Saturday, Oct. 20, 2018

L’instant série : Bunheads saison 1 (première partie)

Ecrit par :

29 janvier 2013

|

Catégorie :

Nom de la série : Bunheads. Soit le mot d'argot désignant les danseuses de ballet, faisant référence à leur chignon. Créatrice : Amy Sherman-Palladino, aussi à la tête de Gilmore Girls. Thème : la vie au quotidien d'une école de danse classique dans une petite ville de Californie.

Bunheads_1.jpg

Une série TV ayant pour thème la danse classique, il était évident que je ne pouvais pas ne pas la tester. Les dix premiers épisodes de la première saison de Bunheads ont été diffusés en juin 2012 sur ABC Family. Les audiences ayant suivi, la série a repris du service depuis janvier.

Ancienne danseuse classique, Michelle Simms travaille dans un cabaret de Las Vegas et s'ennuie ferme. Après une énième audition ratée, elle accepte de se marier avec Hubbell Flowers, un admirateur de longue date. Leur nuit de noce se passe en voiture, sur la route vers Paradise, adorable village de Californie où habite Hubbell. Mais le lendemain, celui-ci meurt dans un accident de voiture. Michelle Simms se retrouve veuve après avoir été mariée 24 heures, et héritière de son mari... ce qui comprend une école de danse, dirigée par Fanny Flowers, la mère du défunt.

Voulant au début partir, Michelle décide finalement de s'installer à Paradise, de s'intégrer à la population, de faire amie-amie avec sa nouvelle belle-mère, et sous l'impulsion de celle-ci, de prendre de plus en plus de responsabilités dans l'école de danse. Bunheads est son histoire, mais aussi celle d'une bande d'adolescentes élèves de l'école de danse qui cherchent leur chemin, entre cours de danse, répétitions, histoires de coeur et familles chamboulées.

Bunheads_2.jpg

Après Gilmore Girls, Amy Sherman-Palladino n'est pas partie dans la veine de la rébellion. Sa nouvelle série Bunheads ne révolutionne pas le monde de la télévision, et les aficionados de Lorelai et Rory trouveront sûrement plein de points communs entre ces deux séries. N'empêche que Bunheads a un parfum très attirant, celui des séries que l'on aime regarder bien au chaud chez soi pour se mettre de bonne humeur (plaid, tasse de thé et chat sur les genoux bienvenus). Et qu'elles ne sont pas si fréquentes que cela.

Toutes celles et ceux qui ont fait de la danse étant enfant/ado se retrouveront dans l'école de danse de Fanny Flowers. Ce n'est pas une école pour devenir professionnel. Les filles qui y sont y vont pour le plaisir, ce qui ne les empêchent pas de se dépasser, de faire beaucoup d'efforts et de leur mieux pour progresser. Parmi les élèves, peut-être l'une d'elle deviendra ballerine, elle est mieux que les autres, c'est la star de l'école, mais c'est un choix difficile.

Cette école, au début, elle fait rêver. Imaginez un peu une salle de danse perdue dans la nature, aux grandes baies vitrées donnant sur le jardin, avec de grands poufs et fauteuils confortables dans le hall et des vestiaires perchés sur une mezzanine. Hum... dans la vraie vie, il n'y a aucune salle de danse comme ça. C'est pour ça que l'on s'aperçoit vite au fur et à mesure des épisodes que les élèves sont parfois un peu serrées, les barres se cassent la figure, on danse Casse-Noisette en juillet parce que les costumes coûtent moins cher, le piano et désaccordé et la douche des vestiaires fuit (c'est une règle absolue, dans toutes les écoles de danse, il y a quelques chose dans les vestiaires qui fuit). Mais ce sont toutes ces choses qui rendent une école attachante, dans la série comme dans la vraie vie. Je suis sûre d'ailleurs qu'aujourd'hui, vous vous souvenez en riant de la pluie qui tombait dans votre studio les jours de gros orages.

Bunheads_3.jpg

Voilà, la réussite de Bunheads, c'est ça : l'impression de revenir quelques années en arrière et de se replonger dans ces doux moments de joyeux travail. Les quatre jeunes héroïnes n'ont rien en commun, et ne seraient probablement pas devenue amies s'il n'y avait pas eu les cours de danse pour les rassembler. Le trac en coulisse, rien de mieux pour devenir solidaires. Et ça aussi, c'est du vécu. L'ambiance reposante de Paradise, véritable carte postale posée au bord de l'océan peuplée de personnages hauts en couleurs, a aussi sa part dans cette ambiance conviviale. En fait, on aimerait bien aller y faire un stage dans cette école de Fanny Flowers.

Néanmoins, derrière cette ambiance "qui fait du bien", la série a (déjà) tendance à s'essouffler. Et avec seulement dix épisodes au compteur, c'est un peu dur. Les personnages sont posés bien comme il faut, ils ont des caractères bien distincts, et l'on prend beaucoup de plaisir à les découvrir. Mais le scénario s'est un peu contenté de ça, et les trois derniers épisode apparaissent bien bancals, caricaturant tout ce qui touche à la danse, ce qui avait été évité au début de la série. Dommage, car un show sur le ballet n'est pas si fréquent que ça, d'autant plus avec ce point de vue, où l'on ne suit pas une école pro mais une école de quartier. J'attends donc beaucoup de la deuxième partie, diffusée en janvier, pour rester ou pas quelques mois de plus dans l'école de danse de Paradise.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(9) commentaires

  1. Sophoife
    29 janvier 2013 at 18 h 14 min

    Bunheads a recommencé le 14 janvier 2013, il y en a déjà trois épisodes en plus...

    Si on a aimé Gilmore Girls, on aimera Bunheads. Sutton Foster dans le role de Michelle Simms et Kelly Bishop "la fabuleuse" dans le role de "Madame Fanny" - et qui était aussi la mère de Lorelai Gilmore - sont tous les deux intéressantes et amusantes.

    Les jeunes filles qui jouent les 4 étudiantes principales : =D>

  2. Estelle
    29 janvier 2013 at 21 h 04 min

    je découvre cette série grâce à vous ! Votre article donne envie.
    Sinon j'adore parce que c'est vrai --> "c'est une règle absolue, dans toutes les écoles de danse, il y a quelques chose dans les vestiaires qui fuit"

  3. Vano
    29 janvier 2013 at 22 h 40 min

    ah mais c'est vrai ça : des trucs qui fuient, des glaces en plastique qui se décollent, des barrent qui bougent ... Tout ce que vous dites sur les écoles de quartier est tellement vrai : le sens du dépassement juste pour le plaisir de l'oeuvre commune, les filles qui n'ont rien en commun et qui nouent des vrais liens (dans la mienne il y a des sage-femmes, médecins, instit', psy, banquière, avocats, et de 17 à 43 ans dans le même cours). Il y a 10 ans, quand je suis entrée dans le vestiaire je me suis dit que je ne pourrais pas rester dans une salle aussi vétuste ... hier soir j'y étais encore à la barre=D> Quant à la série, j'ai testé à sa sortie US ... très midinette gentillette.

  4. Cams
    29 janvier 2013 at 23 h 03 min

    J'avoue que j'ai très vite décroché de cette série. Jai dû en voir 3 ou 4 épisodes. C'est sympa et mignon mais pas de quoi devenir accro.
    Après c'est vrai que ça rappelle de bons souvenirs. Leur salle de danse me fait beaucoup penser à la mienne! :p

  5. Alice
    30 janvier 2013 at 19 h 13 min

    Ca passe sur quelle chaîne? je ne connaissais pas et tu me donnes envie de découvrir (je ne regarde quasiment jamais la télé).

  6. Amélie
    31 janvier 2013 at 13 h 30 min

    @ Sophoife : Je n'ai pas encore eu le temps de recommencer ! Je connaissais Gilmore Girls uniquement de nom, Bunheads m'a donné envie de découvrir cette série.

    @ Estelle : Je ne connais pas une salle de danse sans quelque chose qui ne fonctionne pas ;) Mais ce qui fait leur charme !

    @ Vano : Pendant 10 ans, j'ai suivi le même cours en conservatoire municipal, c'est exactement ça. Mais il n'avait pas de classe adulte, alors on s'est toute dispersée. Les grands centres de danse de Paris sont bien pratiques, mais cette ambiance si particulière me manque.

    @ Cams : Elle doit être chouette ta salle de danse ;) J'avoue avoir un peu lutté pour regarder les derniers épisodes, j'espère que la deuxième partie est mieux.

    @ Alice : A ma connaissance, ça ne passe sur aucune chaîne française (obligée de regarder cette série via des moyens qu'Hadopi ne cautionne pas).

  7. Manon
    31 janvier 2013 at 14 h 47 min

    Je vais regarder cette série... Tu m'en as donné envie!
    Pr ce qui est des salles de danse ds la vraie vie: à un moment de mon adolescence, je suis passée par le conservatoire de st raphael... Je me souviens d'un studio aux grandes baies vitrées surplombant st raphaël et ses jardins de côte d'azur. Pas mal, non :D ?

  8. Milcah7
    2 février 2013 at 17 h 38 min

    Les grands esprits se rencontrent! j'ai commencé la série il y a une semaine grâce à la page facebook du magazine "Pointe" sinon je ne connaissais pas!

    série marrante qui manque un peu de fond mais vous avez raison ça se regarde au chaud chez soi avec un bon thé! :D

  9. Aurea
    23 juin 2013 at 12 h 06 min

    Dans la catégorie "séries TV avec de la danse", je recommande très vivement "Dance Academy". Je n'ai pas vu d'article sur ce site à ce sujet, donc je mets un petit commentaire ici. C'est une série "teenagers" qui se passe dans l'académie de danse en Australie. Il y a beaucoup de danse, le niveau est bon et augmente au fur et à mesure des épisodes et donc de l'avancé des élèves dans leurs études de danse. Deux saisons sont déjà sorties mais pour l'instant, seul le DVD de la saison partie 1 est sortie en France.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial