Friday, Oct. 7, 2022

Danse avec les stars, le débrief – S12 EP02

Ecrit par :

20 septembre 2022

|

Catégorie :

Après un premier prime qui, pour le dire sobrement, nous avait laissés sur notre faim, Danses avec les stars saison 12 semble enfin avoir véritablement démarré. Des candidats et candidates plus performantes, des chorégraphies mieux pensées, un meilleur rythme... La soirée a été bien plus agréable à regarder. Grâce aussi à Jean-Marc Généreux, venu remplacer Chris Marques cette semaine, qui a tout de suite repris ses marques. Certains couples doivent encore prendre leurs marques, mais enfin, cela s'annonce un peu plus prometteur. Place au débrief !

Danse avec les stars, saison 12 prime 2 - Léa Elui et Christophe Licata

Déjà, tout commence bien : le prime démarre avec Camille Combal entouré de Jordan Mouillerac et Anthony Colette survitaminés, avant des jurés vestimentairement au top. Marie-Agnès Gillot sublime tout en or. François Alu qui a laissé tomber sa chemise d'un certain goût artistique pour un costume sobre et chic gris clair. Bilal Hassani et sa plus belle perruque blonde platine. Jean-Marc Généreux bondissant sans en faire trop. D'ailleurs, si l'on pouvait parfois regretter la caricature du personnage, Jean-Marc Généreux a montré par son retour combien il manque au jury de DALS. Il a toujours la remarque juste, la bonne réflexion, tout en montrant toute l'étendue de son savoir sur les danses sportives, le cœur du show. Fait-il un peu trop de jeux de mots pourris ? Certes. Mais on aimerait bien le voir de retour, par exemple à la place de Bilal, qu'on adore comme personnalité, mais qui a du mal à trouver sa place en tant que jury. D'autant que François et MAG ont fait un concours de métaphores qui m'ont laissé perplexe. Bref, le jury de cette 12e saison semble avoir encore un peu de mal à prendre le rythme. Mais place aux performances.

 

Florent Peyre et Inès Vandamme - Un modern'jazz

Les humoristes et DALS, en général, ça ne fait pas bon ménage. Mais pour cette première, Florent Peyre a plutôt été une bonne surprise. D'abord pendant son portrait, il nous a épatés : il s'est mis à la barre, a montré qu'il connaissait ses cinq positions, ce qu'était la jambe sur la barre, et son port de bras, et bien il n'était pas si mal que ça. Bien sûr, ce n'est pas le danseur du siècle. Mais oui, il s'applique, donne tout, a visiblement bien bossé et a un certain sens de la musique. Associé à Inès Vandamme, bombesque comme jamais et absolument déchaînée, qui a su le mettre en valeur, la performance était des plus sympas et bon esprit. François Alu monte sur le parquet pour faire sa petite démo, tout le monde est en PLS. MAG dit quelque chose, je ne comprends rien - je n'ai pas compris grand-chose de ce qu'a dit MAG pendant la soirée, mais ça avait l'air inspirant.

 

Léa Elui et Christophe Licata - Une samba

Christophe Licata, cela fait douze ans qu'il participe et qu'il n'a jamais gagné. L'année dernière, en étant associé à Dita von Teese, il croyait vraiment que c'était la bonne. Et puis non, toujours pas. Est-ce que ça le démotive ? Pas du tout ! Christophe est toujours aussi monté sur ressorts. Il en fait limite un peu trop, on se canalise Christophe. Léa Elui est visiblement la personne la plus connue de France - "Elle a plus de followers qu'il y a d'habitants au Canada", nous explique Jean-Marc Généreux et je crois bien que c'est la phrase de la soirée. Personnellement je la découvre (rassurez-moi et dites-moi que je ne suis pas seule dans ce cas). Léa Elui fait de la danse orientale, sait bien bouger visiblement. Alors cette samba ? Prometteur. Certes, il faut qu'elle comprenne que des postures, des effets de cheveux et des coups de hanches, ça ne fait pas une prestation. Mais enfin, il y a un bon feeling, un vrai potentiel télégénique pour le duo et déjà pas mal de complicité. François lui dit qu'elle a un petit côté Bambi, toute frêle sur ses longues jambes, et c'est plutôt bien vu. La solution ? Le gainage ! Allez Léa, cinq minutes en planche tous les matins, on se motive.

 

Théo Fernandez et Alizée Bois - Un quick step

Théo Fernandez semble clairement se demander ce qu'il fait là dès les premières répétitions et qu'il n'aurait pas dû écouter son manager. Au contraire d'Alizée Bois, nouvelle venue dans la troupe pro et qui clairement affiche son ambition : celle de gagner. Bien, malheureusement pour la danseuse, elle a clairement eu droit à un petit bizutage pour sa première participation. Théo Fernandez, on le sait, sera éliminé ce soir. Et pourtant... Et bien c'était un chouette moment ce quick step. Alizée Bois a vraiment su trousser une chorégraphie qui mettait en valeur les qualités de jeu du comédien et qui donnait du sens à sa silhouette dégingandée. C'était n'importe quoi, Théo Fernandez était moins à l'aise que mon fils de 15 mois qui venait de faire ses premiers pas, mais il se donnait à fond ! Et jouait le jeu de l'humour, ce qui fait que l'on se prend tout de suite d'affection pour lui. Et presque, on regrette de le voir partir si vite. Il a fait en tout cas mourir de rire François Alu - sans une once de moquerie - et ça résume bien cette prestation. Merci pour le bon esprit !

Danse avec les stars, saison 12 prime 2 - Théo Fernandez et Alizée Bois

Carla Lazzari et Pierre Mauduy - Une danse contemporaine

On est dans quelle émission déjà : DALS ou DALS Junior ? La chanteuse a 17 ans et Pierre Mauduy, nouveau danseur de la troupe pro, en a l'air d'en avoir 13 1/2. Ah pardon, il a 26 ans en fait. Ils sont pioupiou ces deux-là. Et avec là encore un très gros potentiel. Carla Lazzari a clairement, a fait de la danse avec un bon travail de plié et des pieds tendus. Lui a su la mettre à l'aise et les deux affichent une belle complicité, dansant à fond et sans retenue. Mais la chorégraphie n'allait pas du tout : trop vite, trop d'effets, trop de courses, trop de tout. L'on a un peu trop senti l'inexpérience de Pierre Mauduy. Le jury est en transe, Jean-Marc Généreux lance son "J'achète !", il aura donc fallu 22h23 pour l'entendre et c'est un plutôt bon score. Personnellement, le raté de la chorégraphie a fait que je n'ai pas été touchée par la performance, mais à suivre la semaine suivante sur une danse plus traditionnelle, ce couple a du potentiel.

 

Stéphane Legar et Calisson Goasdoue - Une samba

Vous non plus vous ne connaissez pas Stéphane Legar ? Écoutez, vous me rassurez. Cette samba m'a laissée pour le moins perplexe. Le chanteur sait danser, il aime danser, il mange toute la scène. Valide-t-on son pantalon en vinyle ? Rien n'est moins sûr. Mais il a un groove de fou et une superbe énergie. Sauf que la samba, et la danse de couple en général, il n'a pas les codes - et n'a pas forcément cherché à les apprendre. Cela donnait donc une prestation très décousue, sans cadre, avec un effet de n'importe quoi alors qu'il a de la technique. Belle découverte par contre de Calisson Goasdoue, qu'il faut appeler Cali, une superbe danseuse. Mais le couple a encore du mal à prendre et à fonctionner. Et voilà que le jury leur met quatre buzz d'immunité, je ne comprends pas le jury ce soir.

 

Clémence Castel et Candice Pascal - Une valse contemporaine

On me demande pendant le prime ce qu'est une "valse contemporaine". Très bonne question, dont je n'ai toujours pas la réponse, si quelqu'un veut nous éclairer. Alors oui, techniquement, ce n'est pas la grande joie. Mais je vais vous dire : c'est ma prestation préférée de la soirée, la seule qui a vraiment su m'émouvoir et m'emporter. Il y avait beaucoup de retenue, d'émotion et une belle complicité. Clémence Castel est une candidate à l'énorme potentiel sympathie, on a envie d'y croire, elle forme un joli couple avec Candice Pascal... Mais son petit niveau en danse risque vite de se faire trop sentir. En attendant son départ proche, j'ai profité avec plaisir de cette prestation. MAG vient leur faire un cours de portée, que demander de plus.

Danse avec les stars, saison 12 prime 2 - Clémence Castel et Candice Pascal

Les deuxième et troisième manches, et le verdict

A-t-on vraiment besoin de deux autres danses pour dire que c'est Théo Fernandez qui part ? J'en doute. Mais nous sommes en 2022 alors il faut caser du Tik Tok partout. Faire apprendre trois danses aux couples - donc un énorme travail alors qu'ils ont déjà tellement de choses à assimiler - j'en cherche toujours l'intérêt. D'autant que la danse de ce Choregraphy Challenge, qui mélange en 15 secondes salsa, samba et d'autres choses indéfinissables, à part être moche, je ne vois pas trop ce que c'est. Sur un petit écran, ça rend sûrement très bien mais sur le parquet, c'est la cata. Et on ne peut pas dire que ça ait mis en valeur les candidat-e-s. Florent Peyre semble être arrivé à la limite de ses possibilités, Léa Elui montre un peu de fatigue même si Christophe Licata est toujours survolté (mais comment fait-il pour être toujours en surforme ?), Clémence Castel fait n'importe quoi. C'était pas brillant.

C'est finalement Florent Peyre et Inès Vandamme, et Clémence Castel et Candice Pascal, qui rejoignent Théo Fernandez et Alizée Bois en face-à-face. Un chacha cette semaine, qui là encore montre surtout des personnalités fatiguées : Florent Peyre est au bout de sa vie, Théo Fernandez ne sait plus où sont sa droite et sa gauche et Clémence Castel incarne la raideur. C'est finalement l'humoriste qui est sauvé par le public, tandis que le jury retient l'aventurière... Et c'est donc Théo Fernandez qui quitte l'aventure, et bien tout ça pour ça. Même si la différence de niveau était flagrante, bravo néanmoins au comédien, qui a vraiment joué le jeu, et à sa talentueuse partenaire Alizée pour son sens de la chorégraphie et la pédagogie !

 



Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial