Thursday, Oct. 22, 2020

Revue de presse dansée – S20-21 EP05

Ecrit par :

11 octobre 2020

|

Catégorie :

Critiques, reportages, points de vue... Ce qui s’est passé dans la presse cette semaine.

 

Le Lac des cygnes d'Angelin Preljocaj

La création de la semaine : Le Lac des cygnes d'Angelin Preljocaj, relecture très attendue cette saison. Les premières critiques sont globalement dans la même lignée : peu convaincues par la narration, emballées par l'inventivité des actes blancs. À lire ainsi par Delphine Baffour dans La Terrasse, "Le chorégraphe excelle aussi bien lorsqu’il met en scène des danses chorales dont la précision d’orfèvre et la rapidité d’exécution coupent le souffle que dans de tendres pas de deux", Delphine Goater dans ResMusica, "C’est la partie de la chorégraphie qui est sans conteste la plus inventive et la plus subtile" ou par Roslyn Sulcas du New York Times - "In which 16 swans, here costumed in lovely crumpled tutus by Igor Chapurin, move with nuanced, fragile physical poetry, and a sense of the wounded souls they have become". Chronique à venir très vite sur DALP.

Côté coulisse, le chorégraphe était en interview sur France Culture ("Le lac des cygnes, c'est une sorte d'Everest") et dans La Montagne ("Je suis avant tout quelqu’un qui aime être perdu") qui accompagne le tout par quelques photos du spectacle. Un reportage en répétition est à retrouver dans Le Figaro. De courts extraits sont aussi à voir dans Télématin.

Le Lac des cygnes d'Angelin Preljocaj

La rentrée du Ballet de l'Opéra de Paris

Le Ballet de l'Opéra de Paris est remonté sur scène cette semaine avec un programme Étoiles de l'Opéra et un Rudolf Noureev. Les avis dans la presse sont pour l'instant mitigés : "Pour le public, l’effet catalogue, aussi séduisant soit-il, laisse sur sa faim" pour Rosita Boisseau du Monde, "Une formule allégée pour temps de crise sanitaire qui ne tient pas toutes ses promesses" pour Philippe Noisette des Échos, Emmanuelle Bouchez de Télérama livre les bons et mauvais moments des spectacles. Caroline Dehouck de ResMusica est plus séduite : "C’est un plaisir de revoir enfin ces danseurs en chair et en os, dont le bonheur de retrouver scène et public est palpable".

Côté coulisse, une très jolie vidéo promo suit Sae Eun Park en répétition de La Mort du cygne et Lamentation, tandis qu'Alice Renavand parle de ce retour en scène si attendu dans Boomerang sur France Inter. Le directeur de l'Opéra de Paris Alexander Neef était pour sa part sur France Musique avec beaucoup de questions sur l'évolution de l'institution (lyrique et danse) et la rentrée en pratique.

Enfin une tribune du Monde s'interroge sur les 81 millions d’euros d'aides reçus de l'Opéra de Paris de la part du ministère de la Culture : "Il est étrange que Roselyne Bachelot annonce 81 millions d’aides à l’Opéra de Paris avant même que lui soit livré un audit sur cette maison".

Extrait de Casse-Noisette de Rudolf Noureev - Paul Marque et Dorothée Gilbert

La rentrée du Royal Ballet

Le Royal Ballet faisait lui aussi sa rentrée en scène, avec un gala en ligne de presque trois heures de danse et réunissant 70 artistes en scène. Les critiques anglaises sont toutes à quatre étoiles, même si elles expliquent les bons et mauvais côtés de ce programme : "An evening of elation and exasperation" pour The Telegraph, "What you see is a party" pour The Independent, "A jubilant and moving three-hour gala of greatest hits" pour The Guardian, à lire aussi dans The Times.

Côté interviews, quelques Principals sont à lire dans la presse, expliquant leur confinement et leur retour : Natalia Ossipova dans Dance magazine, Yasmine Naghdi dans Evening Standard. Edward Watson, l'un des Principals emblématiques de la maison et aujourd'hui en fin de carrière, s'exprime longuement dans The Guardian.

Elite Syncopations de Kenneth MacMillan - Gala de rentrée du Royal Ballet

À lire

Côté scène, Gilles Renault de Libération s'emballe pour le spectacle de cirque Les Hauts Plateaux de Mathurin Bolze. Christian Merlin du Figaro est séduit par le Ballet royal de Nuit. Côté livre, Philippe Noisette de ScèneWeb met en en avant deux belles lectures : Nouvelle histoire de la danse en Occident et Alain Buffard, Good Boy.

Côté coulisse, Boris Charmatz est dans Le Monde pour son portrait au Festival d'Automne : "Ce dont j’ai envie est exactement ce qu’il ne faut pas faire en ce moment. J’aime le chaos, le brouillon...". L'AFP interroge plusieurs directions sur la rentrée danse incertaine ("On est suspendu à l’inconnu" pour Thierry Malandain). 20 Minutes explique la fin du projet de la transformation du musée Guimet de Lyon en lieu de création chorégraphique. La réaction de Dominique Hervieu est à retrouver sur ScèneWeb.

 

En vidéo

La compagnie Akram Khan fête ses 20 ans : l'occasion d'une longue vidéo (3 heures) intitulée The Silent Burn Project, mêlant témoignages, musique et danse. À découvrir également en ligne sur Arte Concert : le ballet Ghost Light de John Neumeier par le Ballet de Hambourg, la dernière création du chorégraphe inspirée par le confinement.

 



Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial