Tuesday, Oct. 23, 2018

Connor Scott remporte la finale du BBC Young Dancer au Sadler’s Wells

Ecrit par :

12 mai 2015

|

Catégorie :

Depuis février 2015, la BBC s'intéresse de près à la danse dans le cadre d'une année dédiée aux arts. Et c'est donc à l'injonction "Get creative" que répondait la finale du Prix BBC Young Dancer, une compétition inédite qui met à l'honneur quatre styles de danse : classique, contemporain, hip-hop et - de manière légèrement plus exotique pour nous autres français-es - danse indienne. Les danseur-se-s ont entre 16 et 20 ans et s'affrontaient les uns aux autres dans une finale au Sadler's Wells retransmise en direct sur BBC2. L'idée de faire cohabiter modernité et tradition n'est pas franchement révolutionnaire, plusieurs émissions de télévision sont déjà passées par là, Danses avec les stars en tête. Mais il est plutôt rare de voir ces quatre genres représentés de manière aussi homogène et avec un niveau aussi élevé. Retour sur cette finale du Prix BBC Young Dancer, et classement tout personnel.

Connor Scott, le gagnant de l'émission

Connor Scott, le gagnant de l'émission

Les candidats

Danse classique : Archie Sullivan

Danse contemporaine : Jacob O'Connell et Connor Scott

Hip-hop : Harry Barnes et Kieran Lai

Danse indienne : Vidya Patel

 

Le jury 

Matthew Bourne, Chorégraphe et Directeur artistique de la troupe New Adventures

Mavin Khoo, Directeur artistique de ZFin Malta

Wayne McGregor, Chorégraphe associé au Royal Ballet de Londres

Tamara Rojo, Directrice artistique de l'English National Ballet

Kenrick Sandy, Danseur et chorégraphe

Alistair Spalding, Directeur du Sadler's Wells

Vidya Patel

Vidya Patel

Les règles

Chaque candidat.e a présenté un premier solo, un duo et enfin un solo créé spécialement pour lui ou elle par un-e chorégraphe de renom.

Pas de sensationnalisme en vue car si l'ensemble de la compétition a bien été retransmis à la télévision, le côté télé-réalité a été gommé - plutôt pour le meilleur. Une volonté de tirer vers la compétition vers le haut qui a marqué jusqu'au bout cette finale au Sadler's Wells. Il a régné une ambiance à la fois professionnelle et fair-play - décidément tournée vers le partage.

Petit bémol : quelques commentaires de la part du jury auraient été appréciables. Leurs choix, surtout sur un concours aussi hétéroclite, sont globalement apparus un peu opaques. Comment départager des candidat-e-s aussi différents sans laisser ses goûts personnels faire pencher la balance ? Sans parler même de la chorégraphie qui se révèle toujours un choix plus ou moins judicieux.

La soirée aurait été presque parfaite si elle avait respecté la parité. Le déséquilibre criant hommes/femmes dans cette finale et dans la composition du jury n'a pas manqué d'interpeller.

Archie-Sullivan et

Archie Sullivan

Petit classement tout en subjectivité assumée de la finale

1) Vidya Patel (danse indienne) avait pour elle la maturité. Un peu timide dans son premier passage, elle s'est montré explosive dans son solo final, composé littéralement sur mesure pour elle en s'appuyant sur des moments choisis de sa vie. Son travail de pieds qu'elle frappait en cadence sur le sol était exceptionnel tout comme son travail de bras et de mains. Un beau courage artistique flanqué d'une musicalité indiscutable et mon coup de cœur personnel.

2) Archie Sullivan (danse classique) a fait un parcours honorable. Son premier passage, le solo du Ier acte de Don Quichotte, a été très bien mené, avec bravoure et une propreté étonnante sur les réceptions. Il avait choisi pour son deuxième passage un extrait du pas de deux du mariage, un moment où les regards sont pourtant censés être braqués sur la ballerine. Un choix incompréhensible, qui plus est devant Carlos Acosta, le maître du genre ! Le jeune couple fut méritant - bien qu'assez crispé, et on le comprend aisément. Une politique bien peu judicieuse qui a très bien pu lui coûter la première place. En revanche, son dernier solo sur une chorégraphie de Kristen McNally fut une réussite et lui a permis de se lâcher davantage.

3) Harry Barnes (hip-hop) fut le candidat avec le plus d'aisance sur scène quitte à parfois tomber dans la facilité. Se présentant lui-même comme un peu provocateur, il n'a pas hésité à flirter avec le public et le jury sur la chanson What do I have to do to prove my love to you? No comment. N'empêche, pas facile de rester indifférent à autant de peps. Son deuxième passage a donné lieu à un duel de hip-hop avec son adversaire Kieran Lai, une véritable tradition du genre. Un des moments les plus enthousiasmants de la soirée.

Harry Barnes

Harry Barnes

4) Connor Scott (contemporain) avait indéniablement une très belle présence, effectuant chaque geste avec intention. Dans ses deux premières prestations, il a marqué par son physique de panthère, fin et agile, se mouvant avec beaucoup de grâce. Malheureusement, la chorégraphie de son dernier solo (qui aurait pu s'intituler "Monochrome") manquait cruellement de saveur. Malgré le prix, comme un goût d'occasion manquée pour moi. C'est sans doute sa très grande constance technique et artistique qui lui aura permis de décrocher la première place

5) Kieran Lai (hip-hop) a donné à voir des prestations réfléchies, presque littéraires, mais globalement un peu timides. Son premier passage, intitué The Tinman needs a heart fut néanmoins l'un des plus touchants. Son goût pour la nuance et le contraste a donné beaucoup d'intérêt au duel avec Harry Barnes.

6) Jacob O'Connell (contemporain) a pêché par des chorégraphies laissant en comparaison très peu de place à la légèreté ou à une plus grande expressivité. Il a pourtant démontré une belle technique, probablement la plus solide et une grande confiance en lui ("I could do this in my sleep", a-t-il glissé avant de se lancer sur scène).

Kieran Lai

Kieran Lai

Résultats

C'est finalement Connor Scott (danse contemporaine) qui s'est vu remettre le prix par Carlos Acosta - après un joli cafouillage ! Un candidat honnête, avec de nombreuses qualités. Mais une toute autre issue aurait pu être imaginée. Dès le départ, les candidat-e-s en étaient visiblement eux-mêmes convaincus, de même que le public ("It's apples and oranges!"). L'issue serait aléatoire, et l'important, c'était bien de participer, soutenu par les cris d'encouragement émanant d'un public où amis et famille étaient très présents.

Jacob O’Connell

Jacob O’Connell

 

BBC Young Dancer Grand Final, au Sadler's Wells, le 09/05/2015. Avec Archie Sullivan, Jacob O'Connell, Connor Scott, Harry Barnes, Kieran Lai et Vidya Patel.

 

Share This Article

Related News

About Author

(1) commentaire

  1. MUC
    13 mai 2015 at 8 h 06 min

    Je suis étonnée qu´il n´y ait que 6 candidats.C´est vrai que pour le jury comparer la danse indienne, le hip hop et la danse classique cela n´a pas dû être facile. J´aime beaucoup "les" danses mais il faut comparer ce qui est comparable. Bravo a tous les candidats

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial