Tuesday, Sep. 17, 2019

[DVD] Einstein on the Beach de Philip Glass, Robert Wilson et Lucinda Childs

Ecrit par :

22 novembre 2016

|

Catégorie :

Einstein on the Beach, oeuvre fondamentale de l'art minimaliste signée Robert Wilson (mise en scène, conception, décors et lumières), Philip Glass (musique et paroles) et Lucinda Childs (chorégraphie) st sorti en DVD chez Opus Art depuis le 26 octobre. Il s'agit de la première captation de ce spectacle depuis sa création il y a 40 ans, dans la version donnée au Théâtre du Châtelet en 2014. Cette sortie coïncide avec le portrait de Lucinda Childs au Festival d'Automne (qui était partenaire de cette production). 

 dvd-einstein-on-the-beach

Le spectacle

Einstein on the Beach, c'est tout un voyage ! Plus 4h30 de spectacle sans entracte (oui, en DVD ça ne compte pas vraiment, mais imaginez-vous dans la salle), où musique répétitive, danse, lumières, mise en scène et décors ne font qu'un à jeu égal. Créé au Festival d’Avignon en 1976, Einstein on the Beach est la première collaboration entre Robert Wilson, Philipp Glass et Lucinda Childs, collaboration qui continuera encore longtemps (Lucinda Childs notamment a écrit beaucoup de ses pièces sur la musique de Philippe Glass, dont son chef-d'oeuvre Dance).

Pièce unique en son genre, Einstein on the Beach fascine (on n'est pas loin de la transe parfois) ou fatigue, elle n'en reste pas moins un monument. La réalisation léchée et efficace, qui n'oublie ni les chanteuses ni la danse, permet de saisir toute la complexité de l'oeuvre.

 

L'histoire

Malgré le titre, n'allez pas chercher dans Einstein on the Beach une biographie du scientifique, vous seriez déçu.e. Il s'agit plutôt de la trace qu'il a laissé dans notre inconscient collectif. D’une forme non-narrative, l’ouvrage utilise une série d’images récurrentes comme argument dramatique principal, auxquelles s’adjoignent des séquences de danse abstraites chorégraphiées par Lucinda Childs. Le point de départ d'Einstein on the Beach est en fait une photo du scientifique à son bureau. Le metteur en scène a observé beaucoup de clichés d'Einstein, en remarquant que dans tous ses portraits en pieds, il a les mains dans la même position avec le même espace entre le pouce et l'index. "J'ai commencé l'opéra avec ce geste et j'ai continué. Je pense à cet espace. Entre ces deux doigts, il tenait la craie avec laquelle il faisait ses calculs. Il tenait l'archet du violon dont il adorait jouer, et il tirait sur les cordages du voilier, qui était son passe-temps favori".

 Le DVD

Pas de bonus particulier sur les deux DVD du spectacle (dommage ! Les coulisses de cette production doivent être passionnantes), mais un joli - même si petit - livret, avec quelques textes (anglais, français et allemand) de Philip Glass, Robert Wilson et Lucinda Childs, illustrés de belles photos. 

 

Distribution

Antoine Silverman, Helga Davis, Kate Moran, The Lucinda Childs Dance Company, The Philip Glass Ensemble. Direction musicale Michael Riesman, lumières Urs Schönebaum, costumes Carlos Sotto, coiffure et maquillage Campbell Young Associates - Luc Verschueren. 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial