Friday, Oct. 19, 2018

Les livres danse de l’hiver

Ecrit par :

23 février 2016

|

Catégorie :

Quelles sont les nouveautés en librairie pour la danse ? Un bon roman, un témoignage prenant, un joli album pour enfants ou l'autobiographie de Rudold Noureev qui paraît pour la première fois en français.

 

Étonnez-moi de Maggie Shipstead

Paru en novembre 2015 aux éditions Belfond.

Ce qu'en dit la 4e de couv - La grâce. C'est ce que voit Joan lorsqu'elle regarde danser Arslan Rusakov. La grâce qui la sépare, elle, petite ballerine à l'Opéra Garnier, de cette superstar du ballet soviétique. Pour s'en approcher, une fois, une seule, Joan se glisse un soir dans sa loge pour une étreinte furtive, passionnée, comme une supplique : " Étonnez-moi". Vingt ans plus tard, Joan vit dans une petite ville de banlieue en Californie, où elle se consacre désormais à son mari et à son fils, Harry. Son passé de danseuse, elle a choisi de l'oublier : toutes ces années de passion, d'efforts, de compétition permanente, et surtout ce moment où elle a compris qu'elle ne rejoindrait jamais Arslan au firmament. Mais comment oublier quand elle regarde Harry danser ? L'enfant montre de prodigieuses aptitudes. Pour lui, Joan va renouer avec l'univers du ballet, ce monde aussi cruel que merveilleux, qui a brisé son cœur, son corps et tous ses rêves. Un monde où évolue encore Arslan Rusakov...

Auteure - Née en 1983, Maggie Shipstead a grandi dans le comté d’Orange, en Californie. Elle est diplômée de littérature américaine à l’université d’Harvard. En 2009, à l’occasion d’un séjour sur l’île de Nantucket, elle entreprend l’écriture d’une nouvelle qui au fil des pages deviendra son premier roman, Plan de table (paru aux éditions Belfond en 2014), récompensé par les prix Dylan Thomas et L.A. Times Book du premier roman. Étonnez-moi est son deuxième roman.

Avis - Sachant que l'auteure n'était pas forcément une spécialiste de danse, j'avais un peu peur de tomber sur un énième Black Swan. Mais Étonnez-moi fut une bonne surprise. D'abord parce que tout ce qui a trait à la danse, aussi bien l'ambiance d'une troupe que le corps qui travaille, est crédible et vivant. Ensuite parce que l'auteure sait inventer des personnages attachants, qui ont une consistance. Enfin parce que Maggie Shipstead sait très bien mener son récit (même s'il n'y a au fond que peu de suspens) et je me suis surprises à tourner les pages sans pouvoir fermer le livre. Un roman efficace.

etonnez-moi

Étonnez-moi de Maggie Shipstead

Chez.pina.bausch.de de Jo-Ann Endicott

Paru en novembre 2015 aux éditions Arche.

Ce qu'en dit la 4e de couv - Dans ce témoignage à vif, la danseuse-phare de Pina Bausch relate son intimité et sa relation avec la célèbre chorégraphe, son travail auprès de la créatrice et son deuil après sa mort - comme un témoignage de la créature, avec sensibilité et intensité.

Auteure - Josephine Ann Endicott est née en Australie, en 1951. Après des études de danse classique, elle rencontre Pina Bausch qui l'engage dans la compagnie dont elle vient de prendre la direction. Devenue l'une des danseuses emblématiques de la chorégraphe, Jo-Ann Endicott est également répétitrice et transmet les ballets de Pina Bausch. Elle a également participé à la reprise de Kontakthof par des adolescent.e.s.

Avis - Pour parler de Pina Bausch, Jo-Ann Endicott ne prend pas de pincettes. Elle ne cache ni son admiration pour le génie de la chorégraphe, ni sa façon d'épuiser tout son entourage. L'auteure s'est donnée corps et âme pour la compagnie, parfois au détriment de sa santé. Son récit, à la fois brut et très émouvant, fait revivre les premières et folles années Tanztheater Wuppertal (quand les spectacles se terminaient sous les hués), la danse de Pina, sa façon de travailler. Et derrière l'expérience hors du commun de cette danseuse se révèle un portrait juste de la chorégraphe, sans rancoeur, dans tout ce qu'elle avait de génial et de pénible. Un témoignage profond et émouvant.

Chez.pina.bausch.de de Jo-Ann Endicott

Chez.pina.bausch.de de Jo-Ann Endicott

Igor et Souky à l'Opéra de Sigrid Baffert (auteure) et Sandrine Bonini (illustratrice)

Paru en novembre 2015 aux éditions des Éléphants.

Ce qu'en dit la 4e de couv - Les aventures de Souky et Igor à travers l'opéra Garnier, qui d'une visite se transforme bientôt en cavale, car Igor est persuadé d'avoir vu une sorcière. Leur traversée des lieux permet de découvrir différentes parties de l'opéra : le grand escalier de marbre, la salle de 2.000 places, les coulisses, la machinerie, le grand foyer, l'atelier de couture, etc.

Auteures - Sigrid Baffert est auteure jeunesse, auteure de spectacles musicaux et parolières. Elle a écrit de nombreux romans et albums pour enfants et adolescents. Sandrine Bonini est diplômée des Arts décoratifs de Paris. Elle a travaillé pour le cinéma d'animation avant de se lancer dans la littérature jeunesse.

Avis - Igor et Souky est une série d'albums pour les 5-9 ans, l'histoire de deux amis qui, chaque mercredi, visitent un lieu emblématique de Paris. Il ne s'agit pas ici de suivre le quotidien des artistes ou des Petits Rats, mais de découvrir le Palais Garnier, sa salle, son plafond, ses secrets, son Lac et bien sûr son fantôme. De drôles de personnages se baladent d'ailleurs en coulisses.  Une jolie visite avec des anecdotes sur l'histoire du Palais Garnier et ses nombreuses légendes.

Igor et Souky à l'Opéra de Sigrid Baffert et Sandrine Bonini

Igor et Souky à l'Opéra de Sigrid Baffert et Sandrine Bonini

Noureev - Confessions inédites de Rudolf Noureev

Paru en février 2016 aux éditions Arthaud.

Ce qu'en dit la 4e de couv - Rudolf Noureev se livre entièrement dans ce témoignage inédit en France. Ce texte paraît en 1962, date à laquelle le fougueux danseur devient une star internationale. Étoile du ballet soviétique du Kirov, il choisit le 16 juin 1961, lors de sa première tournée en France, de passer à l’Ouest avec fracas, en faussant compagnie aux gardes du KGB à l’aéroport du Bourget. Star du jour au lendemain pour cet acte considéré à tort comme politique, Noureev allait conquérir les plus grandes scènes et révolutionner l’art du ballet. Dans ce texte, Noureev n’a pas seulement de flamboyants débuts à raconter, mais un destin à faire découvrir. Le destin d’un petit garçon soviétique né dans une grande pauvreté, et en passe de devenir une superstar occidentale façonnée par la toute-puissance médiatique des années 1960 et le contexte oppressant de la guerre froide. Toute la personnalité de Noureev y figure déjà, dans cette enfance nomade, dans ce caractère entier et volontaire, source de mélancolie mais atout essentiel pour oser transgresser l’autorité familiale, politique et artistique de son temps.

L'auteure - Cette autobiographie a été traduite et annotée par Ariane Dollfus, qui a écrit une biographie sur le danseur (Noureev : l'insoumis).

Noureev - Confessions inédites de Rudolf Noureev

Noureev - Confessions inédites de Rudolf Noureev

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. a.
    24 février 2016 at 16 h 11 min

    J'ai adoré les mémoires de Noureev et curieusement presque + pour ce qu'il raconte de la Russie que pour la danse. Les notes d'Ariane Dolfus sont aussi très bienvenues. Je m'apprête à lire allégrement les deux 1ers :)

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial