Sunday, Oct. 21, 2018

Danse avec les stars, le débrief – S09 EP01

Ecrit par :

30 septembre 2018

|

Catégorie :

Mais... Mais... Mais... Où est passé Sandrine Quétier ? Danse avec les stars reprend pour une neuvième saison, et voilà, je suis toute perturbée par la nouveauté Camille Combal à la présentation (et qui cherche encore son ton). "Qui sont ces gens ?" était la remarque générale à la vue du casting. Après un premier prime, le constat donne le sourire : certes, on ne sait toujours pas qui ils et elles sont, mais ça danse bien ! Les couples sont bien choisis, les pros sont toujours au top, Fauve est de retour sur le parquet et Patrick Dupond-Patoche tient plutôt bien son rôle de juge. C'est parti pour l'indispensable débrief !

 

Iris Mittenaere et Anthony Colette - Un tango

Anthony Colette l'a compris : son couple est grave canon, alors il faut jouer là-dessus. Leur tango était ainsi plus composé de regards langoureux, de bouches entrouvertes et de hair-chorégraphies plutôt que de vrais pas de danse. Ce qui est dommage, parce que, quand il y en avait, Iris Mittenaere se débrouillait pas mal du tout ! On est loin de la Miss France raide et incapable de danser en rythme. On sent au contraire qu'elle aime danser et qu'elle est à l'aise. Allez, le sexy, c'est certes facile, mais ce serait dommage de réduire ce couple à ça, il peut faire bien mieux. C'est d'ailleurs ce que dit Chris Marques, qui parle aussi de gainage, et ça, je le sens, ça parle à tous ceux et celles qui ont repris la danse dans les semaines précédentes. Duo prometteur en tout cas. Patoche donne tout de suite quelques conseils utiles sur le partenariat, lui aussi est prometteur dans son rôle de juge.

Iris Mittenaere et Anthony Colette

Basile Boli et Katrina Patchett - Une samba

Ahhh, les footballeurs à la retraite avec 20 kilos de plus, c'est toujours un grand moment. Bon, j'aurais aimé dire que Basile Boli fait exception à la règle parce qu'il était bon esprit et avait envie de s'amuser. Mais soyons réaliste, c'était la cata. Avec en plus le regret de voir la sublime Katrina Patchett à 200 %, et se dire que l'on ne devrait pas la voir très longtemps sur le plateau.

 

Terence Telle et Fauve Hautot - Une danse contemporaine

FAUVE, JE T'AIME. Personne n'est dupe. La star de ce couple, c'est Fauve Hautot. Le lancement se fait autour de Fauve, le portrait se fait autour de Fauve, le jury ne parle que de Fauve, Camille Combal est amoureux de Fauve. Et évidemment, dans la danse - une danse contemporaine sur La Superbe, non mais vraiment, la prod nous gâte - on n'a vu que Fauve. Qu'est-ce qu'elle nous avait manqué ! Et donc alors sinon, Terence Telle ? Il est beau, la prod l'habille peu, il porte bien sa danseuse. Voilà, c'est tout ce qu'on lui demande. Ceci-dit, le mannequin a de vraies qualités de danseur, comme une aisance avec la musique et une gestuelle fluide et gracieuse. Il manque l'expression, le sentiment. S'il y arrive, le couple part en finale.

Terence Telle et Fauve Hautot

Anouar Toubali et Emmanuelle Berne - Un charleston

Emmanuelle Berne s'est coupé les cheveux, tout a changé cette année. Mais l'essentiel est là : pas mal la performance d'Anouar Toubali ! Un charleston en place, avec le jeu, sympa et quelques petits challenges techniques réussis, il y a un bon potentiel. Emmanuelle Berne  a vraiment réfléchi à comment s'adapter à la petite taille de son partenaire. Les portés sont encore leur point faible, mais il y a de l'idée, il y a de l'idée. Patoche déjà lancé : "Vous êtes génial". Point trop n'en faut Patrick, point trop n'en faut. Mais à suivre, vraiment.

 

Lio et Christian Millette - Un cha-cha

Ouch, 37 secondes de portrait et déjà les larmes : Lio sera notre candidate lacrymale de cette saison 9, avec de nombreux points "Retrouver mon corps", "Faire tomber les barrières" et autres "Laisser l'armure derrière moi" à venir. Cela se sent d'ailleurs sur le plateau : Lio est crispée et stressée, elle est donc raide dans sa façon d'évoluer. Pourtant, elle était à l'aise dans le jeu et le personnage et son partenariat fonctionne bien avec Christian Millette, on sent déjà une bonne complicité. Si elle se lâche, cela peut vraiment le faire. Allez Lio, courage, on y croit !

 

Clément Rémiens et Denitsa Ikonomova - Un foxtrot

TF1 n'a vraiment pas peur de l'auto-promo gros sabots pour son feuilleton aussi bien joué que Plus belle la vie, je sens qu'on n'a pas fini de manger du tournage à Sète. Parlons danse plutôt : c'est prometteur ! Clément Rémiens reste too much dans l'expression et manque de naturel sur ce point (il danse comme il joue dans ce feuilleton, c'est bien ça ?). Mais Clément Rémiens a une vraie élégance sur le parquet, il est à l'aise dans l'exercice, il aime danser et a le rythme. Il y a déjà une belle complicité avec Denitsa Ikonomova qui sait décidément mettre ses partenaires à l'aise. Un couple à suivre, très frais, cela m'a plutôt plu.

Clément Rémiens et Denitsa Ikonomova

Pamela Anderson et Maxime Dereymez - Un cha-cha

J'avoue, j'en attendais peut-être un peu plus. On sentait de la nervosité chez Pamela Anderson, de la retenue. Mais elle s'est blessé (aïe les déchirures) et ça peut être le pourquoi du comment. Parce qu'on sentait aussi une bonne technique, une vraie habitude de danser et une personnalité à l'aise dans l'exercice, qui n'a pas peur de faire le show. Maxime Dereymez va s'éclater à faire ses chorégraphies. "Vous parlez à tous les coeurs", a dit Patoche. Patrick, notre nouveau poète. Chris Marques balance un 4, et bam.

 

Vincent Moscato et Candice Pascal - Un quick-Step

On l'avait dit : Vincent Moscato sera le boulet de cette saison 9. Et boulet, oui, il l'a été. Rien n'allait dans cette performance, rien, et ce n'était pas que de sa faute. Oui, Vincent Moscato ne sait pas danser. Mais ça peut arriver à tout le monde et il faut souligner son courage de ne pas avoir peur du ridicule. Par contre, l'interprétation sexy de Candice Pascal (Mary Poppins sexy, aaaaarg) et la façon de chanter en français sans aucun sens du rythme, Supercalifragilisticexpialidocious ne méritait pas ça. La B.O de Mary Poppins, c'est un peu ma B.O. préféré, il y a des choses auxquelles on ne touche pas. Sh'ym y voit du potentiel. Shy'm...

 

Carla Ginola et Jordan Mouillerac - Un tango

Bon, le couple canon de cette saison 9, je crois qu'on le tient. Carla Ginola reste froide dans l'expression, distante. Et était un peu en mode karakoé (mais qui ne le serait pas sur Moi... Lolita repris par Julien Doré, je vous le demande). Elle n'en reste pas moins superbe sur le plateau et très à l'aise avec la danse. Du potentiel là encore, qu'il sera intéressant de voir dans une danse plue légère, jouant plus sur l'humour. Le couple fonctionne bien, là encore. À suivre de près. Camille Combal nous sort la vérité du soir en parlant de Jordan Mouillerac : "Avec un torse pareil, on ne stresse pas, quoi qu'il arrive".

 

Jeanfi Janssens et Marie Denigot - Un quick-Step

Jeanfi Janssens était steward dans son ancienne vie. Sa chorégraphie le déguise donc en steward. Originalité, quand tu nous tiens. Mais quel plaisir de voir danser Marie Denigot ! Toujours énergique, dynamique, pédagogue avec son partenaire. Jeanfi Janssens, comme je l'avais prédit (j'aime souligner quand j'ai raison), eh bien il est bien brave. Pas très doué, pas vraiment dans le rythme, mais il essaye et il se donne à fond. C'est bon esprit, ce n'est peut-être que ça, mais c'est déjà pas mal (pour quelqu'un qui va se faire éliminer la semaine prochaine).

 

Héloïse Martin et Christophe Licata - Un cha-cha

Héloïse Martin, la complexée par son corps, je crois qu'on l'aura compris. Mais Héloïse Martin bonne danseuse aussi ! Sans être la plus grande technicienne de cette saison, la comédienne assure sa danse, est en place, se fait plaisir. On sent qu'elle est en confiance avec le pédagogue Christophe Licata. Du sourire, du bon esprit, Mamma Mia et une robe bleue à paillettes, que demander de plus ? Pas une finaliste en puissance, mais de belles performances en perspective. Patoche lui colle un 9, on ne le tient plus.

Héloïse Martin et Christophe Licata

Verdict

Héloïse Martin se retrouve en tête. Oui alors c'était sympa, mais peut-être point trop n'en faut. Terence Telle et Fauve Hautot sont deuxièmes, une place bien plus méritée. Lio a une troisième place un peu facile, suivie de près par le prometteur Clément Rémiens. Basile Boli, Vincent Moscato et Jeanfi Janssens ferment la marche. Je ne les aurais pas mis dans cet ordre, mais ça n'a pas trop d'importance. Au milieu du tableau, les performances étaient serrées, il y a d'ailleurs peu de différences dans les notes. Ce qui représente bien cette saison, qui propose un niveau homogène sans forcément un gagnant ou une gagnante qui se détache déjà. Beaucoup de choses prometteuses en tout cas, ça s'annonce bien pour la suite de la saison.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Alex
    30 septembre 2018 at 22 h 33 min

    Chouette ! Le retour du debrief ! Mon grand plaisir de l'après DALS

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial