Tuesday, Nov. 29, 2022

Danse avec les stars, le débrief – S12 EP03

Ecrit par :

24 septembre 2022

|

Catégorie :

Pour ce troisième prime en direct de la douzième saison de Danse avec les stars, revoilà les duels. Une épreuve censée mettre la pression sur les candidates et candidats, avec des confrontations plutôt bien choisies pour certains malgré l'inévitable spoiler sur l’issue de la compétition. En effet, voir s’affronter les deux meilleurs candidats de cette année a donné comme un air de finale au milieu de la soirée alors que nous n'en étions qu’à la troisième semaine ! Si ce prime a permis de découvrir - enfin - quelques belles chorégraphies (merci Inès Vandamme pour ce tango), elle a aussi été interminable. 23H45 pour entendre le nom attendu de l’éliminée du soir, c’est plus du journalisme c’est du sacerdoce. Place quand même au débrief !

 

Premier duel

Anggun avec Adrien Caby - Un american smooth

Florent Peyre et Inès Vandamme – Une samba

Duel de quadras pour cette première confrontation. Comme nous sommes dans DALS et sur TF1, les deux opposants surjouent la lutte fratricide. Mais au fond ils sont sympas tous les deux, chacun dans son style. Le choix de cet american smooth est plutôt une bonne idée. François Alu (look chemise de bucheron, on préfère le costume François) trouve Angunn "rayonnante". Marie-Agnès Gillot (elle aussi rayonnante) ne comprend pas "le langage des jambes de la chanteuse". Plus prosaïque, Chris Marques juge la prestation inégale, et la chanteuse pas assez engagée. C’est vrai qu’Adrien Caby a multiplié les portés audacieux mais que sur le plancher, l’apprentie danseuse est encore très hésitante. Bilal met en valeur les progrès. OK, Bilal va jouer le good cop toute la saison.

Florent Peyre et Inès Vandamme dansent sur un tango argentin et franchement c’est ma chorégraphie coup de cœur de la soirée. J’entends certains grincheux qui regrettent le choix du générique de Dexter pour cette danse. Et bien moi qui n'ai jamais regardé un seul épisode de cette série, je valide ce choix ! Alors oui il faut que Florent travaille encore la posture. Ce n'est pas vraiment lui qui mène la danse, mais ce couple est vraiment bien assorti. Le prototype de ce que devrait être chaque binôme DALS. Un candidat qui bosse et une coach qui place la barre haut. Inès sait qu’elle n’ira pas en finale mais elle est exigeante. Et franchement pour ça gros cœur sur toi belle Inès ! Logiquement, ce sont eux qui sont qualifiés pour la semaine prochaine.

Danse avec les stars, saison 12 prime 3 -

Deuxième duel

Carla Lazzari et Pierre Mauduy – Un jive

Amandine Petit et Anthony Colette - Une samba

"On en parle des pirouettes suivies d’un grand écart ?" Carrément François ! J’ai même sursauté et poussé un petit cri quand la pétillante Carla Lazzari nous a lâché son atout en milieu de choré. Décidément cette jeune fille est une candidate sérieuse de cette douzième saison. Ambiance fête foraine et machines à pinces à peluches. Pour avoir vidé mon porte-monnaie dans ces jeux dans l'espoir d'attraper une hypothétique peluche, je valide la mise en scène. D'autant que ce jive est réussi, même si Carla manque un peu de rebond. Niveau mignonnerie c'est un 10, notamment pour Pierre Mauduy qui ose le costume nounours. C’est frais, jeune et bien réglé au niveau de la chorégraphie. On parie que ce joli couple va aller loin ! En plus François nous fait une démo de cabriole sous la direction de Marie-Agnès. Perso je suis aux anges.

Place à Amandine Petit et je déchante un peu. Comme beaucoup de miss, la jeune femme a de belles lignes mais beaucoup de mal à valoriser cette plastique de rêve. Elle est méga crispée malgré l'accompagnement d'Anthony Colette. Alors oui, elle a fait des efforts sur les hanches pour suivre les conseils des juges. Pour une samba, c’est le minimum. Mais cela suffit-il. Hélas non...

Danse avec les stars, saison 12 prime 3 -

Troisième duel

Stéphane Legar et Calisson Goasdoue - Une danse contemporaine

Billy Crawford et Fauve Hautot – Une danse contemporaine

Milieu de soirée, déjà pas mal de coupures pub et le climax du prime peut enfin arriver. Ce n’est plus un duel c’est le combat des chefs ! Même choix de style de danse, mais univers complètement différents pour les deux candidats les plus prometteurs de cette saison. Rappelons qu'ils ont tous les deux décroché les quatre buzz d’immunité lors de leurs premières prestations. À ma droite, Stéphane Legar, 24 ans, un sourire ravageur, une musculature de sportif, un mental de warrior. À ma gauche, Billy Crawford, 40 ans, un accent craquant, un côté showman assumé, quelques fêlures qui donnent de l’épaisseur à l’ancien bébé star…

Le premier livre une performance impressionnante avec un salto évidemment salué par notre étoile bondissante François qui s'y connaît en sauts. Tout en puissance, le niveau de cette danse bluffe pour un 3e prime. Rien à dire aussi sur le choix de la musique, Respire de Gaël Faye. Le jury est unanime. Il n’y a que moi qui trouve qu’il danse quand même un peu pour lui, Stéphane. Son côté égocentré m’a un peu gênée. Comme l’impression que c’est ça qui pourrait faire la différence pour la suite de la compétition…

Billy Crawford et Fauve Hautot (joli maquillage Fauve !) ne se laissent pas impressionner. Leur danse est moins expressionniste, plus dans la retenue même si elle joue un rôle d’exutoire, on l’a bien entendu, pour les addictions de Billy. Le choix de L’enfer de Stromae s’impose évidemment (on l’avait compris dans le magnéto) et franchement j'ai adoré la délicatesse de Billy. "Vous départager serait comme essayer de départager deux chefs étoilés." Jolie métaphore, François. Les juges ont bien du mal à les départager, en effet. Ils donnent un léger avantage au deuxième couple. Stéphane part au face-à-face mais on ne s’inquiète pas beaucoup pour lui.

 

Quatrième duel

Thomas Da Costa et Elsa Bois – Une valse

Léa Elui et Christophe Licata - Une rumba

Difficile de se remobiliser après ces deux danses, mais restons professionnelle, Thomas da Costa et Léa Elui méritent aussi notre attention. Le jeune comédien lors du premier prime n’avait pas démérité et on connaît depuis l’année dernière les talents de coach de sa partenaire Elsa Bois. La valse est d’ailleurs réussie malgré des approximations techniques que ne manque pas de souligner le boss de l’émission, Chris Marques toujours moins indulgent que le reste du jury.

Léa Elui et Christophe Licata proposent une rumba. Malgré l’investissement de la jeune influenceuse, franchement on s’ennuie un peu sur cette danse. Marie-Agnès Gillot pointe un manque de travail et là, le coach sort ses griffes et défend l'investissement de sa protégée. Cool Christophe. Elle a peut-être un peu raison la Danseuse Étoile de l'Opéra de Paris. Tendre les jambes et les pointes de pieds c’est la base !

Danse avec les stars, saison 12 prime 3 -

Cinquième duel

Eva et Jordan Mouillerac – Un tango argentin

Clémence Castel et Candice Pascal – Un tango argentin

Décidément le duo Clémence Castel et Candice Pascal est abonné au fin de primes. Franchement la prod ce n'est pas vraiment sympa. Car comment garder un peu d'indulgence quand on est soi-même épuisée au fond de son canapé par tes tunnels de pub. Pour ce duel, les deux couples dansent sur un tango argentin. Je n'ai pas oublié la prestation de Clémence de la semaine précédente et je redoute un peu la cata. Et effectivement ça ne passe pas, et pas seulement parce que cela manque de sensualité, ça manque aussi de posture et de présence tout simplement. Apprend-on cela en deux semaines ? Sans doute pas, il faut s'y résoudre.

Eva est moins traqueuse que lors de son premier prime. C'est aussi une bosseuse et avec un coach comme Jordan Mouillerac rien n'est perdu. Marie-Agnès voit une "grande évolution" et son regard est juste. Bilal salue la choré de son ancien partenaire et pour une fois, je suis d'accord avec lui. Moi aussi je peux être good cop si je veux !

Danse avec les stars, saison 12 prime 3 -

Le face-à-face

45 secondes de quickstep pour départager les cinq couples. Anggun peine un peu côté rapidité. Amandine Petit n’est pas super à l’aise non plus malgré son large sourire. Stéphane Legar a la pêche et s’appuie davantage sur sa partenaire (attention à la technique quand même Stéphane). Léa Elui tricote un peu n'importe comment avec ses pieds tandis que Christophe Licata en fait trois tonnes pour mettre en valeur sa partenaire. Enfin, Clémence Castel confirme qu'elle ne devrait pas aller plus loin dans la compétition. Le public sauve deux couples Stéphane Legar/Calisson Goasdoue et Angunn/Adrien Caby. Ok, la cote de Angunn est encore haute chez ses fans. Le jury garde logiquement Léa Elui et Christophe Licata puis Amandine Petit et Anthony Colette. Pas de surprise. Dommage, on dit au-revoir à Candice Pascal en disant au-revoir à Clémence Castel. C'est la dure loi de DALS !

 



Share This Article

Related News

About Author

(1) commentaire

  1. BETOU
    25 septembre 2022 at 00:41

    Super debrief!! Eh bien je dois dire que BC m'a fait pleurer. Il a qqch que seul Loic avait: une espèce d'honnêteté et d'investissement artistique incroyables dans la danse et le propos chorégraphique. Je suis certaine qu'il va aller loin et se demarquera facilement de la très honnête et inspirée concurrence. Il a l'expérience pour lui, en plus du talent. Quelle musicalité dans la chorégraphique! Incroyable.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial