnants. Avec cette danse contemporaine, il a proposé une performance concentrée, centrée, intériorisée, vraiment réussie. Et bravo une fois de plus à la sublime Inès Vandamme, formidable danseuse et formidable chorégraphe, qui a inventé une danse contemporaine qui ne tombait pas (trop) dans tous les clichés du genre chez DALS. Et ça faisait du bien.

Pour leur deuxième danse, Ladji Doucouré et Inès Vandamme ont partagé un american smooth avec Aude, qui danse dans les hôpitaux pour les malades du cancer. Là encore, on a eu droit à la performance la plus aboutie, même si le sportif n'est pas le meilleur des techniciens. Inès a su monter un véritable trio, où Ladji Doucouré n'était pas étouffé par deux danseuses professionnelles, avec un vrai échange entre les trois protagonistes. Un parcours qui force le respect et une place en finale méritée. Et Inès, quel coup de coeur ! (oui, on le répète semaine après semaine, mais on ne s'en lasse pas).

Danse avec les stars saison 10 - Aude, Ladji Doucouré et Inès Vandamme

Verdict

Sami El Gueddari et Fauve Hautot sont en tête du classement, suivis de près par Ladji Doucouré et Inès Vandamme, suivies de loin par Elsa Esnoult et Anthony Colette. Voilà, histoire de commencer à bien faire passer le message. Comme c'est la demi-finale et qu'il faut bien tenir deux heures d'émission avec trois couples, on a le droit à une troisième épreuve : le medley. Qui consiste surtout à se demander qui est la plus bombesque entre Fauve et Inès. Et qui concrètement fait passer Ladji Doucouré en tête du classement et laisse Elsa bien loin derrière, là, comme ça, pour bien faire comprendre le message.

Ce sont finalement cette dernière et Sami El Gueddari qui partent en face-à-face. Avant le verdict : Elsa Esnoult et Anthony Colette sont éliminés. La finale de cette dixième saison de Danse avec les stars se jouera donc entre Ladji Doucouré et Inès Vandamme et Sami El Gueddari et Fauve Hautot. Rendez-vous la semaine prochaine, avec tout de même une petite préférence pour le premier couple, pour les progrès du sportif, la découverte de Bombe Inès et le joli couple qu'ils forment.




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Karine
    18 novembre 2019 at 12:51

    Je suis tellement déçue par cette saison que j'ai délaissé DALS au profit de Strictly Come Dancing, la version originale britannique. Je ne connais pas les candidats, mais le niveau est nettement plus élevé et l'esprit des danses bien mieux respecté. Même les pros paraissent meilleurs que les nôtres !

    • Amélie Bertrand
      18 novembre 2019 at 12:55

      @ Karine : La culture de la danse de salon est aussi plus imprégnée en Grande-Bretagne. Espérons que le casting de la saison suivante relance notre intérêt.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial