Tuesday, Oct. 23, 2018

Nouvelles dansées, S12-13 EP14

Ecrit par :

13 janvier 2013

|

Catégorie :

Les Nouvelles dansées sont de retour après quelques semaines de vacances. Et le programme est chargé, entre les adieux de Nicolas Le Riche (et oui), un  gala d'Etoiles à Bruxelles alléchant, des nouvelles de la soirée Danseur-s-es/Chorégraphe, d'Angelin Preljocaj, et un petit bonus West Side Story.

A LA UNE

- Les Adieux à la scène de Nicolas Le Riche

Il y a des âges qui sont fatidiques... Nicolas Le Riche, Danseur Étoile de l'Opéra de Paris, fêtera ses 42 ans l'année prochaine. Ce qui signifie, pour l'institution parisienne, l'obligation de faire ses adieux à la scène. Le danseur devrait les faire lors du ballet Notre-Dame de Paris de Roland Petit, donné en 2014. Personnellement, j'avais espéré qu'il se retire sur Le Boléro de Béjart dont il reste un interprète emblématique. Mais paraît-il que, pour des questions de droit, la compagnie ne devrait plus le danser avant un certain temps. Notre-Dame de Paris reste toutefois une oeuvre importante dans la carrière de Nicolas Le Riche, marquant sa fructueuse collaboration avec Roland Petit.

Personnalité emblématique, danseur superbe, interprète rare, Nicolas Le Riche tient une place particulière dans le coeur du public et de l'Opéra de Paris. S'il se fait plus discret depuis quelques saisons, il illumine toujours autant la scène. C'est le genre de danseur comme il n'y en a qu'un par génération, et qui manquera beaucoup. Mais c'est la vie d'une compagnie, d'autres danseurs attendent leur tour, dont je suis sûre d'aussi fortes personnalités. Ne ratez donc pas les prochaines dates de Nicolas Le Riche, notamment lors de la prochaine soirée Roland Petit. Il n'y en aura plus beaucoup...

Le-Rendez-vous_Nicolas-Le-Riche_Isabelle-Ciaravola.jpg

La saison 2013-2014 connaîtra d'autres Adieux à la scène. Outre Nicolas Le Riche, Agnès Letestu, Isabelle Ciaravola, Stéphane Phavorin et Christophe Duquenne devraient prendre leur retraite l'année prochaine.

- La Nuit des Étoiles à Bruxelles

La rentrée de janvier est toujours un peu difficile. Noël est passé, les prochaines vacances sont loin, il fait froid... Pourquoi ne pas se prévoir un beau spectacle pour se changer les idées ? D&D Art Productions organise ainsi un gala d'Étoiles intitulé La Nuit des Étoiles, au Cirque Royal de Bruxelles le 23 mars prochain. Et le programme est très alléchant. Evgenia Obraztsova, Marianela Nuñez, Thiago Soares, Igor Kolb ou Iana Salenko font ainsi partie des 12 danseurs et danseuses invité-e-s. Une Danseuse Étoile et un Premier Danseur de l'Opéra de Paris pourraient aussi se joindre à la soirée. Tous ces grands interprètes danseront, comme il se doit dans ce genre de galas, de célèbres extraits de ballets classiques et néo-classiques : Cendrillon, La Sylphide, le Grand Pas Classique, Don Quichotte, Le Corsaire...

En bref, voilà une soirée qui s'annonce très séduisante, malgré les tarifs un peu élevés, et Bruxelles n'est pas très loin de Paris. Une initiative d'autant plus intéressante que la danse, et encore plus la danse classique, est très peu présente à Bruxelles.

Toutes les infos pratiques à retrouver sur le site de La Nuit des Étoiles.

Nuit-des-Etoiles.jpg

- Des nouvelles de la soirée Danseur-e-s/Chorégraphes

Du 26 au 28 février prochain se tiendra à l'Amphithéâtre Bastille une soirée Danseurs et Danseuses/Chorégraphes. Le principe ? Des artistes du ballet, quelque soit leur grade, peuvent présenter le temps d'une soirée une de leur création chorégraphique, interprétée par leur collègues de leur choix. Cette année, huit danseurs et danseuses se sont prêté-e-s au jeu : Alexandre Carniato, Grégory Gaillard, Myriam Kamoinka, Julien Meyzindi, Samuel Murez, Allister Madin, Maxime Thomas et Simon Valastro.

Je ne peux que vous encourager à aller voir cette soirée. Il y a d'abord des découvertes chorégraphiques, souvent de beaux moments, et aussi l'intérêt de voir des interprètes dans des rôles différents. Ce sont toujours des soirées très intéressantes, avec quelques surprises. Quatre des huit danseurs chorégraphes avaient déjà tenté l'expérience il y a deux ans, il sera intéressant de voir leur évolution. Je me réjouis aussi de découvrir une autre pièce de Samuel Murez, chorégrahe déjà aguerri et brillant.

Me2.jpg

Mon seul regret est de ne voir qu'une seule femme chorégraphe. Je pensais que la création de Marie-Agnès Gillot en octobre dernier aurait donné quelques vocations, c'est dommage. Plus généralement dans le monde de la danse, c'est d'ailleurs une question que s'est posé Pointe Magazine : "Where are ballet’s women choreographers ?".

A noter enfin que Sébastien Bertaud ne participe pas à cette soirée, mais qu'il présentera ses chorégraphies à travers d'autres manifestations. Il prépare ainsi une pièce de groupe pour le spectacle 10 mois d'école et d'opéra le 26 juin à l'Amphithéâtre Bastille, ainsi qu'un trio lors du concert Percussions et danse le 7 juin prochain au Palais Garnier (trio dansé par Amandine Albisson, Vincent Chaillet et Audric Bezard).


AGENDA

- Sur scène

Malgré la mauvaise réputation du mois de janvier niveau spectacle, il y a pas mal de choses à voir cette semaine ! Direction d'abord Suresnes cités danse pour voir les oeuvres de Karine Saporta, Mourad Merzouki, ou les deux programmes de Cités danse connexion. Toujours dans la veine danse contemporaine / hip hop, le Don Quichotte revisité par José Montalvo est donné au Théâtre de Chaillot jusqu'au 8 février. Les avis sont pour l'instant assez divergeants sur Twitter, à vous de vous faire votre propre opinion. Une interview du chorégraphe sur ce ballet est à lire dans Le Monde, ainsi qu'une première critique dans Libération et un reportage sur CultureBox

x-default

Pour de la danse classique, direction le Palais des Congrès de Massy, où le Ballet de Perm danse Le Lac des Cygnes, du 15 au 16 janvier. Plusieurs groupes de danseurs et danseuses de l'Opéra de Paris seront aussi en gala. Gala d'Etoiles, dirigé par Alexandra Cardinale (avec Mathilde Froustey, Alice Renavand...) sera au Casino de Lille le dimanche 20 janvier. 3e étage, emmené par Samuel Murez, sera pour sa part le samedi 19 janvier au Théâtre Roger Barat de Herblay. Une interview de Lydie Vareilhes, originaire de la ville et qui participe à ce spectacle, est à lire dans Herblay Mag.

Deux spectacles de cirque, démarrant le 17 janvier, sont aussi à signaler. Le très bon Cirque Héloize est ainsi au Grand Rex pour son spectacle iD. Le Centre national des arts du cirque (CNAC) présente pour sa part le spectacle de sa 24e promotion, intitulé Pulsions, à l'Espace chapiteaux de La Villette. Une journée rencontre autour de ce spectacle est organisée le samedi 26 janvier (introduction aux esthétiques du cirque et analyse critique du spectacle, rencontre avec le metteur en scène et des étudiants du CNAC).

Enfin pour les amateurs et amatrices de danse baroque, Le Ballet des fées des forêts de Saint-Germain est donné le mardi 15 janvier à la Cité de la Musique. Le spectacle, mêlant musique, chant, danse et cirque, sera aussi retransmis en direct sur le site web de la salle.

Pour un point complet sur les spectacles de janvier, direction le blog A petits Pas qui dresse la liste des spectacles et festivals à ne pas manquer.

- Rencontre

Kaguyahime de Jirí Kylián sera donné par l'Opéra de Paris dès le 1er février. Une répétition publique d'une heure aura lieu le samedi 19 janvier à 16 heures, à l'Amphithéâtre Bastille. La rencontre n'est plus réservable sur Internet, mais des places sont toujours disponibles le jour-même.

Kaguyahime_Alice-Renavand.jpg

Un atelier de danse contemporaine autour de Pléiades d'Alban Richard est organisé au Théâtre de Chaillot les 18 et 19 janvier. Trois thèmes seront abordés : "Sculpter le temps", "Composer l’espace" et "Performer la musique". Cours réservés aux adultes amateurs ou confirmés, 12 euros.

- Il est temps de réserver

Attention, date à ne pas rater ! Les premières places pour les festivités du Tricentenaires de l'École de Danse de l'Opéra de Paris seront en vente dès le 14 janvier, à 9 heures (spectacles, gala, et le gala des Ecoles du XXIe siècle). Evénement très attendu, les demandes devraient se bousculer, surtout que beaucoup de places sont déjà parties via les abonnements. Bon courage par avance...

Au Théâtre de la ville, les places pour le spectacle de cirque Hans was Heiri, signé Zimmermann & De Perrot, seront en vente dès le 16 janvier.

Au CNSMDP, un atelier Compo-impro, où les élèves peuvent montrer leurs chorégraphies personnelles, est organisé le mardi 29 janvier. Les places (gratuites) sont réservables dès le 18 janvier par mail : reservation@cnsmdp.fr

MEDIA

- Angelin Preljocaj à Paris
Le Ballet Angelin Preljocaj était au Palais Garnier la semaine dernière pour un programme éclectique autour du compositeur Karlheinz Stockhausen. Et les critiques sont variées. Le Journal du Dimanche et ResMusica sont enthousiastes, le Financial Times un peu moins, et Le Petit Rat pas du tout. Pour ma part, je suis ressortie avec une impression mitigée, marquée par le premier ballet, ennuyée par le deuxième. Chronique à venir très vite.
Angelin Preljocaj était aussi en interview sur Europe 1 dans l'émission C'est arrivé demain (dès la 32e minute). Le chorégraphe revient beaucoup sur cette soirée, mais aussi sur ses deux nouvelles créations, Ce que j'appelle oubli et les Mille et Une Nuits.
Ce-que-j-appelle-Oubli.jpg
 
- A lire/voir/écouter
ResMusica s'est visiblement beaucoup ennuyé lors du dernier spectacle de VA Wölfl, présenté au Théâtre de la Ville. "Une supercherie fumeuse dominée par le ridicule et la vacuité de la proposition", rien que ça. Le magazine en ligne publie aussi une très longue et intéressante interview de Lucas Masala, le nouveau directeur de l'Académie Princesse Grâce de Monte-Carlo, qui explique en détail la vision pédagogique de son école. Un joli portrait de François Alu est à lire dans Les Echos, tandis que DanceTabs revient longuement sur la dernière série Don Quichotte de l'Opéra de Paris, et notamment les nombreuses blessures qui l'ont émaillée. Les Balletonautes ont même réalisé quelques statistiques sur le sujet, article non dénué d'humour à savourer.
Autre article passionnant, l'AFP revient sur la façon dont la mort de Noureev a été couverte par les médias, et comment sa maladie a longtemps été passée sous silence. Côté vidéo, l'émission Entrée libre de France 5 a rencontré Nicolas Le Riche, dans le cadre d'une émission consacrée à -M-, et est revenue dans une autre sur la soirée Forythe.
Enfin pour finir sur une note légèrement surréaliste, à lire sur AltaMusica une chronique panégyrique de Gérard Mannoni sur l'actuelle direction du Ballet de l'Opéra de Paris, et d'avance sur la future.

- Online
Le Théâtre de la Ville et le danseur de l'Opéra de Paris Sébastien Bertaud ont désormais leur compte Twitter. On follow !

AUTO-RPOMO
A lire la semaine prochaine sur Danses avec la plume : une review d'un spectacle de Suresnes cités danse et de Pulsions, ainsi qu'une rencontre publique avec deux nouvelles Étoiles de l'Opéra de Paris, Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt. Un point sera fait lundi sur les 10 spectacles de 2013 à ne pas rater. Le reste de la semaine, ce sera "rattrapage de chroniques en retard", comme la soirée Preljocaj ou les Démonstrations.

EN BONUS

Parce que les représentations de West Side Story au Châtelet, c'était décidément génial et que l'on est un peu nostalgique... Voici une version spéciale de Something's Coming!, chanté et dansé par Paul Nolan et Guillaume Côté. Bonne semaine tout le monde !

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(6) commentaires

  1. petitvoile
    13 janvier 2013 at 20 h 38 min

    A quand la décision pour la direction de l'OdP? On ne me demande pas mon avis mais je vote Hilaire ou Le Riche! L'article de Manonni est juste, sauf concernant la direction du ballet de Bordeaux scandaleuse pour les danseurs avec des contrats minables pendant que pour les paillettes on invite des solistes à l'étranger... Une bonne direction commence par une relation de travail saine et humaine avec les gens.

  2. Joelle
    14 janvier 2013 at 9 h 50 min

    Avons découvert Preljocaj le 10 janvier à Garnier avec de super places au 3ème rang de balcon (merci les abonnés qui annulent au dernier moment ! ;) ). L'ambiance était très "CAC 40" avec au premier rang certains grands patrons d'industrie qui ont même reçu la visite empressée de Madame B.L....
    Pour la musique : Stockhausen ne passe toujours pas auprès de mes oreilles, mais la chorégraphie beaucoup mieux. C'était bien pour une première fois !

    Danseurs Chorégraphes : places prises pour le 27 février.

    Spectacle de l'Ecole de Danse : ce sera le 18 avril pour nous. Je viens de sortir victorieuse de la file d'attente !!! :-)(-:

    Pas réussi à avoir (pour le moment) des places en mai pour les 4 ballets (Béjart, Nijinski, Cherkaoui, Jallet) mais je vais continuer mon guet.... Il y aura bien quelques abonnés qui vont annuler sur la série de représentations ! ;)

    Soirée Hommage à Rudolf Noureev du 6 mars : en cours de négociation grâce à des relations "dansomaniaques".... Keeping my fingers crossed!

  3. LucyOnTheMoon
    14 janvier 2013 at 23 h 22 min

    Ah non zut, j'ai beau avoir encore un an pour me faire à l'idée, les adieux de Le Riche ça ne passe pas, mais alors pas du tout : JE NE SUIS PAS D'ACCORD !!!!!!!!  ](*,)

    ` Et puis tant qu'on y est, je ne suis pas trop d'accord non plus avec les adieux de Letestu, Duquenne, Phavorin... J'ai le droit de casser la pendule ??

  4. Amélie
    17 janvier 2013 at 17 h 58 min

    @ Petitvoile : En tant que spectatrice, j'apprécie beaucoup le Ballet de Bordeaux, mais je ne sais pas ce qu'il se passe en coulisse. Là-bas aussi, je crois, il y a des affaires de harcèlement moral... Ceci-dit, je ne suis pas sûre que Charles Jude ait beaucoup de marge de manoeuvre concernant les contrats, gérés par la Mairie. La décision tombera en même temps que l'annonce de la nouvelle saison apparemment. 


    @ Joëlle : Vous allez devenir une experte de la billetterie de l'Opéra de Paris ! ;) Il devrait y avoir sans problème des retour pour la soirée mixte Sacre et Boléro. 

    @ LucyOnTheMoon : On devrait lancer une cellule psychologique pour les balletomanes en deuil ! ;)

  5. Joelle
    17 janvier 2013 at 20 h 36 min

    42 ans... c'est quand même très jeune, même si les corps doivent commencer à fatiguer car soumis depuis longtemps à de grosses pressions. La règle ne souffre-t-elle aucune exception ? Si un ou une étoile se sent encore en pleine possession de ses moyens, que doit-il/elle faire ? Fonder sa propre compagnie pour pouvoir continuer à danser ?

  6. Amélie
    18 janvier 2013 at 19 h 06 min

    @Joelle: A 42 ans, c'est rare qu'il ou elle se sente "en pleine possession de ses moyens" ;) . Tout dépend en fait. Les Etoiles qui veulent continuer à danser sont invitées dans d'autres companies, ou reviennent à l'Opéra en tant qu'"Etoile invitée". Il y a en a eu dernièrement, mais c'était souvent des one-shot. Cet limite de 42 ans est spécifique à l'Opéra de Paris. Les artistes de la compagnie ont la très grande chance d'être en CDI dès qu'ils entrent dans la compagnie, c'est très rare, sans compter qu'il y a toujours le même nombre de postes (154). La contrepartie est que chacun doit partir maximum à 42 ans, pour laisser la place à la jeune génération.  

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial