Sunday, Apr. 21, 2019

Le petit bilan d’actu, S04 Ep12

Ecrit par :

12 décembre 2010

|

Catégorie :

Cette semaine, malgré le démarrage de la soirée des 3B et Le Lac des Cygnes qui bat toujours de l'aile à Bastille, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Retenons tout de même ces quelques infos.

Le Ballet de l'Opéra de Paris hors les murs... en France

Nous ne sommes même pas encore en 2011 que, ça y est, la saison 2011/2012 est déjà abordée. Si certains spectacles n'en sont qu'à l'étape des rumeurs, comme une reprise d'Onéguine, ce qui ne serait pas pour me déplaire, d'autres dates sont déjà sûres. Ainsi, le journal Sud-Ouest nous apprend que 105 danseur-eu-s de la troupe seront à Biarritz les 28 et 29 octobre 2011, pour trois spectacles à la Gare du Midi. Le Ballet de l'Opéra de Paris donnera une soirée de ballets, composée de Suites en blanc de Serge Lifar, L'Arlésienne de Roland Petit et Le Boléro de Maurice Béjart. Une soirée au programme il y a deux saisons, et régulièrement reprise lors de tournées. Même si ce n'est pas un grand ballet classique, cela permet de montrer la compagnie sous divers jours, et le Boléro fait toujours son effet. La billetterie est déjà ouverte, les places vont de 12 à 50 euros, ce qui reste très raisonnable. Pour toutes réservations : 05 59 22 44 66

Nicolas_Le_Riche_-1.jpg
Le Ballet de l'Opéra de Paris hors les murs... en Russie

Mercredi avait lieu à Moscou un grand gala réunissant artistes de l'Opéra de Paris et du Bolchoï. Si le programme était alléchant, la soirée était réservée au officiels. Officiels qui ne sont même pas venus, puisque François Fillon a été bloqué par la neige. Est-ce pour cette raison que les critiques russes ont eu la dent dure vis-à-vis des danseur-se-s français-ses ? Je ne comprends rien à cette langue, mais si j'en crois ce qui s'est dit sur Twitter et le forum Dansomanie, les journalistes n'y sont pas allés de main morte. Pour vous faire vous-même une idée, différentes vidéos du gala ont été mises en ligne. Pour ma part, je trouve que Mathieu Ganio et Isabelle Ciaravola font un très beau couple dans Giselle. Et que dire de Princesse Myriam dans Paquita ?  

Quelques critiques par-ci par-là

Calme, je vous dis, très calme. Si la presse a bien couverte le retour du Lac des Cygnes, les critiques se font encore attendre. Seul AltaMusica s'y est mis, pour comme d'habitude un compte-rendu sur-enthousiaste. Idem pour la soirée Balanchine/Brown/Bausch. Malgré trois ballets très intéressants, presque aucun article (voir aucun ?) pour annoncer le spectacle. Heureusement qu'il y a les blogueur-se-s pour sauver le tout et pour nous raconter la première. Fab et Palpatine sont d'ailleurs plutôt d'accord. Apollon les a un peu ennuyés, et Le Sacre du Printemps a dominé toute la soirée. Mon compte-rendu à moi devrait venir lundi (teasing de ouf power).

A lire également sur le blog de Cams, une critique très enthousiaste de Black Swan, que la chanceuse a pu voir en avant-première. Si cela me rassure niveau danse, je ne sais toujours pas si j'ai vraiment envie de le voir. Enfin le gala hommage à Maïa Plissetkaïa a donné quelques critiques. Le Petit Rat a passé une excellente soirée, tandis que Gérard Mannoni d'Altamusica est un peu plus réservé.

Nous nous quitterons néanmoins là-dessus, avec les saluts de Maïa Plissetkaïa venue sur scène à la fin de la soirée, et qui sont à eux seuls tout un spectacle.

© Photos : Rêves impromptus

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(3) commentaires

  1. Cams
    12 décembre 2010 at 13:57

    La vidéo des saluts de Maïa Plissetskaïa est vraiment géniale!

    La trounée de l'ONP à Biarritz a l'air très chouette. J'aime beaucoup ce programme et c'est vrai qu'il présente bien en tournée.

    Pour ce qui est de Black Swan c'est vrai que je suis assez fan du réalisateur. Mais si l'on n'accroche pas à ce genre de film mieux vaut passer son chemin.

  2. Aurélie
    12 décembre 2010 at 16:01

    Pour le gala France-Russie, la critique de Kommersant y est allée très fort, un peu trop à mon avis: d'après ce que j'ai compris, elle compare Ould-Braham à une soubrette complètement dominée par Tsikaridzé, et elle trouve que l'âge de Ciaravola se voit dans ses jambes ou un truc comme ça. Personnellement, j'ai toruvé que Ciaravola ne faisait pas grand chose du haut du corps, mais j'ai vu une vidéo très mauvaise, donc mon avis est à nuancer.
    Sinon, Mannoni s'est complètement emmêlé les pinceaux dans les danseurs du gala Maïa! Ce ne sont pas les mêmes qui dansaient le Corsaire et le Cygne noir...

  3. Amélie
    14 décembre 2010 at 12:20

    @Cams : C'est un peu ça, je ne suis pas forcément fan du réalisateur, mais je ne doute pas que ça peut être objectivement un bon film.

    @Aurélie : Merci pour ces précisions ! :)

Réagissez

Répondre à Aurélie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial