Monday, Oct. 21, 2019

Revue de presse dansée, S15-16 EP37

Ecrit par :

12 juin 2016

|

Catégorie :

Critiques, reportages, points de vue... Ce qui s’est passé dans la presse cette semaine.

revue-de-presse-danse°120616

Le Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch aux Arènes de Nîmes

Le spectacle événement de cette semaine reste la venue du Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch aux Arènes de Nîmes avec deux pièces mythiques : Café Müller et Le sacre du Printemps. L'Obs se penche sur les coulisses de cette tournée, qui n'a pas été simple à organiser. France 3 était aussi sur place pour un reportage. Côté critique, Philippe Noisette des Inrocks retient surtout Le Sacre ("Cet opéra des corps n’a rien perdu de sa force de séduction"), Ariane Bavelier du Figaro rend compte aussi du spectacle.

En vidéo, le Vollmond de Pina Bausch filmé par Wim Wenders est à revoir sur Arte +7. Une exposition de photos sur Pina Bausch, Pina Bausch vue par Maarten Vanden Abeele, est aussi en cours à la Mairie du 17e de Paris jusqu'au 2 septembre.

Le Sacre du Printemps - Tanztheater Wuppertal

Le Sacre du Printemps - Tanztheater Wuppertal

Paquita et L'Oiseau de Feu au Ballet du Capitole

Le Ballet du Capitole proposait pour sa part une soirée mêlant le Grand Pas de Paquita de Marius Petipa et L'Oiseau de Feu de Maurice Béjart. Un reportage tout spécialement sur ce deuxième ballet est à voir sur France 3. Des photos du spectacle et en répétition sont à retrouver sur la page Facebook de la troupe. Enfin Kader Berlarbi présente le programme dans La Dépêche.

Grand Pas de Paquita - Ballet du Capitole

Grand Pas de Paquita - Ballet du Capitole

Giselle par le Ballet de l'Opéra de Paris

Giselle à l'Opéra de Paris continue d'attirer le public et d'inspirer les blogs. Des retours sur la distribution Ludmila Pagliero et Karl Paquette sont ainsi à lire sur Les Balletonautes ("Ludmila Pagliero réapparait avec cette allure de madone qui avait été la sienne pendant la folie") et Ballet & Cie ("Un retour en pleine lumière"). Des avis sur le couple Myriam Ould-Braham/Mathias Heymann sont à lire sur Ballet & Cie ("Sans doute la distribution la plus homogène de la série") et Une Saison à l'Opéra ("L’alchimie fonctionne parfaitement"). Une chronique de la distribution Jeunes talents (Éléonore Guérineau et Pierre-Arthur Raveau) est enfin à retrouver sur Il danse et il en parle.

Côté coulisses, Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio sont sur France Musique, dans Le Grand journal de l'Opéra (à 1h30), pour évoquer leur rôle dans Giselle.

Giselle - Pierre-Arthur Raveau et Éléonore Guérineau

Giselle - Pierre-Arthur Raveau et Éléonore Guérineau

Les festivals d'été

Même si le temps n'est pas à la fête, la saison des festivals d'été a bien démarré. Les premiers retours des Nuits de Fourvière sont à lire et à voir sur Les Échos et CultureBox, une édition qui a démarré avec plusieurs spectacles de cirqueLetter to a man, l'adaptation des Cahiers de Nijinski, est à venir, l'occasion d'une interview de Mikhaïl Baryshnikov (l'interprète de la pièce) dans Le Figaro. Télérama indique également les festivals d'été de danse à ne pas manquer cette saison.

Septembre sera marqué par la Biennale de la danse de Lyon, qui a dévoilé son programme. Une édition 2016 présentée dans Lyon Capitale, Le Progrès et France 3.

La Belle et la Bête de Thierry Malandain, à voir à la Biennale de la Danse de Lyon

La Belle et la Bête de Thierry Malandain, à voir à la Biennale de la Danse de Lyon

Critique

Delphine Goater de ResMusica a été séduite par La Nuit transfigurée d'Anne Teresa de Keersmaeker ("Un duo austère, épuré et authentique"). Marie Soyeux de La Croix s'enthousiasme pour Vertical Influences du Patin libre ("Une danse sur glace vibrante, unique") ainsi que pour Avant toutes disparitions de Thomas Lebrun. Noetic de Sidi Larbi Cherkaoui a été vu par ResMusica ("Un univers futuriste et scientifique mais qui reste profondément humain") et le Financial Times.

Le dernier spectacle du Béjart Ballet Lausanne a enfin conquis 24 Heures (La troupe "allume tous les flux d’énergie en une seule prise") et Le Temps ("Le chant du cygne est contre toute attente une fête et une promesse"). Un reportage vidéo sur ce spectacle est aussi à voir sur RTS.

La Nuit transfigurée d'Anne Teresa de Keersmaeker

La Nuit transfigurée d'Anne Teresa de Keersmaeker

À lire/voir/écouter

Un très beau documentaire La saison des adieux, sur le départ de Pascal Aubin, Yann Saïz et Benjamin Pech de l'Opéra de Paris, est à écouter sur France Culture. Une interview de Germain Louvet, portant surtout sur son travail dans Roméo et Juliette, est à lire dans Tutti Magazine, de même qu'une interview de Liam Scarlett pour sa création Frankenstein. Le Parisien présente la (riche) rentrée des comédies musicales à Paris en septembre. BFMBusiness parle de la belle opération de Repetto À vos pointes. Le focus Corée du Sud du Théâtre de Chaillot est présenté dans Le Monde et Le Figaro. Enfin François Morel a réalisé une chronique hilarante sur l'omniprésence de la danse dans les médias. "On ne parle que de ça !"

À lire en anglais

Benjamin Millepied se livre dans le Guardian, surtout sur son départ de l'Opéra de Paris, entre amertume et excuses. Le chorégraphe est aussi dans le New York Times, dévoilant qu'il a décroché pour sa troupe le L.A. Dance Project une résidence à Arles. La chronique du spectacle de fin d'année de la School of American Ballet est à lire dans le New York Times. Enfin plusieurs critiques sur Le Coq d'or d'Alexeï Ratmansky sont à retrouver sur Dance Magazine, DanceTabs et le New York Times.

Skylar Brandt ( Le Coq d'Or).

Le Coq d'Or d'Alexeï Ratmansky

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Lili
    13 juin 2016 at 19:37

    "La saison des adieux", malgré sa réalisation parfois confuse, est bouleversante. Ca vaut le coup de lui consacrer une heure.... L'interview de Millepied dans le Guardian, est aussi très intéressante, enfin quelque chose de moins convenu, plus personnel. Le temps fait son oeuvre... Et bravo François Morel, mais ça on a l'habitude. On peut juste rappeler que oui, on peut aimer le foot (et le rugby, et le reste) et la danse, aller au stade et à l'Opéra. En tout cas je ne m'en prive pas. Mais je comprends volontiers qu'on puisse aimer le foot et être saturée du battage médiatique et commercial qui va avec....

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial